Double peine : les prisonniers condamnés à un accès limité aux livres 

La rédaction - 29.07.2020

 

L’accès à la littérature ou à la documentation dans les établissements pénitentiaires s’avère difficile. Outre la censure de nombreux titres dans les bibliothèques des prisons, les détenus se voient également souvent interdire de recevoir des livres, sous prétexte que ces expéditions alimentent le trafic de drogue ou la livraison d’armes.

Et si le format numérique pouvait alors se positionner comme une solution, nombreuses sont les prisons qui ont décidé de faire payer la lecture des ebooks ou les livres audio. Des titres lourdement facturés qu’il est presque impossible d’acquérir pour les détenus.

Le droit des prisonniers à la lecture se retrouve ainsi régulièrement bafoué, alors même qu’il s’agit d’une pratique souvent considérée comme essentielle pour la réinsertion postcarcérale. Propice à raviver l’imaginaire et la réflexion, le livre représente à la fois un moyen de s’évader, tout en gardant un lien avec le monde. Une sorte de bouée de sauvetage, derrière les barreaux. « Toutes les privations de la vie moderne en prison sont atroces... mais elles ne sont rien comparé à privation totale de littérature » écrivait Oscar Wilde, lors de son séjour à la prison de Reading, près de Londres.

Face à l’accès limité aux livres dans les centres pénitentiaires, l’interprofession se mobilise régulièrement à travers la planète pour offrir de la lecture. Des initiatives comme « Aux oubliées » ont ainsi vu le jour. Cette opération de solidarité consiste à récolter des ouvrages auprès de lecteurs, avant de les envoyer, dédicacés par leur soin, à des centres pénitentiaires français accueillant des femmes. Des associations comme l’Appalachian Prison Book Project offrent également des livres aux détenus et luttent pour faciliter l’accès aux ouvrages dans les prisons.
 
Photographie : pixabay license


 

Restrictions de l'accès à la lecture en prisons, l'Ecosse grogne

Les restrictions appliquées à l'envoi de colis destinés aux prisonniers britanniques, dernièrement introduites par le Secrétaire d'État à la Justice, Chris Grayling, mobilisent les écrivains en faveur de l'accès à la lecture. La mesure présentée par le gouvernement se destinerait à instaurer un système méritocratique, au bénéfice des seuls détenus faisant preuve de bonne conduite aux yeux de l'administration pénitentiaire, et limiter l'accès aux marchandises illicites. Dernières protestations en date, les écrivains Irwine Welsh et Jackie Kay ont critiqué...

Livres en prison : Une poète lauréate à la rencontre du ministre de la Justice

Au concert de protestations qui a suivi l'annonce du secrétaire d'État à la Justice Chris Grayling d'interdire l'envoi de colis - incluant les livres - aux prisonniers, viennent de se mêler les écrivains Julian Barnes, Ian McEwan, Mark Haddon et Carol Ann Duffy, rapporte le Guardian. Désignée poète lauréate du Royaume-Uni en 2009, cette dernière souhaite rencontrer M. Grayling afin de discuter de ses restrictions considérées par beaucoup comme « barbares ».     Carol Ann Duff,  Walnut Whipet CC BY 2.0   La poète et lesdits auteurs ont écrit une lettre au...

Interdire les livres en prison, contraire aux Droits de l'Homme

Depuis la semaine dernière, le gouvernement britannique a manifestement fait une petite erreur de communication. En décidant de n'autoriser l'envoi de livres aux prisonniers que pour récompenser une bonne conduite, le Secrétaire d'État à la Justice, Chris Grayling s'est attiré les foudres de l'opinion publique. En outre une pétition signée par les plus vifs écrivains du pays, et le PEN qui en rajoute une couche : la décision pourrait être illégale.      b.mune, CC BY NC ND 2.0     « Nous devons mettre un terme à un système judiciaire dans lequel les victimes ont...

Les Ensablés - La logique du grain de sable: Vladimir Pozner (1905-1992), de la supériorité du romancier sur l'historien, par Carl Aderhold

« Il est permis au romancier de violer l'histoire à condition de lui faire de beaux enfants », écrivait Alexandre Dumas. Avec le XIXe siècle naît le roman historique. L'écrivain se glisse dans les plis de l'histoire pour y nicher son récit, fait parler les rois, les reines, les grands capitaines afin de donner du corps à ses propres inventions et l'on salue l'œuvre du romancier capable de mêler le faux au vrai, la création aux faits : plus la symbiose est complète, plus le résultat est réussi. Mais au fond, peu importe au romancier la réalité historique. Au mieux elle...

Livres : le top 10 des ventes représente 2,5 % du marché en France

La bataille rangée se poursuit au Québec, opposant les partisans d'une législation en faveur de la régulation du marché du livre... et ses contradicteurs. Récemment, c'est e parti Culture Centre du Québec qui est intervenu pour apporter son soutien, directement au mouvement Sauvons les livres, impulsés par des professionnels du secteur.      ActuaLitté, CC BY SA 2.0     La prise de position se fait sans nuance : CCQ défend l'idée d'une restriction sur les rabais pratiqués, autant qu'un effort pour venir en aide aux librairies. Selon Louis Caron, président de la...

Ouvrir la bibliothèque George Bush, garder Guantanamo ouverte

Barack Obama, arrivée à la présidence des États-Unis, avait promis de fermer la prison de Guantanamo, mais au cours des ses cinq années au pouvoir, la promesse est gentiment passée aux oubliettes. Pourtant, ces derniers jours, un événement particulier est survenu : l'ouverture d'une bibliothèque Georges Bush dans l'État du Texas. « Une journée spéciale pour notre démocratie », a assuré l'actuel président.     Bibliothèque de la prison de Guantanamo crédit Charlie Savage     À Guantanamo, il reste encore 166 hommes. Six sont accusés fermement, 50 sont...

Dark Eyes : Vivre dans la rue ou affronter un père mafieux russe ?

Adoptée dans un orphelinat de Russie, la petite Wally n'est pas bien vieille quand elle quitte le territoire pour les États-Unis. Quinze ans plus tard, après avoir vécu dans une famille américaine, et new-yorkaise, aisée, l'adolescente est une rebelle qui a choisi de vivre dans la rue, avec d'autres jeunes de son âge. Comparée un brin hâtivement à Lisbeth Salander, l'héroïne de la saga Millenium, elle n'en a pas moins un caractère bien trempé.    Avec Ella, Tevin et Jake, trois autres ados, elle vit de petits commerces pour survivre. Mais Wally n'est pas vraiment le...

Rennes : des ereaders pour les détenus hospitalisés à l'UHSI

Un nouveau projet du Service pénitentiaire d'Insertion et de Probation (SPIP) est actuellement en phase de finalisation, avec les participations de la Médiathèque départementale d'Ille-et-Vilaine et Livre et lecture en Bretagne. L'Unité hospitalière sécurisée interrégionale rattachée au CHU de Rennes, la septième de France, concerne l'hospitalisation des détenus incarcérés dans les centres pénitentiaires du Grand Ouest, en Bretagne, Basse-Normandie et Pays de Loire.     conférence au sein des locaux de l'UHSI (crédits : ARS)     L'objectif de l'opération...