Festival international de la bande dessinée d'Angoulême

La rédaction - 07.02.2020

Qu'on l'apprécie ou non, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême reste l'une des plus grandes manifestations du monde consacrées à la bande dessinée. Chaque année, au mois de janvier, toute la ville d'Angoulême, mais aussi la France, découvre et redécouvre des œuvres du neuvième art. Avec son lot de dédicaces, d'événements, d'expositions, de débats, de récompenses et de mises en avant, le FIBD est ce moment spécial dans l'année où la bande dessinée est au cœur de l'espace médiatique.

Créé en 1974, reconnu dans le monde entier, le FIBD est aussi l'occasion de placer la création hexagonale en avant, même si toute la francophonie, et plus largement toutes les nations, sont accueillies sur place. 

 
Angoulême FIBD
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

FIBD : visite de l'exposition Trondheim, guidée par Lewis

FIBD 2020 — Si une exposition consacrée à l'univers graphique de Lewis Trondheim a quelque chose de familier au Festival international de la bande dessinée, c'est parce que le Fauve, la mascotte, de l'événement, a été créé par Trondheim. Petit tour du propriétaire à la Cité Internationale de la bande dessinée, en compagnie de l'auteur de BD qui a choisi de l'être même sans savoir dessiner... (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) « Au début, comme vous pouvez le constater, je ne savais pas dessiner », pointe Lewis Trondheim en montrant une de ses premières histoires,...

Angoulême : de nouveaux horizons pour la librairie Lilosimages

La relation d'Angoulême avec le livre et la lecture ne s'arrête pas à la fermeture du Festival international de la bande dessinée. La cité dispose en effet d'une belle offre de libraires, au sein de laquelle on trouve Lilosimages, rue de la Cloche Verte. Plus ancienne librairie de la ville, elle a été reprise en juin 2019 par Anaïs Combeau et Manon Picot, lauréates d'une bourse de la Fondation Lagardère... Manon Picot, dans la librairie Lilosimages (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) L'annonce du départ de Patricia Hawkins a laissé beaucoup d'Angoumoisins dans l'angoisse...

DiViNa, le futur de la bande dessinée numérique présenté à Angoulême

FIBD 2020 — Après des années d'expérimentations intéressantes, le secteur de la bande dessinée semblait désormais cantonné à la lecture guidée et aux planches imprimées scannées. Au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, l'EDRLab, laboratoire européen du livre numérique, et l'éditeur H2T, filiale de Pika, ont présenté le format DiViNa, avec ses nombreuses possibilités et promesses. Laurent Le Meur (EDRLab) et Ludivine Gouhier (H2T), au FIBD 2020 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Après les belles expérimentations du turbomédia et de coûteux...

FIBD 2020 : le Prix Tournesol salue Femme sauvage, de Tom Tirabosco

FIBD 2020 — Parmi les nombreux prix du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, le Prix Tournesol salue spécialement les albums qui mettent en avant une thématique écologique. En 2020, Tom Tirabosco a été récompensé pour Femme sauvage, publié par Futuropolis. Ce prix récompense pour la 24e année un album paru en langue française, mettant en lumière une ou plusieurs valeurs de l’écologie politique. Après un scrutin serré avec Le Loup de Jean-Marc Rochette et Humains, la Roya est un fleuve de Baudoin et Troub’s, les 240 pages noir-et-blanc...

Le dessinateur algérien Nime reçoit le Prix Couilles au Cul du Courage Artistique 2020

FIBD 2020 - Pour la 5e année consécutive au Off of Off, le festival off de la BD d’Angoulême, le Prix Couilles au Cul du Courage Artistique a été décerné à un dessinateur, au 37°2 Impasse Charlie Schlingo. L'Algérien Nime a reçu la récompense, qui salue son courage et ses dessins particulièrement mordants vis-à-vis du pouvoir algérien...    Exposition de dessins de Nime, au Off Of Off d'Angoulême (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) L’intitulé est volontairement trivial et provocateur, mais il permet de rappeler que le métier des humoristes, et donc des...

LBD 2020, la revue contestataire qui a secoué le FIBD

FIBD 2020 — Cette édition 2020 du Festival international de la bande dessinée aura été contestataire, plus que jamais. Par les mobilisations des auteurs, ce vendredi 31 janvier, bien sûr, mais aussi tout au long de l’événement : quelques heures avant la venue d’Emmanuel Macron à Angoulême, des affiches ont fleuri dans la ville, affichant « LBD 2020 », plutôt que « BD 2020 », au-dessus de personnages éborgnés… Dessin de Witko (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)   Un simple selfie aura suffi à rendre l’image célèbre : le Fauve d’Angoulême, mascotte du...

FIBD : le sous-bockisme, plus qu'un art, “une philosophie” (Lolmède)

FIBD 2020 — Les habitués le savent bien : lors du Festival international de la bande dessinée, fréquenter les bars permet souvent de faire des découvertes rares et inhabituelles. C'est ainsi par un sous-bock que s'annonce l'une des expositions les plus originales du festival. Au Off of Off, qui abrite notamment les Requins Marteaux et Fluide Glacial, Lolmède expose les bases du sous-bockisme... Lolmède, à Angoulême (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) ActuaLitté : Quelles sont les racines du sous-bockisme ? Lolmède : J'ai trouvé des sous-bocks dans un vide-grenier, je...

Palmarès : tous les prix scolaires du Festival d'Angoulême 2020

FIBD 2020 — Le Festival international de la bande dessinée, lors d'une cérémonie organisée ce jeudi 30 janvier au soir, a révélé les noms des lauréats de toute une série de prix, des récompenses scolaires, décernées par des élèves. Avec de nombreuses découvertes à la clé. (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Prix des écoles d'Angoulême La quête d'Albert d'Isabelle Arsenault, chez La Pastèque   Albert ne souhaitait qu'une chose : lire calmement et silencieusement dans la ruelle. Malheureusement, l'arrivée de ses amis ne sera pas de...