Les romans de la rentrée littéraire : 2020, l'année inédite

La rédaction - 27.10.2020

Librairie Decitre à So Ouest


Le coup de feu est lancé : plusieurs centaines de romans sortiront en librairie ces prochaines semaines et jusqu’à la fin du mois d’octobre. En soi, rien d’étonnant. Mais la rentrée littéraire marque une période bien spécifique — au sein d’une année qui aura été mondialement chamboulée.


Des jeunes premières et premiers, des vétérans, des poids lourds, et un cortège de prix attendus, qui viendront consacrer les uns et les autres : voilà le programme. Et bien entendu, le roman d'Amélie Nothomb sans qui la rentrée ne serait pas la même. 

Notez bien que nous nous gardons, pour le moment, de donner le nombre de titres qui sortiront : nous avions découvert l’an passé que sur les 524 annoncés, 43 intrus s’étaient glissés.

Covid oblige, pas de présentation aux libraires, la plupart des maisons sont passées par des conférences en ligne — en direct et en différé. De quoi présenter les titres de (presque) chacun, avec un peu moins d’ambiance, certes, mais tout aussi ( ou presque) efficacement.

La rédaction a fait ses choix, nous aurons le plaisir de vous les exposer au fil des semaines dans nos critiques — et plusieurs ouvrages ont d’ores et déjà fait l’objet d’avant-parution, avec des extraits inédits. 

Et force est de constater que l’on a vraiment de petits bijoux à vous faire découvrir. D'ailleurs, cette rentrée pourrait s'accompagner de quelques surprises que nous vous réservons – entre podcast et partenariats. Si, si...


photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

L'autre Rimbaud : les étoiles pour Arthur, à Frédéric, la boue

ENQUÊTE ROMANCÉE – Affaire Rimbaud, suite. Depuis Charleville-Mézières, la famille Rimbaud s’est agrandie d’un petit garçon, Arthur. Pour Jean Nicolas Frédéric, un compagnon de jeu. Mais l’histoire est ingrate : elle ne gardera que ce frère, devenu poète, provocateur, vendeur d’armes, amputé et légende.    Tout s’ouvre sur la mort. Ce 21 juillet 1901, voilà dix ans qu’Arthur est décédé à Marseille, d’un cancer : en son honneur, la ville de sa naissance lui érige un monument. Frédéric est là : il l’a toujours été, dans l’ombre de...

On ne touche pas, de Ketty Rouf : osez Joséphine

ROMAN FRANCOPHONE - On ne touche pas, c’est par ce titre de roman accrocheur et interrogateur que Ketty Rouf nous invite à suivre Joséphine, jeune professeur de philosophie dans un lycée de banlieue.     Métro-boulot-dodo pourrait résumer son quotidien. Entre déprime, anxiolytique, stress, tracas administratifs et devoir de transmettre, elle se sent dépérir chaque jour jusqu’à en perdre le sentiment d’exister.   Mais pour contrer cette fatalité, elle choisit de devenir parallèlement Rose Lee, stripteaseuse la nuit dans une boîte parisienne. Le plaisir de...

Prix Renaudot 2020 : 14 romans, 6 essais, en avant

La grande valse se poursuit, pour les prix littéraires de la rentrée, cette fois avec le Renaudot. Théophraste, si tu nous entends, sache qu’ils sont 14 romans et six essais à venir rendre hommage à ton nom, avant que tu ne le leur rendes, le 10 novembre prochain.  Sous la présidence de Georges-Olivier Châteaureynaud, remplaçant de Jérôme Garcin, démissionnaire suite à l’affaire Matzneff, le jury a donc réussi à faire son choix. Les listes des ouvrages retenus sont les suivantes :   Romans :  Mohammed Aissaoui, Les Funambules (Gallimard) Camille...

Prix du premier roman 2020 : sélection des romans français et étrangers

La première sélection est toujours la plus impressionnante, pour les primo-romanciers. Le jury du Prix du Premier roman vient de délivrer la listes des titres retenus : 10 titres français, 7 romans étrangers, les jurés ne vont pas chômer.   La désignation des lauréats se déroulera le mardi 20 octobre à 12 h 30 à la Coupole, et une soirée consacrée aux deux lauréats au Théâtre de la Pépinière, le 15 novembre. Pour cette année 2020, le président Gérard de Cortanze, avait décidé de féminiser ses coreligionnaires : on retrouve ainsi Jean Chalon,...

A la ligne de Joseph Ponthus lauréat du Prix du roman d’entreprise et du travail 

Le Prix du roman d’entreprise et du travail a été remis à Joseph Ponthus pour son roman A la ligne publié aux éditions de La Table Ronde. Lors de cette 11e édition, l’auteur s’est vu remettre un chèque d’une valeur de 3 000 euros, ce lundi 7 septembre, au cours d’une cérémonie de remise de prix au Conseil Economique, Social et Environnemental.    Créé en 2009 par Place de la Médiation et coorganisé depuis 11 ans avec Technologia, soutenu par le Cercle des DRH Européens et les partenaires sociaux, le Prix du Roman d’Entreprise et du Travail récompense...

12 auteurs mystère pour la rentrée littéraire 2020... et un prix Goncourt ?

Le rendez-vous se tient d’ordinaire au théâtre de la Bastille, mais annus horribilis oblige, les libraires ont changé de braquet. Pour le réseau Librest et LaLibrairie.com, la rentrée littéraire, jouée traditionnellement sous la forme d’une grande soirée, sera 2.0. Depuis sept ans, une première, qui sort de la zone de confort, pour explorer les réseaux sociaux — et 12 auteurs mystères, qui feront la rentrée.   Quentin Schoëvaërt-Brossault (en photo), président de Librest a troqué cette année encore son bleu de travail de libraire pour le costume...

Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon Prix des libraires de Nancy - Le Point

À l’occasion de la 42e édition du Livre sur la place, le prix des libraires de Nancy —Le Point, récompense le coup de cœur de l’Association de libraires « Lire à Nancy » et de la rédaction du Point. Sous le parrainage de l’Académie Goncourt depuis sa création en 1979, ce prix marque chaque année le coup d’envoi de la rentrée littéraire.     Ce prix qui a déjà couronné Alice Zeniter, Pierre Lemaitre, Lydie Salvayre, Mathias Enard, ou Santiago H. Amigorena, revient cette année à Marie-Hélène Lafon pour Histoire du fils publié aux éditions...

Elle a menti pour les ailes : Francesca Serra lauréate du Prix littéraire Le Monde

Pour sa huitième édition, le Prix littéraire Le Monde a choisi d'accorder sa récompense à Francesca Serra pour Elle a menti pour les ailes. Ce premier roman publié aux éditions Anne Carrière s’intéresse aux heures creuses de l’adolescence et aux millennials : cette jeunesse hyperconnectée qui souffre de « la mélancolie du présent ».    Ancienne journaliste, il aura fallu cinq années à Francesca Serra pour mener à terme cette première fiction. Le roman avait enchanté notre rédaction. Si l’intrigue adolescente parait parfois très...