La librairie et le Label Lir : les raisons de la colère

La rédaction - 11.10.2019


Ce n'était pas un anneau pour les gouverner tous, mais plutôt un label pour reconnaître, valoriser et soutenir les engagements et le travail qualitatifs des libraires indépendants. 
 

Une étude réalisée conjointement par le ministère de la Culture et de la Communication, le Syndicat de la librairie française et le Syndicat national de l’édition, le rapport de la mission « Livre 2010 » et celui d’Antoine Gallimard, remis au cours de l’année 2007, ont souligné la fragilité de la situation économique des librairies indépendantes et préconisé de faire du maintien et du développement de ces entreprises une des priorités de la politique du livre. 

 

La création d’un Label en avait découlé, permettant d’accompagner certains établissements, pour améliorer une situation délicate. Tout à la fois support de communication, solution pour obtenir des aides supplémentaires, mais également des conditions commerciales améliorées vis-à-vis des distributeurs, le Label Lir offrait de belles promesses. 

 

L’une d’elles, l’exonération de la contribution économique territoriale (CET), a été remise en cause. Tout a débuté avec un amendement déposé au Sénat, dans le cadre du projet de loi de Finances….


 

Amazon, livre d'occasion : “S'il faut légiférer, nous légifèrerons” (Franck Riester)

RNL19 — Le ministre de la Culture Franck Riester, aux Rencontres nationales de la librairie, à Marseille, a salué le travail des libraires français tout en reconnaissant la difficile concurrence à laquelle ils font face, avant tout en provenance d'internet. Il a également mis en avant les mesures du gouvernement pour « préparer la chaine du livre pour l'avenir », sans écarter la possibilité de légiférer sur certaines questions. Franck Riester lors des Rencontres nationales de la librairie, à Marseille (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) La librairie française se...

Librairie : enseignes et chaînes bénéficieront d'une diminution de taxes

Après des semaines d’une lutte ressemblant à la bataille entre librairies indépendantes et chaînes, un accord avait été trouvé. L’affaire, débutée en décembre dernier, portait sur une recherche d’égalité entre vendeurs de livres – égalité fiscale, s’entend. Les discussions avaient lieu dans le cadre du Projet de loi de finances pour 2019.   ActuaLitté, CC BY SA 2.0     La bataille avait fait rage : au cœur des discussions, le devenir du label LIR – qui devra de toute manière être repensé, voire modernisé – et la librairie dite...

Le pari des librairies à la campagne

« Si ouvrir cette porte est un plaisir, j’achète cette librairie ! » : C’est ce que je me suis dit, il y a maintenant plus de sept ans, devant les marches de l’Écritoire, dans la petite ville bourguignonne de Semur-en-Auxois. J’ai appuyé sur la poignée, il y a eu un grincement cristallin de vieux métal, et puis... Et puis, l’odeur des livres m’a submergée. J’ai souri. J’ai su que c’était ici.    Et pour mes consœurs et confrères, quel a pu être le déclic ? Qu’est-ce qui les a poussés à devenir libraires ? Loin des grandes villes, qu’est-ce...

“Les librairies de centre-ville, sans un soutien adapté, disparaitront”

Depuis plusieurs mois, le Syndicat de la Librairie française et de grandes chaines de libraires, de Gibert Joseph à Decitre en passant par Le Furet du Nord, militent pour une extension de l'exonération de la contribution économique territoriale à toutes les librairies indépendantes. À Toulouse, Sébastien Pressac, directeur de la librairie Gibert Joseph, renouvelle son appel auprès du maire, Jean-Luc Moudenc. Nous reproduisons ci-dessous son courrier. (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)   Toulouse, le 16 mai 2018 Monsieur le Maire, Nous...

Label LIR : vers une exonération fiscale pour plus de librairies

Exclusif – En décembre dernier, un amendement présenté au Sénat avait fait grand bruit dans la librairie française. Au cœur du sujet, le label LIR et les exemptions fiscales qu’il apporte. Réservé à certains libraires, ses avantages n’en étaient pas moins convoités par d’autres, enseignes et groupes.      Derrière l’amendement déposé, une réalité économique pour les libraires : les avantages fiscaux que procure le label LIR. L’exonération de la Contribution économique territoriale, octroyée par les collectivités locales, intéressait en...

Librairie : sur Internet, seul un projet fédérateur peut rivaliser avec les géants

Dans la vallée des livres, les libraires O’Timmins (à gros nez rouge) et O’Hara (à grandes oreilles) se font la guerre. Ils croient, les uns comme les autres, que leur bataille interne au sein de la librairie est plus importante et salutaire que tout le reste. Vous n’avez pas suivi le feuilleton de ces derniers jours ?   par Renny Aupetit, libraire (Comptoir des mots, Comptoir des lettres)   Renny Aupetit - ActuaLitté, CC BY SA 2.0   Les rivaux de la vallée des livres... D’un côté, une demi-douzaine de patrons qui dénoncent une inégalité de...

Fin de partie : Amazon se repaît d'une librairie française divisée

L’article 6 bis A aura fait long feu à l’Assemblée nationale, les députés examinant le Projet de loi de finances en séance plénière. Alors qu’en discussion devant la Commission des Finances, le texte avait été rapidement expédié, il n’aura pas fallu plus de quelques minutes aux députés en séance pour lui tordre le cou... ActuaLitté, CC BY SA 2.0     En à peine deux minutes trente, la rafale de cinq amendements demandant la suppression de celui adopté au Sénat, et élargissant l’exonération de taxes au-delà des librairies labellisées LIR,...

LIR : les députés montent au créneau pour défendre la librairie labellisée

Exonérer les librairies de certaines taxes, d’accord, mais pas question de généraliser cette démarche. Pas moins de quatre amendements, portés par une foule de députés remontés, attendaient le projet de loi de Finances 2018 sur le sujet. La commission des Finances a fait le nécessaire pour supprimer l’amendement introduit au Sénat.    ActuaLitté, CC BY SA 2.0   « Supprimer cet amendement », ont signé d’une seule voix, mais avec des arguments sensiblement identiques, les quelque 35 députés. Et fort logiquement, lors de la réunion de la Commission...