Les Ensablés : Survivre en littérature

La rédaction - 16.09.2018



"Les Ensablés, survivre en littérature" est un blog créé en 2010 et intégré pleinement chez Actualitté.com. Chaque semaine, des écrivains ou des amateurs de littérature présentent le roman d'un écrivain français dit "ensablé", autrement "oublié" ou carrément disparu.

C'est ainsi une histoire de la littérature "souterraine" qui est revisitée. Une fois par mois néanmoins, afin de retrouver des terres plus connues, "Les Ensablés" publient une étude sur une œuvre littéraire majeure (appelée aussi monument) du patrimoine français.

Depuis la création du blog, 400 articles ont été ainsi publiés. Les contributeurs sont: Hervé Bel, Laurent Jouannaud, Denis Gombert, Carl Aderhold, François Ouellet, Elisabeth Guichard-Roche et Henri-Jean Coudy.


photo Philippe Le Moine, CC BY SA 2.0

Les Ensablés - "Béton armé" de Jean Prugnot (1907-1980)

Il existe une étrange et belle nouvelle de Jean Prévost intitulée « Cauchemar du ciment armé », nouvelle futuriste dans laquelle les hommes, ayant pour désir de stabiliser à jamais leur civilisation, choisissent de reconstruire les villes en ciment armé. Ainsi Paris se retrouve-t-elle entièrement couverte de ciment armé, où les maisons, accumulées les unes sur les autres (car il est plus facile de construire que de détruire), ménagent entre elles des voies aériennes elles-mêmes faites de ciment armé. Par François Ouellet   Bien sûr, les étages...

Les Ensablés - "Jérome" de Jean-Pierre Martinet

Roman hors-norme, monstre-maudit, Jérôme de Jean-Pierre Martinet  paru en 1978 au Sagitaire, bénéficie d’une nouvelle réédition chez Finitude qui défend ce livre à part depuis une décennie. Il peut arriver qu’une œuvre  vienne à éclore trop tôt. Mais trop tard, jamais ! A vous de découvrir la violence et la pureté d’un texte qui a gardé le goût du grandiose, du morbide et de la sédition. De la littérature comme outre-genre.   Par Denis Gombert     « Un livre à ne pas mettre entre toutes les mains ! ». Ce serait évidemment le plus...

Les Ensablés - "Les salauds ont la vie dure" d'André Héléna

Soudain, dans les rayonnages, je tombe sur un gros volume intitulé "Les salauds ont la vie dure", une réédition de 2011. Le titre m'intrigue. Auteur, un certain André Héléna mort en 1972, oublié de tous, malgré les dizaines de romans noirs qu'il a écrits sous son nom ou sous pseudonyme. La couverture du livre représente la photographie d'un soldat allemand, un officier sans doute, regardant attentivement un document que lui montre un civil en chapeau de feutre. A côté, la suite de ce roman édité en 1949, un autre volume: "Le festival des macchabées" publié en 1951....

Les Ensablés - "Hélène ou la solitude" de Jean Gaulmier

L'enfant contient en lui déjà tout l'avenir qui sera le sien: comme si la vie était un tissu plié que les jours lentement déploient. Cette phrase résume le roman de Jean Gaulmier : Hélène, la belle libanaise, est dès l'enfance condamnée à la solitude, d'où le titre Hélène ou la solitude de ce roman magnifique, lu dans la fièvre, et que je recommande au lecteur. Roman mélancolique, poétique, dont les mots, la douceur, me poursuivent encore, et qui raconte le Liban et la France de la première moitié du vingtième siècle.   Par Hervé Bel     De...

Les Ensablés - "Le scandale" de Pierre Bost

Ce n’est qu’une petite stèle de mots, mais à tout prendre, c’est déjà ça. Les baleines ont bien droit à des comités de soutien, des meetings ; les bébés phoques à des défilés. Alors nous aussi pour certains livres quelque chose. Oui. Mon regard s’est porté vers un auteur pris dans les sables mouvants de l’oubli, vers Pierre Bost et son roman Le scandale, paru en 1930 et non réédité depuis, un récit qui m’a particulièrement touché et ému.  Par Denis Gombert   Signe implacable des temps modernes : Pierre Bost est resté comme scénariste...

Les Ensablés - "Nêne" d'Ernest Pérochon

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'est jamais facile d'arriver après un géant. Il est à craindre que l'on ne vous voie pas... Tel fut le destin d'Ernest Pérochon en 1920, lorsqu'il reçut le Goncourt. L'année précédente, cela avait été Marcel Proust, pour "A l'ombre des jeunes filles en fleurs". La postérité n'a retenu que Proust. Evidemment, la comparaison, comme le souligne Pierre Assouline dans son livre sur l'histoire du prix Goncourt, ne jouait pas en faveur de ce pauvre Pérochon, dont le nom d'ailleurs avec sa consonance finale évoque "ronchon", "pelochon",...

Les Ensablés - "Le monde infernal de Branwell Brontë" de Daphné Du Maurier

ROMAN ÉTRANGER – Chers lecteurs, Les Ensablés seront bientôt en vacances et ne reparaîtront que le dimanche 9 septembre, avec de nouvelles découvertes. En attendant, je veux vous parler aujourd’hui de l’excellent livre de Daphné Du Maurier (paru en 1960) que vient de rééditer la Table Ronde (collection Petit Quai Voltaire, 14 Euros).    Il ne s’agit pas d’une fiction, mais d’une biographie, écrite comme un roman, sur un ensablé lui aussi, un « raté ensablé anglais » plus exactement, Branwell Brontë, frère oublié des trois sœurs Brontë, Charlotte,...

Les Ensablés – “Beautés de la Provence” de Jean-Louis Vaudoyer

C’est le temps des vacances. Paris se vide. Il faut partir aussi, et nous avons choisi de suivre Jean-Louis Vaudoyer (1883-1963), l’auteur des Beautés de la Provence (1926). Voici donc une carte postale un peu paresseuse qui nous rappellera « avec ses plus amicaux souvenirs littéraires, Jean-Louis Vaudoyer ». Par Antoine Cardinale Nous aurions vingt ans, ce serait l’été de 1926, et ce romancier et poète, cet élégant critique d’art de quarante-trois ans, ami de Marcel Proust et de Jean Giraudoux, nous serait le guide que nous n’avons jamais eu, et que...