Etats généraux du livre : les auteurs à la recherche d'un meilleur avenir

La rédaction - 07.09.2019


Crédit Denis Bajram


 

Le 22 mai se tiendront les États généraux du livre. Parce que les auteurs ont cruellement besoin d’être entendus. Des réformes sociales pointent le bout de leur nez, et, au pays de l’exception culturelle, les artistes auteurs ne sont ici que quantité négligeable.

 

Depuis #PayeTonAuteur, le réseau Twitter est devenu le porte-voix de toute une profession, fermement résolue à ne plus apparaître comme divisée. L’union fait la force, et désormais, les auteurs apprennent à réagir comme une corporation à part entière. 

 

#AuteursEnColère succède à #PayeTonAuteur, pour dire combien la situation devient intenable. Retraite, cotisations, CSG, prélèvement à la source dès le premier euro : autant de dossiers techniques, et pourtant cruciaux pour les créateurs.

 

Dans ce grand dossier, nous avons réuni l’ensemble des publications qui permettront d’éclairer tant les enjeux que les problématiques. Et toujours en donnant aux auteurs la parole qui leur revient, pour raconter, cette fois, des histoires qui font peur – parce que sans auteurs, pas de livres.

 

Etats généraux du livre : les auteurs entre consternation et mépris

Au terme des États généraux du livre, le moins que l’on puisse dire, est que le sentiment d’exaspération est à son comble. À l’initiative du Conseil Permanent des Écrivains se tenaient ces rencontres, qui avaient pour projet d’obtenir des réponses concrètes sur les réformes sociales et fiscales. Moralité : à l’exception de la bienveillance du ministère de la Culture, chacun repart avec les mêmes questionnements.   Salle comble pour les Etats généraux du livre   En introduction, Pascal Ory, président du CPE et historien, relevait...

Et demain, faut-il ré-inventer un régime social pour les auteurs ?

  Dernière table ronde des Etats généraux du livre animée par Nicolas Gary (ActuaLitté)   Samantha Bailly - Présidente de La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse Marc-Antoine Boidin - Vice-président du SNAC BD Corinna Gepner - Présidente de l’Association des traducteurs littéraires de France Vincent Monadé - Président du Centre national du livre Vincent Montagne - Président du Syndicat national de l’édition Marie Sellier - Présidente de la Société des Gens de Lettres

2019, l'année de tous les dangers pour le régime des auteurs

  Les Etats généraux du livre se poursuivent avec une deuxième table ronde, portant sur le futur social qui concernera les auteurs. La table ronde est animée par Geoffroy Pelletier (Directeur général de la SGDL). Elle va réunir  Angela Alves - Directrice de l’IRCEC, Caisse nationale de retraite complémentaire des artistes-auteurs Frédérique Dumas - Députée des Hauts-de-Seine, Vice-présidente de la commission des affairesculturelles et de l’éducation (Assemblée nationale) Thierry Dumas - Directeur de l’Agessa / MDA, Sécurité sociale des...

Réformes fiscales et sociales : les auteurs oubliés ?

Première table ronde des États généraux du livre : au coeur de la discussion, les réformes fiscales et sociales qui vont toucher les auteurs. La table ronde est animée par Emmanuel de Rengervé (Délégué général du SNAC), et réunit :  Rémi Gimazane - Chef du département de l’économie du livre, DGMIC, ministère de la Culture Pierre Pradié - Avocat à la Cour Thierry Teboul - Directeur général de l’Assurance Formation des Activités du Spectacle Olivier Trébosc - Adjoint au chef du bureau C1, direction de la législation fiscale, ministèrede l’Économie...

Etats généraux du livre : introduction

Les Etats généraux s'ouvrent ce 22 mai, avec de premiers échanges. Les intervenants sont :    Pascal Ory - Président du Conseil Permanent des Écrivains Martin Ajdari - Directeur général des médias et des industries culturelles, ministère de la Culture   Paroles d’auteurs : Cécile Coulon (texte lu par Carole Zalberg), Isabelle Jarry, Benoît Peeters (Président de la commission de l’écrit de la Scam), Jean Rouaud   Etats généraux du livre : les auteurs à la recherche d'un meilleur avenir

La colère des auteurs portée et entendue au ministère de la Culture

Dans le bureau de Françoise Nyssen, le Conseil Permanent des Écrivains a pu mesure l’ampleur de sa tâche. Au cœur du rendez-vous, obtenu façon Churchill — de la sueur, du sang et des larmes — les reformes sociales et fiscales qui frapperont les auteurs. Mais également des questions liées à leur sécurité sociale.    Crédit Denis Bajram   « Le gouffre entre la vivacité, toute la dynamique de la création et le désarroi que nous, professionnels, ressentons est quelque chose qu’ils semblent découvrir », résumait Benoît Peeters à ActuaLitté....

Programme des Etats généraux du livre : les auteurs montrent la voie

Les États généraux du livre viennent de délivrer l’ensemble de leur programme, pour cette journée du 22 mai. Au programme, réformes fiscales et sociales, régime des auteurs et la perspective d’un véritable statut pour les écrivains.   crédit Joëlle Jolivet     Ce programme permet de rappeler les premières lignes du Manifeste qui accompagne ces États généraux.   Les réformes sociales et fiscales envisagées par le gouvernement vont placer les auteurs du livre dans une situation d’extrême fragilité. Nous, les auteurs de textes et...

L'humeur de Chereau : Editer, publier, un authentique engagement

À quelques jours des États généraux du livre, les auteurs se demandent si, en France, le pouvoir se préoccupe réellement de ce que l’on pourra lire demain. Après tout, c’est une méthode radicale pour lutter contre la surproduction : diminuer le nombre d’auteurs, en diminuant leurs revenus.   Ou bien, de contraindre les écrivains à avoir un vrai métier, à côté de leur passion pour l’écriture.   L’édition va être quelque peu bouleversée, tout de même. Maître Chereau, depuis sa retraite spirituelle sur les “auteurs” de Katmandou, sait...