Etats généraux du livre : les auteurs à la recherche d'un meilleur avenir

La rédaction - 11.10.2019


Crédit Denis Bajram


 

Le 22 mai se tiendront les États généraux du livre. Parce que les auteurs ont cruellement besoin d’être entendus. Des réformes sociales pointent le bout de leur nez, et, au pays de l’exception culturelle, les artistes auteurs ne sont ici que quantité négligeable.

 

Depuis #PayeTonAuteur, le réseau Twitter est devenu le porte-voix de toute une profession, fermement résolue à ne plus apparaître comme divisée. L’union fait la force, et désormais, les auteurs apprennent à réagir comme une corporation à part entière. 

 

#AuteursEnColère succède à #PayeTonAuteur, pour dire combien la situation devient intenable. Retraite, cotisations, CSG, prélèvement à la source dès le premier euro : autant de dossiers techniques, et pourtant cruciaux pour les créateurs.

 

Dans ce grand dossier, nous avons réuni l’ensemble des publications qui permettront d’éclairer tant les enjeux que les problématiques. Et toujours en donnant aux auteurs la parole qui leur revient, pour raconter, cette fois, des histoires qui font peur – parce que sans auteurs, pas de livres.

 

États généraux : "Artistiquement, la BD se porte bien. Économiquement, non."

Loin des Bulles où se retrouvait le public, les professionnels s'étaient donné rendez-vous à Théâtre d'Angoulême, pour la présentation des États généraux de la bande dessinée. ActuaLitté avait suivi le rendez-vous en direct, et aujourd'hui, le président de l'association des EG, Benoît Peeters, revient avec nous sur cette grande première.      Benoît Peeters (Angoulême 2015) (ACtuaLitté, CC BY SA 2.0)     Il y avait du beau monde, venu apporter son soutien à ce lancement : une vingtaine d'organisations d'auteur, d'éditeurs, société de...

Angoulême : la Marche des auteurs, contre "l'extinction culturelle française"

La Marche des auteurs était certainement le grand événement d'Angoulême, rassemblant dessinateurs, illustrateurs, coloristes et scénaristes. Un mouvement destiné à attirer l'attention, alors que la réforme des retraites pour les créateurs, entamée par le RAAP, soulève de lourdes questions. La rue Hergé s'est, à partir de 14 h 30, retrouvée noire de monde, alors que la banderole déployée sur toute la largeur s'avançait, portée par Pénélope Bagieu, Lewis Trondheim, Fabien Vehlman et bien d'autres.      Marche des auteurs à Angoulême (ActuaLitté, CC BY...

[DIRECT] Les États généraux de la bande dessinée, à Angoulême

Les États généraux, décidés à l'occasion du festival Quai des Bulles, doivent faire le point sur les mutations du secteur de la bande dessinée : précarisation durable et profonde des auteurs, expliquait-on en octobre 2014, qui ne devrait que s'accentuer. Mais aussi un phénomène de plus en plus constaté de best-sellerisation, incarné par Astérix en 2013. Sous la présidence de Benoît Peeters, l'interprofession se retrouvera au Théâtre de la ville, à partir de 10 h.

Des Assises européennes de la BD aux États généraux de la BD

Ce 30 janvier, se déroulera à l'occasion du Festival de la BD d'Angoulême, les premiers États généraux entièrement consacrés à la bande dessinée. Sous la présidence de Benoît Peeters, l'interprofession se retrouvera au Théâtre de la ville, à partir de 10 h. L'ensemble sera suivi d'un point presse organisé à midi, et une rediffusion vidéo a été mise en place.     Quentin Larraufie, ActuaLitté CC BY SA 2.0     Les États généraux, décidés à l'occasion du festival Quai des Bulles, doivent faire le point sur les mutations de la profession :...

ACBD : 2014, année préoccupante pour les auteurs de bande dessinée

L'Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD) a dressé un bilan de l'année écoulée, pour le secteur de la BD et du manga. 2014 sera donc L'année des contractions, avec une reprise de la production, mais des ventes moyennes en baisse, tandis que la grande préoccupation vient de la situation économique de la majorité des auteurs.     Illustration de Quentin Larraufie, du CESAN (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)     2013 avait été l'année de la décélération, 2014 aura finalement vu la production de bandes dessinées repartir à la hausse, avec 5410...

Mouvement social des auteurs : Une marche à Angoulême “pour les créateurs”

L'édition en France vit actuellement une vague de mouvements sociaux, et il faudrait vivre la tête bien enfoncée sous terre. La pierre la plus manifeste de l'édifice avait été déposée par le SNAC BD, lors du festival Quais des bulles, à Saint-Malo. Scénaristes et dessinateurs étaient invités à un débrayage, faisant suite à la réforme imposée sur la retraite complémentaire.      ActuaLitté, CC BY SA 2.0     Le mouvement des auteurs avait abouti à la création des États généraux de la BD. « Nous avons découvert, par des discussions...

La participation à la vie culturelle inscrite dans un protocole de l'ONU

Le 16 décembre 1966, l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies adoptait un pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels. Ce dernier entendait reconnaître que « l'idéal de l'être humain libre, libéré de la crainte et de la misère, ne peut être réalisé que si des conditions permettant à chacun de jouir de ses droits économiques, sociaux et culturels, aussi bien que de ses droits civils et politiques, sont créées ». Le protocole facultatif, qui permet son exécution, vient seulement d'être ratifié par la France.   Le...

Crise et mobilisation, les Etats généraux de la BD, "pour l'avenir de tous"

Le débrayage de Saint-Malo, organisé par des créateurs du monde de la bande dessinée, devait s'accompagner d'une plateforme concrète. Un site internet vient de s'ouvrir, comme nous l'avait assuré Benoît Peeters, président de l'organisation. Les Etats généraux de la bande dessinée sont une initiative supplémentaire dans le monde des auteurs, dessinateurs, scénaristes, avec un constat unanime : la précarisation grandissante n'est plus supportable.     Renaud Camus CC BY 2.0     La faute à des années d'un grand faste, à la démultiplication de l'offre, aux...