L'attractivité des librairies, malgré Amazon ou Netflix

La rédaction - 18.11.2019

Librairie Rousseau Chambéry



Blâmons internet, blâmons les GAFA, blâmons le commerce du livre d’occasion… il n’empêche que les librairies demeurent, et parviennent à tirer leur épingle du jeu. Si les Français sont accusés de moins lire, comment les libraires parviennent-ils à capter l’attention du public, et inciter à franchir le pas de leur établissement ?


Selon les données de l’Observatoire de la librairie, pour 2018, les librairies avaient enregistré une hausse de 0,6 % de leur chiffre d’affaires. Le mouvement des Gilets jaunes n’aura pas été sans conséquence, sur les mois de novembre et décembre notamment. 

Par ailleurs, la rentrée littéraire de septembre 2018 n’aura pas permis de trouver les locomotives qui habituellement parviennent à emporter le marché. Et bien que la fiction progresse de 1,4 % dans les ventes, c’est avant tout la bande dessinée qui affiche la meilleure santé, avec 6,3 % de croissance.

Alors, quid ? Que font les libraires pour trouver leur public ? Comment parviennent-ils, par des trésors d’ingéniosité ou des approches solidement pragmatiques, à faire vivre et animer leur espace ? Éléments de réponses dans les articles qui suivent.


Ce dossier a été conçu et réalisé avec les élèves du Master 1 apprentissage, Parcours Commercialisation du livre de l’université Villetaneuse, Paris 13, dans le cadre de leur enseignement. Il s’agit de les engager dans une autre relation aux médias, par une approche pratique de la rédaction d’articles.


 

Paradis rêvé du lecteur gourmand : bienvenue en librairie-café

Effet de mode bobo ou véritable second souffle pour les points de vente culturels de quartier : les librairies-cafés se font-elles le symptôme d’une nouvelle manière de croquer du livre ? « Tout plaquer pour ouvrir une librairie-café associative et solidaire dans le Larzac. » Liké par des milliers de personnes, on trouve régulièrement ce type de message sur les réseaux sociaux. Krazy Kat Bordeaux - ActuaLitté, CC BY SA 2.0    Qui n’a jamais rêvé de troquer la pression des responsabilités professionnelles pour s’épanouir entre les rayons...

La librairie d’occasion, littéralement et dans tous les sens

Bien qu’ancien le concept de librairie d’occasion semble trouver son second souffle. En effet, les librairies d’achat et vente de livre de seconde main, même si elles subissent les assauts du secteur numérique, se veulent compétitives avec de nouveaux concepts pour attirer les lecteurs.  Au bonheur des dames ? pixabay licence   Les librairies d’occasion sont des institutions assez anciennes pour certaines, mais qui se développent encore aujourd’hui. Elles ont pour but de revendre à des prix plus attractifs les livres des particuliers.  En France, en 2017, on...

Diversification des librairies : un commerce en reconstruction

Force est de constater que le chiffre d’affaires des librairies stagne. Heureusement, de géniales initiatives voient le jour pour tenter de se démarquer. De quoi raviver l’engouement pour les livres et la culture.  pixabay licence     Une situation économique toujours précaire  Selon l’étude de Xerfi réalisée en 2016 pour le Syndicat de la Librairie Française (SLF) : « La situation financière des librairies reste particulièrement contrainte, pour ne pas dire précaire ». Une baisse des achats de livres, mais aussi, et surtout, le poids des...

En transformation, la librairie affûte ses nouvelles armes

Si la librairie a mis du temps à réagir aux nouveaux modes de consommation, des initiatives prometteuses ont vu le jour. L’uberisation est un néologisme dérivé du nom de l’entreprise Uber et défini comme un « changement rapide des rapports de force grâce au numérique » par l’Observatoire de l’uberisation.    Nouveaux modes de consommation  Si ce terme est trop fort dans le cas de la librairie, force est de constater que le numérique est à l’origine de nombreuses modifications. On assiste à l’apparition d’un ensemble de solutions de ventes...

De quels moyens disposent les librairies pour attirer les lecteurs ?

Les lieux de vente physiques de livres perdurent, malgré la concurrence numérique. On constate en effet que dans le domaine culturel, ce sont les grandes surfaces et les grandes surfaces spécialisées qui souffrent le plus du développement de la vente en ligne, selon l'Insee. On s’interroge alors sur les raisons et les outils employés par les librairies indépendantes pouvant expliquer ces chiffres, presque constants.  pixabay licence   Quels outils peuvent faciliter cette transition et comment transformer les concurrences numériques en atout ?  En 2018, 89 % de...

Vitrine et devantures, attractions clé d’une librairie

Une vitrine, c’est bien souvent la première chose que l’on remarque lorsque l’on aborde une librairie, elle est l’interaction initiale entre le client et la boutique. La devanture reste donc un dispositif commercial de premier rang.   Librairie Garin à Chambery - ActuaLitté, CC BY SA 2.0 (illustration)   D’année en année, les points de vente au détail de produits culturels sont toujours plus exposés aux dangers de la vente en ligne : entre janvier et septembre 2018, le nombre d’acheteurs sur Internet avait augmenté de 2,7 % alors que l’acte d’achat...

Le poids des librairies à l'ère numérique

Depuis plusieurs années, les librairies connaissent des difficultés face à l’arrivée de plusieurs rivaux, dont la plateforme Amazon. Malgré un contexte économique défavorable, elles parviennent à tirer leur épingle du jeu et se démarquent de plusieurs façons de ce concurrent.  La manoeuvre - ActuaLitté, CC BY SA 2.0 (photo d'illustration)     Amazon versus les librairies indépendantes  Au cours de l’année 2018, les librairies de niveau 1 ont représenté 24,5 % des ventes de livres, ce qui équivaut à une perte de 2 % par rapport à l’année...