L'affaire Matzneff, du prestige littéraire au banc des accusés

La rédaction - 14.02.2020

Gabriel Matzneff - HLM dans le Quartier latin


La publication du livre Le Consentement, par l'éditrice Vanessa Springora, aura ouvert les yeux de la société sur les agissements revendiqués par l'écrivain Gabriel Matzneff dans ses livres : des relations avec des mineurs – de la pédocriminalité, en somme –, qui ont relancé la question du consentement sexuel. Vanessa Springora elle-même en a été la victime, à travers une emprise qu'elle raconte dans son livre et qu'elle a voulu dénoncer pour s'en libérer une fois pour toutes.

Invité sur les plateaux de télévision, publié par la maison d'édition Gallimard, soutenu par des hommes politiques comme par des avocats, Gabriel Matzneff bénéficiait même d'une allocation versée par l'État, par l'intermédiaire du Centre National du Livre : en somme, malgré ses récits dans lesquels il faisait état de son goût pour les mineurs, l'écrivain jouissait d'une réputation tout à fait respectable dans les milieux de la littérature et de la culture.

Alors que s'ouvrent les premiers procès, les répercussions de l'affaire Matzneff iront sans doute bien au-delà du statut de ce seul écrivain : c'est un système éditorial, un véritable réseau de protection, qui pourrait vaciller dans son ensemble.

Crédits photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Série de perquisitions dans le cadre de l'enquête sur Gabriel Matzneff

Au cœur de l’actualité littéraire et judiciaire depuis le début de l’année, l’affaire Matzneff a pris une tournure plus concrète avec le coup d’envoi d’une enquête sur les faits racontés par Vanessa Springora dans son livre et par l’auteur lui-même dans son œuvre. Plusieurs perquisitions ont été menées : au sein de la maison d’édition Gallimard, mais aussi au domicile parisien de Gabriel Matzneff. Affichage dans le Quartier latin, à Paris (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) L’Office central de répression des violences aux personnes (OCRVP) a mené une...

Christophe Girard, cité comme un soutien par Matzneff, s'explique

Différentes enquêtes ont commencé, relatives aux accusations à l'encontre de l'écrivain Gabriel Matzneff autour de possibles actes pédophiles, revendiqués par l'auteur dans ses œuvres. Cité par Matzneff lui-même comme un de ses soutiens, l'actuel adjoint à la culture d'Anne Hidalgo, Christophe Girard, assure dans un communiqué qu'il n'entretenait pas de proximité particulière avec l'écrivain aujourd'hui accusé. Christophe Girard, à droite, avec Kad Merad et Laurent Tirard (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Les enquêtes battent leur plein autour de Gabriel Matzneff,...

Affaire Matzneff : un éditeur de Gallimard inquiété alors qu'un procès s'ouvre

Après le récit d'une des victimes, Vanessa Springora, dans le livre Le Consentement, ce que l'on désigne désormais comme l'affaire Matzneff prend une autre tournure avec des suites judiciaires. L'enquête menée par l’Office central pour la répression des violences aux personnes s'est intéressée à la place de l'éditeur de Matzneff chez Gallimard, Christian Giudicelli, tandis qu'un procès s'ouvre contre l'écrivain à Paris.   Gabriel Matzneff Cité à comparaître à la chambre correctionnelle du tribunal de Paris par l'association L'Ange Bleu en janvier dernier...

Affaire Matzneff : un appel à témoins lancé pour identifier d’autres victimes

Depuis la publication du Consentement (Éditions Grasset) de Vanessa Springora en janvier dernier, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « viols sur mineur de 15 ans » visant Gabriel Matzneff. Le procureur de Paris Rémy Heitz a déclaré qu’un appel à témoins serait lancé ce mardi 11 février pour essayer d’identifier d’autres victimes de l’écrivain français.    Gabriel Matzneff, 1983 - Florence Kirastinnicos, CC BY SA 4.0 Sur Europe 1, le procureur de Paris revient sur le lancement de cet appel à témoins, une procédure judiciaire...

Violences sexuelles et sexistes : "Se méfier des puissants des maisons d'édition"

Comme d'autres milieux professionnels, l'édition n'échappe malheureusement pas aux cas de violences sexuelles et sexistes. La publication du livre Le Consentement de Vanessa Springora et la médiatisation de l'affaire Matzneff ont rouvert un dossier trop longtemps étouffé : des appels à témoignages de la Ligue des auteurs professionnels et de la CGT-SGLCE entendent changer la donne. Manon Doutreligne, correctrice et secrétaire à l'édition du Syndicat général du livre et de la communication écrite (SGLCE), revient avec nous sur cet appel. (photo d'illustration, ActuaLitté,...

Les renseignements généraux avaient monté un dossier sur Matzneff

Début janvier était ouverte par le Parquet de Paris une enquête pour viols sur mineur. L’affaire Matzneff qui a fait la lumière sur les agissements pédocriminels de l’écrivain est allée de rebondissements en révélations. Les policiers en charge de l’affaire viennent d’en produire une nouvelle : un dossier des ex-Renseignements généraux découvert dans leurs archives. ActuaLitté, CC BY SA 2.0   Selon une source évoquée par Le Point, « les documents de ce dossier couvrent la période 1950-1999 ». Or, problème, le Code du patrimoine protègerait...

Violences sexuelles et sexisme : dans l'édition, “l'ère du silence est terminée”

La publication du livre Le Consentement, par l'auteure et éditrice Vanessa Springora, le 2 janvier dernier chez Grasset, a largement fait trembler le monde de l’édition, et il y a de quoi. Dans une tribune rédigée par l’auteure Caroline Laurent et publiée ce jeudi 6 février sur France Info, écrivains, éditeurs, traducteurs et journalistes — parmi lesquels Cécile Coulon, David Foenkinos, Léonora Miano et Jerôme Attal, pour ne citer qu’eux — sont catégoriques : « L’ère du silence est terminée. »   Ithmus - (CC BY 2.0) Après le milieu du cinéma...

Viols sur mineur : le livre de Sarah Abitbol déclenche une enquête

Publié chez Plon, le livre de Sarah Abitbol, patineuse médaillée de bronze aux championnats du monde de 2000, fait l’effet d’une bombe. À quelques semaines de la parution du livre de Vanessa SPringora, Un si long silence évoque le viol dont elle fut victime, alors qu’elle avait 15 ans. Le coupable pointé n’est autre que son entraîneur.   « Vous étiez mon entraîneur. Je venais d’avoir quinze ans. Et vous m’avez violée. Il aura fallu trente ans pour que ma colère cachée se transforme enfin en cri public. Vous avez détruit ma vie, monsieur O., pendant que...