Les mots en boite : le livre et ses secrets de cuisine

La rédaction - 25.05.2020


Capter l’information au mieux, donner la parole aux professionnels, de sorte qu’ils puissent raconter, expliquer, commenter : voilà tout l’enjeu de cette nouvelle émission. Dans la lignée des podcasts réunissant interviews ou chroniques d’albums jeunesse, avec Vois Lis Voix Là, ActuaLitté poursuit son exploration des territoires médiatiques avec la voix. Les Mots en boîte.


Qu’ils soient libraires, éditeurs, auteurs, bibliothécaires, ou imprimeurs, relieurs, traducteurs — et le masculin de ces métiers n’exclut en rien la réalité féminine de ces professions — ils participent à la chaîne du livre. Et parce qu’ils innovent, développent et modèlent l’industrie culturelle à leur mesure, à leur manière, ActuaLitté a choisi de leur donner la parole.

Les Mots en boîte, c’est une pastille d’une dizaine de minutes pour faire le tour des sujets du moment avec les professionnels du livre. Celles et ceux qui travaillent, parfois dans l’ombre, à peupler nos bibliothèques personnelles. Que ce soit en tête à tête ou avec des plateaux d’invités, l’émission accueille dans ses studios, ou à distance, des voix que l’on n’entend peu, pas — du moins pas assez à notre goût.

Liberté de ton, sujets les plus divers, qu’importe le flacon, pourvu que l’on parle des livres, Les Mots en boîte, L’émission qui soulève le couvercle donne rendez-vous, en règle générale, sur les plateformes d’écoute et de baladodiffusion — ou comme dirait Monsieur Meyer, Philippe Meyer, en peau de caste. Et principalement dans nos colonnes.

Excellente écoute.


Jingle réalisé par Planète Event 
Crédit photo theangryteddy CC 0

 

Cessez d'écouter des “podcasts”, préférez l'audio à la demande

La Commission d'enrichissement de la langue française, organe interministériel, s'attache à proposer régulièrement des équivalents aux termes étrangers entendus dans les conversations de tous les jours ou dans les secteurs techniques et technologiques, notamment. L'écoute de podcasts, devenue une habitude pour de nombreux Français, a doit au traitement de la commission, qui recommande « l'audio à la demande », tout simplement. Après la vidéo à la demande (VAD), calquée sur l'expression anglaise « video on demand », l'avenir est-il à l'audio à la demande...

Offices, pilon, marges, nouveautés : la filière livre en question

PODCAST : LES MOTS EN BOÎTE – La semaine passée, deux textes paraissaient, coup sur coup, à l’initiative de libraires et d’éditeurs. Une collaboration rare à ce niveau, interrogeant le fonctionnement même de l’industrie du livre. Et luttant contre cette idée saugrenue que la filière vivrait aujourd’hui avec des livres frappés d’une date de péremption. Manolofranco CC 0   Benoît Virot, éditeur du Nouvel Attila, et Éric Dumas, propriétaire de Lettres vives, librairie à Tarascon, sont les invités de notre émission. Une conversation sur les défiances...

PODCAST – “La France a un problème avec la littérature”

LES MOTS EN BOÎTE – Elisabeth Samama a fondé il y a trois ans une agence d'édition qui porte son nom. Son travail ressemble à s'y méprendre à celui d'un d'un éditeur salarié, si l'on fait abstraction du fait que ses livres sont publiés dans plusieurs maisons. Après avoir travaillé plus de deux décennies chez Julliard puis Fayard, elle jouit aujourd'hui d'une grande liberté et porte un regard désolé sur le traitement réservé à la littérature par l'édition française. Avec 14 ouvrages publiés en 2019, l’agence d’Elisabeth Samana est particulièrement...

PODCAST – “Le terrain de la librairie jusqu’à cet été est très, très incertain”, Benoit Vaillant

LES MOTS EN BOÎTE – Benoit Vaillant est le directeur de la société de distribution Pollen qui soutient et défend les éditions indépendantes. Durant le confinement il a dû mettre à l’arrêt la plus grande partie de son activité, tâchant de rassurer les libraires tout en épaulant les éditeurs. Pour lui l’avenir du secteur reste « jusqu’à cet été très très incertain ».   La société de distribution Pollen est une structure relativement petite qui comprend 28 collaborateurs et présente deux types de catalogues, livres et revues, pour un total...

“Être très créatifs pour protéger la culture, faire vivre, livres et librairies”

Gaëlle Nohant a passé le confinement à Lyon. Et justement, on assimile facilement et hâtivement cette réclusion au travail même de l’auteur. Invitée de notre podcast Les mots en boîte, la romancière répond à nos questions.   © David Ignaszewski-koboy     ActuaLitté : Cela vous donne envie de rire ou de pleurer d’entendre que le confinement est constitutif de la vie d’auteur ou d’autrice en l’occurrence ? Gaëlle Nohant : Moi, ça me rappelle un peu quand j’ai eu un bébé et que j’ai entendu tout autour de moi « c’est super tu vas avoir...

Sondage : les Français ont lu 2,5 livres durant le confinement

EXCLUSIF – À partir de ce 11 mai, les librairies ont l'autorisation de réouvrir. Or, la lecture fut, durant le confinement, l’une des vertus refuges. Privés dans un premier temps de librairies, les Français ont pourtant opté pour les livres, pour se divertir, s’évader ou s’enrichir. Un sondage réalisé par Harris pour ActuaLitté/La Journée du manuscrit francophone dévoile quelle place le livre a véritablement occupé lors de ces semaines à domicile. Pexels CC 0   Le confinement mis en place le 17 mars sur le territoire a nécessité de trouver des occupations....

PODCAST – Libraires et auteurs, “les plus fragiles de la chaîne du livre” Gaëlle Nohant

LES MOTS EN BOÎTE – « Il existe une dimension un peu monacale obligatoire pour écrire des livres, mais précisément, cela n’a rien à voir avec le confinement que l’on vit. » Pour Gaëlle Nohant, les deux mois passés furent une période confuse. L’autrice nous parle de solitude, de solidarité, de librairies et… de Robert Desnos. © David Ignaszewski-koboy     Quand on écrit, le monde se divise en deux périodes : celle, isolée, de la recherche, de la préparation, de l’écriture, et l’autre, de promotion. « Le confinement des écrivains est un...

PODCAST – “C’est une période dont on ne doit pas sortir désespéré”, Séverin Cassan

LES MOTS EN BOÎTE – Severin Cassan est directeur général délégué des éditions de la Martinière. Pendant le confinement il s’est chargé de faire l’intermédiaire entre tous les acteurs de l’entreprise et a tenté d’assurer, malgré le caractère exceptionnel de la période, des conditions de travail optimales. S’il se méfie des discours types qui martèlent que « plus rien ne sera comme avant », il a l’intuition que cette crise agira plutôt comme un « accélérateur de tendances ». Severin Cassan   Severin Cassan s’est donc efforcé de...