Les mots en boite : le livre et ses secrets de cuisine

La rédaction - 11.10.2020


Capter l’information au mieux, donner la parole aux professionnels, de sorte qu’ils puissent raconter, expliquer, commenter : voilà tout l’enjeu de cette nouvelle émission. Dans la lignée des podcasts réunissant interviews ou chroniques d’albums jeunesse, avec Vois Lis Voix Là, ActuaLitté poursuit son exploration des territoires médiatiques avec la voix. Les Mots en boîte.


Qu’ils soient libraires, éditeurs, auteurs, bibliothécaires, ou imprimeurs, relieurs, traducteurs — et le masculin de ces métiers n’exclut en rien la réalité féminine de ces professions — ils participent à la chaîne du livre. Et parce qu’ils innovent, développent et modèlent l’industrie culturelle à leur mesure, à leur manière, ActuaLitté a choisi de leur donner la parole.

Les Mots en boîte, c’est une pastille d’une dizaine de minutes pour faire le tour des sujets du moment avec les professionnels du livre. Celles et ceux qui travaillent, parfois dans l’ombre, à peupler nos bibliothèques personnelles. Que ce soit en tête à tête ou avec des plateaux d’invités, l’émission accueille dans ses studios, ou à distance, des voix que l’on n’entend peu, pas — du moins pas assez à notre goût.

Liberté de ton, sujets les plus divers, qu’importe le flacon, pourvu que l’on parle des livres, Les Mots en boîte, L’émission qui soulève le couvercle donne rendez-vous, en règle générale, sur les plateformes d’écoute et de baladodiffusion — ou comme dirait Monsieur Meyer, Philippe Meyer, en peau de caste. Et principalement dans nos colonnes.

Excellente écoute.


Jingle réalisé par Planète Event 
Crédit photo theangryteddy CC 0

 

Une autrice à l'école : les rencontres en période Covid, “le retour à une petite normalité”

PODCAST – Pas de salon du livre sans rencontres entre les auteurs et les élèves : au gré des classes, les petites, et les plus grandes, découvrir le travail d’écriture ou d’illustration reste un accès direct à la littérature vivante. Et découvrir qu’un auteur n’est pas toujours quelqu’un de barbu et mort, ça a son petit charme… Dans notre émission Les mots en boîte, Virginie Morin, directrice de l'école primaire Saint Exupéry à Gradignan (17 classes et 436 élèves, tout de même) échangeait avec Silène Edgar, autrice, enseignante et créatrice de...

Faire lire les enfants commence par guérir “la méconnaissance des adultes”

PODCAST – Calamité : les enfants ne lisent plus ! Les sondages l’assurent, et les adultes s’en griffent le visage au sang : pauvre jeunesse, pauvres enfants, pauvre de nous ! Mais les enfants, leur a-t-on simplement demandé leur avis avant de leur asséner des sondages de grands auxquels personne ne comprend goutte ?    Anne-Laure Bondoux, autrice jeunesse depuis une vingtaine d’années, avec des incartades très plaisantes dans la littérature adulte et Kalon, mangaka de la « génération Goldorak » en parlent dans notre émission, Les mots en...

Le dernier sur la plaine : auteur, illustrateur et musicien sur scène

PODCAST – Notre territoire est immense. Nous sommes les Noconis ce qui, en langue comanche, signifie « les Errants ». Toujours en mouvement, nous suivons la transhumance des bisons. La terre est notre mère, le soleil est notre père. Les plaines sur lesquelles nous chevauchons ne nous appartiennent pas, mais notre territoire s’étend à perte de vue.      Ainsi commence l’histoire de Quanah Parker, fils du grand chef Peta Nocona et d’une femme aux yeux clairs. Inspiré de faits réels, ce roman nous entraîne sur les traces de celui qui deviendra le dernier chef...

Nicolas Mathieu : “Je n'ai pas d'illusion sur la possibilité d'un monde meilleur”

PODCAST – Après Aux animaux la guerre, publié en 2014 chez Actes Sud, et adapté par la suite au cinéma, Nicolas Mathieu a reçu le Prix Goncourt en 2018, avec Leurs enfants après eux. Au coeur de son écriture, les conséquences de la désindustrialisation, et la volonté d’une écriture «  au scalpel, pour raconter les mécanismes à l’oeuvre ». Il est l’invité de notre émission, en compagnie de Lionel Destremau, commissaire général de Lire en poche.   Convaincu de ce que « la vie est au-dessus de nos forces », le romancier a creusé un sillon personnel,...

Gilles Bachelet et Joëlle Dreidemy : “Le crayon, c'est une baguette magique !”

PODCAST – Réunis pour une battle de dessin à la station Ausone (librairie Mollat, Bordeaux), dans le cadre de la manifestation Lire en poche de Gradignan, Joëlle Dreidemy et Gilles Bachelet étaient les invités de notre émission Les mots en boîte. Une rencontre très spéciale, avec deux auteurs jeunesse.    Le dessin, une forme de magie ? « Mon crayon, c’est une baguette magique », lance Joëlle Dreidemy, « je l’ai découvert toute petite. On peut absolument tout faire : on peut être dans la jungle quand on veut, on peut dessiner un soleil quand il...

Tatiana de Rosnay : "Je redoute la routine, jusque dans ma manière de travailler"

Elle compte, comme d’autres, parmi les auteurs dont le livre a été fauché en plein envol, par le confinement. Plus de librairies, plus de rencontres. « Une épreuve qui m’a sidérée », raconte Tatiana de Rosnay. Les fleurs de l’ombre sont tout de même parvenues à sortir de l’obscurité. La romancière, aux multiples talents, raconte dans Les mots en boîte, ses habitudes de travail, ses doutes et ses questionnements.     Durant le confinement, on s’en souvient, la résistance s’est organisée : et comme internet devenait la principale ressource, les...

Tatiana de Rosnay publie son premier roman Young Adult en 2021

Voici un événement, en soi. C’est l’histoire d’une boite qui dormait dans une cave, et d’un retour dans le temps, pour Tatiana de Rosnay. « Un livre qui renait, c’est tout de même une jolie histoire », nous raconte-t-elle pour le podcast Les mots en boîte. Un roman Young Adult, Ceslestine Du Bac, son premier, mais dont l'existence remonte à plusieurs années déjà.   « Figurez-vous, dans la cave où j’entrepose mes archives, se trouve un carton avec marqué “Ne pas publier si je meurs”. Une quinzaine de manuscrits… et à l’occasion d’un...

Emma Becker : “Entraide et bienveillance retiennent les prostituées de crever la gueule ouverte”

Mr. et La Maison sortiront en poche pour la rentrée, et dans le même temps, La Maison sera traduit en allemand. Pour Emma Becker qui vit depuis quelques années à Berlin, l’occasion est difficile à manquer. Avant de reprendre la route de la promotion, elle marque une pause dans Les mots en boîte.   Mr. (prononcer Monsieur...), sorti en 2011 chez Denoël était un modèle d’autofiction, de même que Alice et La maison par la suite. « Je me mettais en scène, mais j’étais un personnage. » Mais avant qu’il ne devienne un premier roman, le livre avait une...