Les romans de la rentrée littéraire : 2020, l'année inédite

La rédaction - 25.11.2020

Librairie Decitre à So Ouest


Le coup de feu est lancé : plusieurs centaines de romans sortiront en librairie ces prochaines semaines et jusqu’à la fin du mois d’octobre. En soi, rien d’étonnant. Mais la rentrée littéraire marque une période bien spécifique — au sein d’une année qui aura été mondialement chamboulée.


Des jeunes premières et premiers, des vétérans, des poids lourds, et un cortège de prix attendus, qui viendront consacrer les uns et les autres : voilà le programme. Et bien entendu, le roman d'Amélie Nothomb sans qui la rentrée ne serait pas la même. 

Notez bien que nous nous gardons, pour le moment, de donner le nombre de titres qui sortiront : nous avions découvert l’an passé que sur les 524 annoncés, 43 intrus s’étaient glissés.

Covid oblige, pas de présentation aux libraires, la plupart des maisons sont passées par des conférences en ligne — en direct et en différé. De quoi présenter les titres de (presque) chacun, avec un peu moins d’ambiance, certes, mais tout aussi ( ou presque) efficacement.

La rédaction a fait ses choix, nous aurons le plaisir de vous les exposer au fil des semaines dans nos critiques — et plusieurs ouvrages ont d’ores et déjà fait l’objet d’avant-parution, avec des extraits inédits. 

Et force est de constater que l’on a vraiment de petits bijoux à vous faire découvrir. D'ailleurs, cette rentrée pourrait s'accompagner de quelques surprises que nous vous réservons – entre podcast et partenariats. Si, si...


photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

La Fille du chasse-neige, la si jolie vie d’avant

ROMAN FRANCOPHONE - Aujourd’hui, il nous reste le souvenir des réunions de famille avec les cris de joie, les engueulades, les conversations qui se coupent, s’entrecroisent, s’entrechoquent dans un joyeux brouhaha vivant, bien vivant. On les aimait comme on les redoutait ces fêtes de famille et maintenant que nous n’y avons provisoirement plus accès, nous prenons conscience à quel point une famille c’est précieux et nous ressentons physiquement le manque et ce vide qui presque nous étouffe.     Lire La Fille du chasse-neige c’est retrouver ça, retrouver la...

Héritage de Miguel Bonnefoy : entre l’odeur des agrumes et celle des obus

ROMAN FRANCOPHONE - Après le formidable et ténébreux Sucre noir, Miguel Bonnefoy, qui publie Héritage chez Rivage, offre en cette rentrée littéraire une magnifique fresque familiale à travers le XIXème entre le Chili et la France. Il fait partie de la sélection de 36 titres sélectionnés par les libraires pour le Prix Libraires en Seine 2021, dont ActuaLitté est partenaire.     Fin XIXème, le père Lonsonier quitte ses vignes du Jura détruites par le phylloxéra et part en bateau pour la Californie. Parce qu'il est malade à bord, il est débarqué à Santiago du...

Ishikawa Takuboku reçoit le Prix Clarens du Journal Intime 2020

Le prix Clarens du Journal Intime 2020 a été attribué à Ishikawa Takuboku pour Un Printemps à Hongo. Un texte traduit du japonais par Alain Gouvret, avec une préface de Paul Decottignies, aux Éditions Arfuyen.   Un Printemps à Hongo de Ishikawa Takuboku remporte le prix Clarens du Journal Intime 2020 au 4e tour de scrutin par 4 voix contre 2 au Journal (Tome 3, 2000-2003) de Richard Millet (Éditions Pierre-Guillaume de Roux) et 2 à Le jour baisse (Journal X, 2009-2012) de Charles Juliet (P.O.L.). Il succède ainsi au Journal de Sándor Márai, Les années hongroises...

Fiction engagée et essai sur l'art : Erri de Luca et Sylvie Chalaye, Prix Malraux 2020

Pour sa troisième édition, après délibération au soir du 23 novembre 2020, le Prix André Malraux – composé de Cécile Guilbert, Céline Malraux, Diana Picasso, Alexandre Duval-Stalla (président), Adrien Goetz, Matthieu Garrigou-Lagrange, Mamadou Mahmoud N’Dongo et Mathieu Simonet –, a choisi ses lauréats.    Au titre de la fiction engagée, à l’écrivain italien Erri de Luca pour Impossible aux éditions Gallimard (trad. Danièle Valin) Au titre de l’essai sur l’art, à Sylvie Chalaye pour Race et théâtre : un impensé politique aux...

Le prix de la Ville d'Angoulême 2020 décerné à Adrien Borne

Dans le cadre du salon Angoulême Se Livre, est décerné chaque année le Prix de la Ville d’Angoulême récompensant le premier roman francophone d’un(e) auteur(e). Sous la présidence de Gérard Lefèvre, maire adjoint à la Culture, le Jury a décerné à l’unanimité le prix à Adrien Borne pour son premier roman Mémoire de soie paru aux éditions JC Lattès.   Le prix sera remis à Adrien Borne à Angoulême courant décembre lorsque les mesures sanitaires nous le permettront.   Ce 9 juin 1936, Émile a vingt ans et il part pour son service militaire. C’est la...

6 romans finalistes pour le Prix Goncourt des Lycéens 2020

Après deux mois de lectures assidues des 14 romans présentés dans la première sélection de l'Académie Goncourt, les délibérations régionales du Prix Goncourt des Lycéens 2020 ont abouti sur une sélection de six romans finalistes. Le titre lauréat sera connu le 2 décembre prochain, à l'issue de nouvelles délibérations finales...   Les six romans finalistes du Prix Goncourt des Lycéens 2020 : Djaïli Amadou Amal, Les impatientes (Emmanuelle Collas) Miguel Bonnefoy, Héritage (Rivages) Lola Lafon, Chavirer (Actes Sud) Hervé Le...

Croire aux fauves : embrasser les rêves de l'ours

RÉCIT FRANCOPHONE - Anthropologue : subst. masc. ; Spécialiste qui étudie l'homme dans son ensemble sous le rapport de sa nature individuelle ou de son existence collective, sa relation physique ou spirituelle au monde, ses variations dans l'espace et dans les temps, etc., … Ours : subst. masc. ; Mammifère surtout carnivore mais parfois omnivore de moyenne et grande taille (famille des Ursidés), plantigrade, au museau allongé, (…), dont les membres portent à leurs extrémités pentadactyles des griffes non rétractiles. Observe une période de léthargie hivernale....

Un hiver à Wuhan, Schtroumpf Parano au pays du virus

RÉCIT FRANCOPHONE - Toutes les écrivaines et tous les écrivains sans doute se retrouvent un jour confrontés à cette épineuse question : comment parler d’un livre en cours d’écriture. Faut-il cacher son idée pour la protéger des oreilles malveillantes et du mauvais œil ? Faut-il au contraire la partager pour l’enrichir, au risque de la voir s’évaporer ?   Tristan Garcia par exemple avouait récemment lors d’un entretien avoir peur de trop dévoiler de l’image qu’il poursuit dans le processus de création, car « dès qu’on dit l’image qu’on a en...