Les Ensablés : Survivre en littérature

La rédaction - 03.12.2019



"Les Ensablés, survivre en littérature" est un blog créé en 2010 et depuis intégré pleinement chez Actualitté.com. Chaque semaine, des écrivains ou des amateurs de littérature présentent le roman d'un écrivain français dit "ensablé", autrement "oublié" ou carrément disparu.

C'est ainsi une histoire de la littérature "souterraine" qui est revisitée. Une fois par mois néanmoins, afin de retrouver des terres plus connues, "Les Ensablés" publient une étude sur une œuvre littéraire majeure (appelée aussi monument) du patrimoine français.

Depuis la création du blog, 400 articles ont été ainsi publiés. Les contributeurs sont: Hervé Bel, Laurent Jouannaud, Denis Gombert, Carl Aderhold, François Ouellet, Elisabeth Guichard-Roche, Henri-Jean Coudy et Antoine Cardinale.


photo Philippe Le Moine, CC BY SA 2.0

Les Ensablés - Chroniques du Lac : “Trois mois payés” de Marcel Astruc (1886-1979)

Astruc, un patronyme familier qui évoque les cafés existentialistes, Sartre et Vian, la Nouvelle Vague, le cinéma : Une  vie, La proie pour l’ombre, L’éducation sentimentale… La notoriété d’Alexandre a éclipsé celle de son père Marcel. Journaliste renommé dans les années 30 pour ses articles dans La Gazette du Bon Ton et le Jardin des Modes, Marcel Astruc publie au lendemain de la crise de 29, Trois mois payés aux Editions du Tambourin. L’ouvrage a été réédité en 2009 aux Editions du Dilettante.   Par Elisabeth Guichard-Roche   L’histoire...

Les Ensablés - "La Petite Fille aux mains sales" de Céline Lhotte (1888-1963)

Assistante sociale, tertiaire de l’ordre de Saint-François, responsable du Service social des prisons au Secours catholique (où elle travaillait encore le jour même de sa mort à soixante-quinze ans), mais aussi romancière populiste et essayiste, Céline Lhotte reçoit le Prix Northcliffe de littérature française (équivalent en Angleterre de ce qui à l’époque s’appelait le Prix Fémina–Vie Heureuse) pour ses deux premiers romans, publiés la même année, en 1928, à La Renaissance du livre : Sur les fortifs du paradis et La Petite Fille aux mains sales. Par François...

Le grand mal, de Jean Forton à Bordeaux

Les Ensablés ont parlé récemment de la réédition d’un roman de grande qualité « Le grand mal » de Jean Forton, écrivain mort prématurément l’âge de 52 ans, et injustement tombé dans l’oubli.   À l'occasion de cette réédition, la librairie La Machine à Lire propose une rencontre d'éditeurs avec L'Éveilleur (Xavier Rosan), Finitude (Thierry Boizet) et Le Dilettante (Dominique Gaultier) pour évoquer le retour de ce grand écrivain bordelais, mort à 52 ans et oublié depuis trop longtemps.   Cette rencontre qui s’annonce passionnante aura lieu à la...

Les Ensablés - "Le faussaire" (1964) de Jean Blanzat (1906-1977)

Voici un roman étonnant, étrange, poétique, fantastique, macabre, merveilleux en un mot "Le Faussaire", prix Femina 1964. Avant de l'écrire Jean Blanzat (1906-1977) a dû aimer lire et relire « La servante au grand cœur » (Fleurs du mal 1857) de Charles Baudelaire... Par Hervé Bel     Lorsque la bûche siffle et chante, si le soir, Calme, dans le fauteuil je la voyais s'asseoir, Si, par une nuit bleue et froide de décembre, Je la trouvais tapie en un coin de ma chambre, Grave, et venant du fond de son lit éternel Couver l'enfant grandi de son œil...

Les Ensablés - "La Bonne Ferte" (1955) d'Albert Vidalie

Je ne me souviens plus comment je suis tombé sur ce roman à la couverture écornée. Une vieille édition du livre de poche, les pages aux bordures jaunies, le papier un peu cassant. Un de ces flux et jusants de notre existence dont on perd la mémoire, avait fait échouer ce petit volume sur un des rayons de ma bibliothèque. Mon regard avait dû passer des dizaines de fois devant avant que le dos cassé aux couleurs criardes ne l’arrête. Par Carl Aderhold   Un hasard, une rencontre fortuite comme celle que l’on fait parfois certains soirs dans un café. Un buveur...

Les Ensablés - "Le grand mal" de Jean Forton (1932-1982)

Depuis près de soixante ans, on attendait la réédition de ce très beau roman de Jean Forton (1) « Le Grand Mal ». C’est chose faite grâce aux Éditions L’Eveilleur que nous remercions ici. Le livre en lui-même, beau comme tous ceux de cette maison, s'orne de photos de l'homme timide que fut Jean Forton, mort d’un cancer à l’âge de 50 ans en 1982, bien oublié du monde des lettres malgré sa dizaine de romans. En fin de volume, on lira avec profit la postface de Catherine  Rabier-Darnaudet, grande spécialiste de Jean Forton. Par Hervé BEL   Le...

Les Ensablés - "Le Devoir de Violence" de Yambo Ouologuem

Yambo Ouologuem (1940-2017), citoyen malien, fut le premier écrivain africain à décrocher, à vingt-huit ans, le Renaudot, il y aura bientôt cinquante ans. Il est mort le 21 octobre 2017 dans la ville malienne de Sévaré où il s’était retiré depuis longtemps, ayant renoncé au monde et à toute carrière littéraire, mais pas à la spiritualité musulmane soufie à laquelle il se consacrait. Par Henri-Jean Coudy     Il y a bien longtemps de cela, en 1969 ou en 1970, je l’ai croisé sur le palier de l’appartement cabinet de mon père qui était avocat et...

Les Ensablés – “Promenades archéologiques”, de Gaston Boissier

Gaston Boissier (1823-1908) franchit avec succès toutes les étapes de l’excellence académique ; celles, plus redoutables encore, de l’érudition la plus exigeante et il connut une éclatante réussite littéraire ; il accéda, à l’âge tendre de cinquante-trois ans,  à ce sommet de la célébrité française que représente la réception à l’Académie française et enfin, en 1895 au Graal de la fonction de secrétaire perpétuel de l’Académie Française. Par Antoine Cardinale     Et cependant son nom est aujourd’hui inconnu, ses travaux ignorés,...