Etats généraux du livre : les auteurs à la recherche d'un meilleur avenir

La rédaction - 07.09.2019


Crédit Denis Bajram


 

Le 22 mai se tiendront les États généraux du livre. Parce que les auteurs ont cruellement besoin d’être entendus. Des réformes sociales pointent le bout de leur nez, et, au pays de l’exception culturelle, les artistes auteurs ne sont ici que quantité négligeable.

 

Depuis #PayeTonAuteur, le réseau Twitter est devenu le porte-voix de toute une profession, fermement résolue à ne plus apparaître comme divisée. L’union fait la force, et désormais, les auteurs apprennent à réagir comme une corporation à part entière. 

 

#AuteursEnColère succède à #PayeTonAuteur, pour dire combien la situation devient intenable. Retraite, cotisations, CSG, prélèvement à la source dès le premier euro : autant de dossiers techniques, et pourtant cruciaux pour les créateurs.

 

Dans ce grand dossier, nous avons réuni l’ensemble des publications qui permettront d’éclairer tant les enjeux que les problématiques. Et toujours en donnant aux auteurs la parole qui leur revient, pour raconter, cette fois, des histoires qui font peur – parce que sans auteurs, pas de livres.

 

“Auteur” n’est pas un métier, apparemment : seules les ventes comptent ?

Les discussions autour du statut de l'auteur battent leur plein, entre les États généraux du livre et les revendications persistantes de la profession pour une meilleure rémunération. Mais la simple reconnaissance de son métier, pour l'auteur, reste délicate, y compris auprès de son principal interlocuteur, l'éditeur : le SNAC BD (Syndicat National des Auteurs et des Compositeurs) réagit à la phrase d'un éditeur, prononcée lors des Rendez-vous de la Bande Dessinée d'Amiens... Nous reproduisons ci-dessous l'intégralité de leur tribune. Par Olivier Josso Hamel...

“Les auteurs ne peuvent plus être la variable d'ajustement du secteur du livre”

Mardi prochain auront lieu les Etats Généraux du livre, dont le programme a été dévoilé. La revendication est lisible : 10 % minimum. Samantha Bailly, présidente de la Ligue des auteurs professionnels et vice-présidente de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, a publié sur sa page Facebook ce qui lui inspire la revendication. Nous reprenons ici son texte, qui a été partagé par de très nombreux auteurs : Kamil Rejczyk, CC BY 2.0   Les auteurs ne peuvent plus être la variable d’ajustement du secteur.   La revendication des Etats Généraux du livre...

L'avenir culturel en France : de quoi glacer les sangs...

Sans créateurs et créatrices, pas de culture française. La campagne Extinction culturelle, lancée par de nombreuses organisations professionnelles d’auteurs, poursuit son action. La Ligue des auteurs professionnels vient d’annoncer six courts films engagés, aussi humoristiques que glaçants, dessinant l’avenir de la France et de sa culture si les conditions de création ne cessent de se dégrader.  crédits : Coliandre   Le premier vient de sortir : à la réalisation, Léa Frédeval, au scénario, Xavier Dorison. L’humour est corrosif, la situation des plus...

Face à Bruno Racine, les auteurs posent les bases de leur futur

La mission de Bruno Racine, portant sur le statut des artistes-auteurs, aura donc débuté par l’audition des représentants de trois organisations professionnelles, ce 25 avril. Denis Bajram, pour les États généraux de la BD, Samantha Bailly pour la Ligue des auteurs professionnels et Guillaume Nail, pour la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse.  © Roland Garrigue   Les représentants furent donc les premiers reçus pour apporter leurs points de vue sur l’actuelle situation. Et on la sait peu reluisante. Pour la Ligue, le message reste identique à ce qui est...

Extinction culturelle française : les auteurs face au précipice

L'action lancée autour du site Extinction-culturelle.fr a démarré hier seulement, et déjà, les réseaux sociaux sont envahis de dessins, de témoignages et de revendications d'auteurs et d'autrices. Rappelons que 41% des auteurs professionnels vivent avec moins que le SMIC. crédit Thierry Bedouet et Emmanuelle Zicot On savait le sujet "retraite" explosif, depuis la hausse des cotisations du RAAP qui avait été très mal vécue par la grande majorité des auteurs du livre. Là, cette réforme supplémentaire pourrait faucher la totalité d'une population de...

France : de l'exception à l'extinction culturelle

La réforme des retraites souhaitée par le gouvernement aura pour conséquence de frapper durement les artistes-auteurs : selon les premières informations, ils perdraient 13 %, voire 17 % pour les auteurs du livre. La mobilisation est lancée, autour d’un site évocateur : Extinction culturelle. par Sandrine Bonini   Pas moins de sept organisations d’auteurs, incluant également les États Généraux de la BD, ainsi que deux syndicats d’agents littéraires se retrouvent autour d’une plateforme fraîchement lancée.  « Dès aujourd’hui, nous vous demandons...

Réforme du droit d'auteur : le lobby très insistant de l'édition

Ce mardi 26 mars, le Parlement européen procédera au vote sur la fameuse réforme du droit d'auteur de l'Union européenne. Un texte travaillé depuis plusieurs années par les législateurs de l'UE, qui concentre l'attention des éditeurs de presse, avant tout, mais aussi celle des éditeurs de livres. Pour preuve, l'intense travail de lobbying auprès des commissaires et membres de cabinet. (TeaMeister, CC BY-NC 2.0) Au fil du parcours législatif et à l'approche du vote final, le travail de communication des uns et des autres s'est déployé. D'un côté, éditeurs de...

Lancement des États généraux du livre : pas de gâteau pour les auteurs

C’était un moment très attendu, qui avait circulé sur les réseaux sociaux… Les auteurs étaient supposés se partager un véritable gâteau sur le stand du CNL, lundi entre 13h et 14h, pour le lancement des États généraux du livre organisé par le CPE. On s’attendait déjà à voir les auteurs se couper une meilleure part, ou autre événement surprenant, rappel des actions fortes menées ces dernières années. Emmanuel de Rengervé (délégué général du Snac), Corinna Gepner (présidente de l’Association des traducteurs littéraires de France), Bessora Nan...