Etats généraux du livre : les auteurs à la recherche d'un meilleur avenir

La rédaction - 23.06.2020


Crédit Denis Bajram


 

Le 22 mai se tiendront les États généraux du livre. Parce que les auteurs ont cruellement besoin d’être entendus. Des réformes sociales pointent le bout de leur nez, et, au pays de l’exception culturelle, les artistes auteurs ne sont ici que quantité négligeable.

 

Depuis #PayeTonAuteur, le réseau Twitter est devenu le porte-voix de toute une profession, fermement résolue à ne plus apparaître comme divisée. L’union fait la force, et désormais, les auteurs apprennent à réagir comme une corporation à part entière. 

 

#AuteursEnColère succède à #PayeTonAuteur, pour dire combien la situation devient intenable. Retraite, cotisations, CSG, prélèvement à la source dès le premier euro : autant de dossiers techniques, et pourtant cruciaux pour les créateurs.

 

Dans ce grand dossier, nous avons réuni l’ensemble des publications qui permettront d’éclairer tant les enjeux que les problématiques. Et toujours en donnant aux auteurs la parole qui leur revient, pour raconter, cette fois, des histoires qui font peur – parce que sans auteurs, pas de livres.

 

L'édition “c’est une pyramide renversée : l’auteur est tout en bas, et sans lui, plus rien”

ENTRETIEN – Alexandre Clérisse et Thierry Solderen étaient récompensés la semaine passée du Prix BD Fnac, pour leur titre paru chez Dargaud, L’Été Diabolik. En marge des réjouissances et des coupes de champagne, les auteurs nous racontent un peu de l’envers du métier. À l’approche du festival d’Angoulême, voici de quoi mettre un bon verre d’eau dans son Cognac…   Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen - ActuaLitté, CC BY SA 2.0     ActuaLitté : Vous êtes les cinquièmes lauréats du prix BD Fnac, bravo. Comment vivez-vous cette...

Auteur de BD : une profession “en grand danger”

En octobre 2014 fut décidé, lors de la manifestation Quai des Bulles, à Saint Malo, d’instaurer des États généraux de la bande dessinée. C’est à Angoulême que la première édition s’est déroulée en 2015. C’est à Angoulême que les organisateurs donnent rendez-vous cette année encore.   ActuaLitté, CC BY SA 2.0 Thomas Paris - Denis Bajram - Benoît Peeters     L’enquête sur l’ensemble du secteur menée en 2015 avait été dévoilée au cours du FIBD de 2016 : les États généraux de la BD, toujours plus indispensables, passaient au...

Dépenses, orientation : la BD à Angoulême sous de meilleurs auspices

La renaissance du Festival d’Angoulême, après les menaces de boycott des principaux éditeurs BD, est passée par une première phase de médiation, sous le regard du ministère de la Culture. Jacques Renard, le médiateur, avait présenté en février 2016 un projet, articulé autour d’une nouvelle stratégie. La première brique approche.   ActuaLitté, CC BY SA 2.0     Le constat était simple, « son développement [a été] entravé par des dysfonctionnements d’origine diverse, que les efforts modérateurs de l’État, notamment par la création d’un...

Rémunérer les auteurs pour les nuls : un premier tutoriel

Annoncé quelques jours avant le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, le premier tutoriel sur la rémunération des auteurs vient d’être officiellement diffusé. Sa présentation début décembre avait déjà fait sensation...       Premier d’une série certainement longue, ce tutoriel tente d’expliquer comment rémunérer les auteur.e.s au plus juste. « Informatifs, pédagogiques, ludiques et drôles, ces petits films ont pour objectif de donner des clés, conseils, informations, à tous les acteurs concernés par une rencontre d’auteur....

Thierry Magnier : “Le Salon de Montreuil ne cesse jamais d'évoluer, de s'ouvrir”

ENTRETIEN – L’éditeur Thierry Magnier vivra son premier salon du livre et de la presse jeunesse en tant que Président du groupe Jeunesse au Syndicat national de l’édition. Pour sa maison, ce sera la 25e édition avec plusieurs Pépites – les récompenses du salon – remportées au fil des années. Retour sur un secteur éditorial toujours vif, avec 625 millions € de chiffre d’affaires en 2015 – le deuxième plus important en France.   ActuaLitté, CC BY SA 2.0     ActuaLitté : À quelques heures de l'inauguration, qu’incarne le Salon de...

Auteurs jeunesse : “On parle de nos livres, jamais de notre condition sociale”

Ce 30 novembre s'ouvriront les portes du Salon du Livre et de la Presse jeunesse à Montreuil, le coup d'envoi de plusieurs jours d'événements, de rencontres et d'expositions autour de la littérature pour la jeunesse. Carole Trébor, présidente de la Charte, revient avec nous sur les préoccupations sociales des auteurs, qui auront aussi leur place au SLPJ.   Fred Bernard pose pour la campagne de La Charte     Après quelques jours de diffusion de la nouvelle campagne de La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, consacrée aux revenus des auteurs, la...

FIBD : réunion au sommet au ministère de la Culture... pour 2018

Si l’événement est toujours aussi incontournable, il était logique que le ministère de la Culture en reçoive les acteurs. Ainsi, toutes les collectivités territoriales impliquées dans le Festival de la BD d’Angoulême ont été reçues ce 25 octobre, rue de Valois.   Xavier Bonnefont, maire d’Angoulême, Frank Bondoux, directeur du FIBD, Olivier Poivre d’Arvor et Jean-François Dauré, président du Grand Angoulême - ActuaLitté, CC BY SA 2.0     Pour Audrey Azoulay, le dossier Angoulême est marqué d’un historique assez lourd : à peine...

Victime de "censure", Thierry Magnier attend d'Anne Hidalgo une position claire

Quand les Affaires sociales de Paris décident de refuser deux livres des éditions Thierry Magnier, on grince des dents chez l’éditeur. « Ça s’appelle de la censure », clame la maison, qui en appelle à la solidarité de chacun.   Thierry Magnier     La DASCO, Direction des Affaires scolaires de la Ville de Paris, a pour mission d’offrir les meilleures conditions d’accueil aux élèves. Cet établissement reçoit 136.000 élèves, et travaille avec les mairies d’arrondissement pour mieux encadrer les élèves. Dans ce contexte, l’établissement achète...