De l'auteur à la création : le rapport Racine, une nouvelle politique publique

La rédaction - 17.02.2020


crédit ministère de la Culture

 
141 pages de constats, d’observations, de commentaires, découlant des différentes auditions menées ces derniers mois : le rapport de Bruno Racine fait office de pavé dans la mare, lancé depuis les hauteurs de la tour Montparnasse. Et le ministre de la Culture, Franck Riester, se laisse encore quelques semaines avant de présenter les mesures qui en découleront.
 
Reconnaissant officiellement « la dégradation de la situation économique et sociale des artistes-auteurs [qui] se traduit par une érosion de leurs revenus, en dépit de l’augmentation générale de la valeur créée », le rapport incite les pouvoirs publics à une politique tournée vers les créateurs.

Or, si les aspects économiques importent en premier lieu, le rapport n’exclut rien des autres difficultés, d’où découle le malaise ambiant. 

Et d’évoquer « l’insuffisante prise en compte des conséquences pour eux de certaines réformes sociales, les difficultés administratives auxquelles ils se heurtent trop souvent, ainsi que la perspective de la réforme des retraites, perçue comme une menace pour le système de sécurité sociale des artistes-auteurs ». 

Attendu avec impatience, accueilli avec soulagement par les artistes-auteurs, il doit encore se traduire dans un « plan d’action et [un] calendrier » que le ministre dévoilera. 

Outre l’analyse des 23 recommandations du rapport, ce dossier relate l’historique et les multiples interventions des organisations. « Il contient beaucoup de pistes, auxquelles nous continuerons de réfléchir dans les prochains mois », indique la Ligue des auteurs professionnels, à l’origine de nombre de mesures proposées. « Mais, ayez-en bien conscience [monsieur Riester], c’est une bonne partie de l’avenir culturel de la France que vous tenez entre vos mains. »

 

La BnF et ses collections : Nouvelle Renaissance numérique... (3)

Suite de notre dossier Actualeaks première partie consacré au périple de la BnF dans les eaux troubles de la numérisation, et de la gestion du patrimoine par une société privée... Au dernier épisode, nous avons quitté le navire avec 140 millions € dans ses chaudières, les recommandations du rapport Tessier et la bénédiction du gouvernement...   Quelques jours après la validation du Sénat, Bruno Racine accordera un entretien avec Libération, pour asseoir ses propositions, estimant qu'il « ne faut pas avoir peur de discuter avec Google ». Mais le journal...

Un grand, un très grand emprunt... à rembourser (2)

Quelques jours avant les temporisations voulues apaisantes du ministre de la Culture, Jean-Noël Jeanneney publiait une tribune incendiaire dans les colonnes du Figaro pour dénoncer les agissements de Bruno Racine. Au point que l'intéressé n'y sera pas une seule fois cité : « Le moteur de recherche Google est une réussite universelle et il rend bien des services. Mais lui confier, et à lui seul, qui vit du profit de la publicité et est enraciné, en dépit de l'universalité de son propos, dans la culture américaine, le choix des livres, la maîtrise planétaire de leur forme...

Mécénat et fiscalité : marronnier de Bercy contre promesses de Hollande

Alors, Bercy aurait dans l'idée de réduire de moitié l'abattement fiscal qui profite aux sociétés et entreprises, dans le cadre de leur politique de mécénat ? C'est qu'il faut bien les trouver, les quelques 29 milliards € de niches fiscales dont François Hollande, le candidat, avait promis la disparition. Et à ce titre la publication prochaine du rapport de la Cour des Comptes, ne manquera pas de faire revenir, dans le cadre du Budget de la Culture, sur la question du mécénat. Une fois n'est pas coutume, n'est-il pas ?   En effet, prévu pour cette semaine, une petite...

Valoriser la francophonie à travers le monde

Un accord supplémentaire vient d'être trouvé entre la Bibliothèque nationale de France et le Centre national du livre, en vue de promouvoir la francophonie à l'étranger. Une convention de partenariat signée, pour une durée de trois ans, à l'occasion du Salon du Livre de Paris par Bruno Racine, président de la BnF et Jean-François Colosimo, président du CNL, vise à valoriser le modèle, l'expertise et la présence du livre français à l'étranger.   Pour les deux organismes, la mission, ainsi qu'ils l'ont acceptée, sera de mettre en commun compétences et moyens, pour...

La Googlisation de la France dans un câble de Wikileaks

Le câble Wikileaks intitulé « The Googlisation of France » permet une vue d’ensemble, et un certain recul, sur les rapports d’amour et de haine du géant américain avec le gouvernement français sur la question de la numérisation des livres. Et plus particulièrement sur la position changeante du Ministre de la culture Frédéric Mitterrand. Enfin par amour et haine, ne faudrait-il pas plutôt entendre intérêts commerciaux ? Quand Google devint une menace pour l’édition Lorsque Google lança son projet de recherche de livres Google Book Search en 2004, et...

Amérique / Contre-culture...

Amérique / Contre-culture...A l’occasion de l’exposition de Richard Prince qui explore la séquence historique 1949/1984 illustrée par la collection de manuscrits et d’objets éditoriaux de l’artiste, la BnF organise un week-end américain et un cycle des samedis des savoirs. Exposition Richard Prince : American Prayer du 29 mars au 26 juin 2011Qu’est-ce que la contre culture ? La culture « underground » ? La culture exclusive de la contestation ?La culture alternative ? Une vraie culture populaire ?Quel rêve a incarné l’Amérique dans les diverses formes d’expression...

Mitterrand : Le livre numérique, la « nouvelle frontière » de l'édition

Discours de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l'occasion de la signature de l'accordcadre sur la numérisation et l'exploitation des livres indisponibles du XXème siècle Paris, mardi 1er février 2011 Monsieur le Commissaire général, Cher René Ricol, Messieurs les Présidents - du Syndicat national de l'édition, - de la Société des gens de lettres et - de la Bibliothèque nationale de France, Mesdames, Messieurs, Chers amis, Un livre indisponible, c’est un pan de mémoire qui tombe, c’est une parcelle de patrimoine qui...

Hausse de fréquentation vertigineuse pour Gallica

Un communiqué diffusé apr lma BnF montre que l'engouement pour Gallica, la bibliothèque numérique a explosé durant l'année 2010, avec une hausse de 85 % en regard de 2009. La bibliothèque numérique de la BnF ferait pâlir de jalousie n'importe quel quotidien en ligne, ou tout autre site internet, avec un pareil résultat. « Celle-ci est passée de 4 millions en 2009 à 7,4 millions en 2010, soit une augmentation de 85 %. » Ce qui donne à la BnF l'occasion de commenter, en ajoutant que la barre des 30.000 visiteurs uniques par jour est « régulièrement dépassée ». En...