Festival international de la bande dessinée d'Angoulême

La rédaction - 20.03.2020

Qu'on l'apprécie ou non, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême reste l'une des plus grandes manifestations du monde consacrées à la bande dessinée. Chaque année, au mois de janvier, toute la ville d'Angoulême, mais aussi la France, découvre et redécouvre des œuvres du neuvième art. Avec son lot de dédicaces, d'événements, d'expositions, de débats, de récompenses et de mises en avant, le FIBD est ce moment spécial dans l'année où la bande dessinée est au cœur de l'espace médiatique.

Créé en 1974, reconnu dans le monde entier, le FIBD est aussi l'occasion de placer la création hexagonale en avant, même si toute la francophonie, et plus largement toutes les nations, sont accueillies sur place. 

 
Angoulême FIBD
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Séoul s'empare de l'exposition d'Angoulême sur les femmes de réconfort

Le dernier Festival international de la bande dessinée d'Angoulême avait notamment présenté une exposition dénommée « Fleurs qui ne se fanent pas », sur les femmes de réconfort durant la Seconde Guerre mondiale au sein de l'armée impériale japonaise (voir notre actualitté). Cette présentation n'était pas allée sans polémique. Le Japon n'avait guère approuvé cette mise en cause.   C'est aujourd'hui Séoul qui présente cette même exposition jusqu'au 13 avril 2014 au sein du Musée national d'histoire contemporaine de Corée, rapporte ToutenBD. Voilà donc un nouvel...

Sodastream : Tardi furieux contre le Festival d'Angoulême

L'affaire Sodastream, marque partenaire du Festival de la BD d'Angoulême, n'en finit plus de provoquer des remous. Le dernier en date, c'est la réaction de Jacques Tardi, mis à l'honneur dans le cadre d'une exposition consacrée à son album sur la Grande Guerre, hebergée par la Cité de la BD. Or, si le FIBD est une manifestation temporaire, organisée par un prestataire privé, la Cité est un établissement public, permanent. Et les deux entités n'ont rien à voir l'une avec l'autre. Ce n'est cependant pas si simple.     ActuaLitté, CC BY SA 2.0     Sollicité par Le...

Le FIBD d'Angoulême alimente des tensions diplomatiques

Comme le rapporte l'AFP, le Japon digérerait mal une exposition organisée dans le cadre du Festival international de la BD d'Angoulême, rendez-vous qui aurait été « contaminé par la propagande sud-coréenne ». L'événement portait sur les « femmes de réconfort », qui ont été prostituées de force par l'armée japonaise durant la guerre. Des Coréennes, Chinoises et Philippines qui auraient été réduites en esclavage sexuel au cours de l'occupation par l'armée impériale pendant la Seconde Guerre mondiale.        Tandis que certains historiens estiment le nombre...

Grand Prix 2014 : Bill Watterson récompensé à Angoulême

Ce n'est pas une première, que de récompenser un auteur américain, mais consacrer Bill Watterson, c'est l'occasion de s'interroger un peu : comment récompenser cet auteur qui depuis une vingtaine d'années a fui toute forme de contact avec la presse, et arrêté sa saga Calvin et Hobbes ? Oh, finalement, ce n'est pas très compliqué : derrière les votes, il faut lire d'autres choses, mais nous y reviendrons. L'important reste que Calvin et Hobbes est une oeuvre magique, et que, même en l'absence de leur créateur, pour l'édition 2015 du FIBD, ce sera là une belle occasion de se...

Sodastream : “Utilisation intempestive du conflit israélo-palestinien“

Quelques jours avant que ne s'ouvre le Festival International de la BD d'Angoulême, une vive polémique est partie de l'un des sponsors de la manifestation, Sodastream. La Charente libre avait publié hier un dessin satirique, montrant des manifestants arrosés par un canon à eau. Mais au Festival, si la protestation est bien là, elle reste plutôt pacifique.         Le problème vient de ce que la firme Sodastream, productrice d'appareils de gazéification de boissons pour les particuliers, compte parmi les sponsors du FIBD. Or, elle dispose d'une importante...

Le FIBD d'Angoulême a décerné ses Prix Découvertes

Comme le rapporte l'AFP, dans le cadre du 41e festival international de la bande dessinée d'Angoulême, ce jeudi 30 janvier, ont été dévoilés les lauréats des Prix Découvertes 2014, parrainés par la Caisse d'Épargne. La ville charentaise mettait ainsi la jeune création à l'honneur, notamment avec des auteurs qui débutent leur carrière.         Les organisateurs n'ont pas manqué de rappeler que le concours des Prix Découvertes a déjà permis de révéler plus d'un talent de la bande dessinée, au rang desquels figurent Luc Jacamon, Catherine Meurisse, Vincent...

Le groupe Delcourt envisage d'ouvrir une école de la bande dessinée

À quelques heures, désormais, de l'ouverture du Festival International de la bande dessinée d'Angoulême, le fondateur des éditions Delcourt, Guy Delcourt, a annoncé l'ouverture prochaine d'une école de bande dessinée, à Paris. L'éditeur souligne la nécessité, pour la capitale, de participer à l'émergence de nouveaux créateurs.        De passage sur France Info, Guy Delcorut a trouvé le temps, dans les dix minutes imparties, d'évoquer la situation de la bande dessinée française : « Il y a une ouverture formidable de la bande dessinée. On a beaucoup parlé du...

Festival d'Angoulême : quand les auteurs se confient

Alors que s'ouvrira le 30 janvier prochain la 41ème édition du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême, les auteurs invités multiplient les entretiens, dévoilant ainsi les coulisses de leur travail.   Au micro de nos confrères d'Europe 1, on retrouve ainsi Etienne Davodeau, auteur de Lulu femme nue, qui assume un regard très subjectif porté sur le monde qui l'entoure. Mathieu Sapin, Riad Sattouf ou encore Catherine Meurisse évoquent tour à tour ce qui les pousse à dessiner.      Festival d'Angoulême : les auteurs assument... par Europe1fr