Les mots en boite : le livre et ses secrets de cuisine

La rédaction - 25.05.2020


Capter l’information au mieux, donner la parole aux professionnels, de sorte qu’ils puissent raconter, expliquer, commenter : voilà tout l’enjeu de cette nouvelle émission. Dans la lignée des podcasts réunissant interviews ou chroniques d’albums jeunesse, avec Vois Lis Voix Là, ActuaLitté poursuit son exploration des territoires médiatiques avec la voix. Les Mots en boîte.


Qu’ils soient libraires, éditeurs, auteurs, bibliothécaires, ou imprimeurs, relieurs, traducteurs — et le masculin de ces métiers n’exclut en rien la réalité féminine de ces professions — ils participent à la chaîne du livre. Et parce qu’ils innovent, développent et modèlent l’industrie culturelle à leur mesure, à leur manière, ActuaLitté a choisi de leur donner la parole.

Les Mots en boîte, c’est une pastille d’une dizaine de minutes pour faire le tour des sujets du moment avec les professionnels du livre. Celles et ceux qui travaillent, parfois dans l’ombre, à peupler nos bibliothèques personnelles. Que ce soit en tête à tête ou avec des plateaux d’invités, l’émission accueille dans ses studios, ou à distance, des voix que l’on n’entend peu, pas — du moins pas assez à notre goût.

Liberté de ton, sujets les plus divers, qu’importe le flacon, pourvu que l’on parle des livres, Les Mots en boîte, L’émission qui soulève le couvercle donne rendez-vous, en règle générale, sur les plateformes d’écoute et de baladodiffusion — ou comme dirait Monsieur Meyer, Philippe Meyer, en peau de caste. Et principalement dans nos colonnes.

Excellente écoute.


Jingle réalisé par Planète Event 
Crédit photo theangryteddy CC 0

 

PODCAST – “Il y a des choix à faire, de société, de civilisation.” Christine Villeneuve

Propriétaire d’une librairie et d’une salle d’exposition, les éditions des femmes-Antoinette Fouque ont subi en quelque sorte deux fois le choc de la mise en quarantaine. Mais pour Christine Villeneuve, co-directrice de la maison, « le confinement n’empêche pas l’activité, elle l’a stimulée même, d’une certaine manière ». Cette pandémie est particulièrement difficile pour les femmes qui sont en première ligne, il semble que pour faire face à cette crise on ait plus que jamais besoin de pensées féministes. Christine Villeneuve, DR   « Le...

PODCAST – “Publishers Without Borders”, un espace pour tous les éditeurs (Simon de Jocas)

LES MOTS EN BOÎTE – « Tous les éditeurs de tous les coins de la planète sont impactés par la situation, et je voyais qu’il y avait une opportunité de parler de cette réalité-là. » Simon de Jocas, éditeur québécois a mis en place un groupe Facebook “Publishrs Without Borders”, dans lequel peuvent se réunir les éditeurs du monde entier pour discuter de la crise actuelle et préparer l’après. Simon de Jocas   Président des éditions les 400 coups, maison d’édition jeunesse basée à Montréal, Simon de Jocas a d’abord créé ce groupe pour...

PODCAST – “Tout éditeur indépendant a frôlé la mort 53 fois depuis sa naissance” Marion Mazauric

LES MOTS EN BOÎTE – La mise en quarantaine, si elle a ébranlé le secteur du livre dans son entier, n’a pour autant pas empêché tout le monde de travailler. Depuis Vauvert, le Diable de Marion Mazauric poursuit son activité : « Le confinement, l’isolement, on connait. » Pour cette petite équipe, flexible et mobile, continuer à travailler pendant le confinement était finalement assez naturel.   Marion Mazauric, crédit Au Diable Vauvert CC BY SA 2.0   L’équipe est même parvenue à transformer ce qui était prévu pour les 20 ans de la maison en une...

PODCAST – “Mettre le mot fin à son dernier roman, en pleine pandémie...”

LES MOTS EN BOÎTE – Marc Voltenauer est écrivain, auteur de polars et confiné suisse. Il nous partage son quotidien en cette période propice à l’inspiration. Pour lui la mise en quarantaine a d’abord été synonyme de temps à disposition pour écrire : « Je n’avais pas attendu le confinement pour me confiner moi-même puisque j’étais en phase finale d’écriture depuis deux mois. » crédit Marc Voltenauer La pandémie n’a ainsi pas vraiment bouleversé son quotidien. Surtout que le cadre dans lequel évolue l’écrivain est particulier. En effet...

PODCAST – Librairie : “On espère un retour à la normale en septembre”

LES MOTS EN BOÎTE – Julie Houillon est responsable de la libraire Momie à Clermont-Ferrand, et membre du regroupement des librairies Momies spécialisées dans la BD les comics et le manga. Elle nous parle de son expérience de libraire pendant le confinement.   Julie Houillon © Yohan Boniface  La réouverture des libraires le 11 mai pose le problème de l’approvisionnement en ouvrages. Le réseau des librairies Momie comprend 10 magasins étalés sur 8 villes françaises sans aucune attache au sein de la capitale. Éloignée du cœur logistique parisien et notamment de...

PODCAST – “En Suisse, les autorités n'ont pas une grande considération pour le livre” 

LES MOTS EN BOÎTE – Ivan Slatkine directeur éditorial des éditions Slatkine et président de la fédération des entreprises romandes a pu nous donner un aperçu du quotidien pas tout à fait confiné du marché de l’édition suisse.   Ivan Slatkine - ActuaLitté, CC BY SA 2.0   Un confinement mis en place le 17 mars soit trois jours après la mise en quarantaine française. Avec la fermeture des librairies considérées, là aussi, comme un commerce non essentiel, c’est l’ensemble du marché éditorial suisse qui a été complètement paralysé. Plus de 90 %...

PODCAST – “Il y aura une littérature Covid, évidemment” - Stephen Carrière

LES MOTS EN BOÎTE – Stephen Carrière, directeur éditorial des éditions Anne Carrière et fondateur du Collectif, réunissant plusieurs maisons indépendantes, est aujourd’hui l’invité de notre émission. Comme d’autres, il s’est efforcé de poursuivre le travail, malgré l’arrêt presque complet de la chaine du livre.  Stephen Carrière   Le métier d’éditeur est selon lui basé avant tout sur la discussion, les conversations téléphoniques ont ainsi permis de garder le contact avec les écrivains sans problème. Cependant la mise en quarantaine a aussi...

PODCAST – “Humilité et patience” pour la réouverture des 31 librairies Furet/Decitre

LES MOTS EN BOÎTE – À la tête de la « première librairie de France », Pierre Coursière est le PDG du groupe Furet du Nord / Decitre, soit bientôt 32 établissements en France et en Belgique. Et s'il revendique d'être le premier, c'est parce que les boutiques réalisent plus de 50 % de leur chiffre d'affaires avec des livres. Ce qui, en période de Covid-19 et de confinement, le place assez bien pour observer la situation et ses conséquences. PIerre Coursière - ActuaLitté, CC BY SA 2.0   Tout débute le dernier samedi avant la mise en quarantaine avec ruée des...