Les romans de la rentrée littéraire : 2020, l'année inédite

La rédaction - 25.11.2020

Librairie Decitre à So Ouest


Le coup de feu est lancé : plusieurs centaines de romans sortiront en librairie ces prochaines semaines et jusqu’à la fin du mois d’octobre. En soi, rien d’étonnant. Mais la rentrée littéraire marque une période bien spécifique — au sein d’une année qui aura été mondialement chamboulée.


Des jeunes premières et premiers, des vétérans, des poids lourds, et un cortège de prix attendus, qui viendront consacrer les uns et les autres : voilà le programme. Et bien entendu, le roman d'Amélie Nothomb sans qui la rentrée ne serait pas la même. 

Notez bien que nous nous gardons, pour le moment, de donner le nombre de titres qui sortiront : nous avions découvert l’an passé que sur les 524 annoncés, 43 intrus s’étaient glissés.

Covid oblige, pas de présentation aux libraires, la plupart des maisons sont passées par des conférences en ligne — en direct et en différé. De quoi présenter les titres de (presque) chacun, avec un peu moins d’ambiance, certes, mais tout aussi ( ou presque) efficacement.

La rédaction a fait ses choix, nous aurons le plaisir de vous les exposer au fil des semaines dans nos critiques — et plusieurs ouvrages ont d’ores et déjà fait l’objet d’avant-parution, avec des extraits inédits. 

Et force est de constater que l’on a vraiment de petits bijoux à vous faire découvrir. D'ailleurs, cette rentrée pourrait s'accompagner de quelques surprises que nous vous réservons – entre podcast et partenariats. Si, si...


photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

Du chirurgien adulé à l'écrivain alcoolique : boire ou écrire, pourquoi choisir ?

AVANT-PARUTION – L’histoire se déroule à New York et raconte la « crise de la cinquantaine » de Thomas Haberline, un chirurgien orthopédiste qui, frustré de ne pas être artiste veut devenir écrivain et qui, persuadé de ne pouvoir y arriver que par un « dérèglement de tous les sens » devient alcoolique.   « Les champs opératoires sont les champs les plus beaux, surtout quand on restaure l’ossature malmenée des stars ou les squelettes déviés des galeristes chics, et ce, au sein d’une fort sélecte clinique new-yorkaise, et j’en connais certains...

Comme un empire dans un empire, le roman politique d'Alice Zeniter

AVANT PARUTION — Dans ce grand roman de l’engagement, Alice Zeniter met en scène une génération face à un monde violent et essoufflé, une génération qui cherche, avec de modestes moyens mais une contagieuse obstination, à en redessiner les contours.   Il s’appelle Antoine. Elle se fait appeler L. Il est assistant parlementaire, elle est hackeuse. Ils ont tous les deux choisi de consacrer leur vie à un engagement politique, officiellement ou clandestinement. Le roman commence à l’hiver 2019. Antoine ne sait que faire de la défiance et même de la haine qu’il...

Fido Nesti publie le premier roman graphique “1984” d'après George Orwell

AVANT-PARUTION – Les éditions Grasset ont acheté les droits de traduction du roman graphique de Fido Nesti, 1984, inspiré du roman de George Orwell. Chose intéressante, l’œuvre de l’écrivain n’entrera dans le domaine public, en France, qu’au 1er janvier 2021. Mais l’éditeur français projette une parution à l’automne 2020.   « 70 ans après la mort de George Orwell, la première adaptation en roman graphique de 1984. Une sortie mondiale à l’automne 2020, en France, aux éditions Grasset », annonce la maison.  L’ouvrage a été adapté et...

Didier Decoin président de la Foire du Livre de Brive 2020

Le président de l’Académie Goncourt succède à Delphine de Vigan et Éric Fottorino en tant que président de la Foire du livre de Brive. Il est le cinquième membre de l’Académie — et son troisième président après Hervé Bazin et Bernard Pivot — à présider la grande manifestation de l’automne littéraire.    « En cette année si particulière pour tous et notamment pour le monde de l’édition, nous avons souhaité confier la présidence de la prochaine Foire du livre à une personnalité incontournable et fédératrice. Didier Decoin, saura, j’en suis...

Une erreur d'écriture, de Jane Goyrand : du témoignage au roman

AVANT-PARUTION – Tout va bien dans la vie de Justine, médecin, maman comblée de trois enfants, et propriétaire d’une jolie maison dans le sud de la France. Une vie sereine simple et heureuse. Justine est née sous une bonne étoile. Jusqu’au jour où tout bascule. Un roman riche en émotions et lumineux.    Après deux garçons d’une première union, Justine donne naissance à une adorable petite fille, Laura. Si Justine remarque quelques petits retards au cours des premières années de sa fille, elle est loin d’imaginer que son enfant puisse être porteuse d’une...

Lorca, Dali, Bunuel : une autre histoire de l’Espagne

AVANT-PARUTION – La Résidence des étudiants de Madrid s’est ouverte en 1919 à un jeune andalou, Federico García Lorca, plein de rêves romantiques. C’est là qu’il a développé sa créativité et qu’il s’est forgé son identité. C’est aussi dans cette résidence qu’il a rencontré d’autres génies : Luis Buñuel, Salvador Dalí… Federico y est resté jusqu’en 1928.   Garcia Lorca, Dali, Buňuel et les autres, Le labo artistique du Madrid des Années 1920… est un roman graphique publié chez Marabulles, conçu et dessiné par Susanna Martín...

Le Grand Bain : faire plonger les jeunes lecteurs dans les livres

Plouf, la vie parfois fait plouf. Ce même type de “plouf” que l’on ressent en s’élançant pour la première fois dans le grand bain de la piscine, sans bouée ni flotteur. Ce 3 septembre, Seuil jeunesse proposera une nouvelle collection, pour ceux qui n’ont pas peur de se mouiller en lisant.    Grand Bain débutera avec deux livres, choisis par Angèle Cambournac, responsable éditoriale : Quand les escargots vont au ciel, de Delphine Vallette et Pierre-Emmanuel Lyet et Lou a oublié sa tête, de Denis Barronnet et Gaëtan Dorémus. Destinée aux enfants dès 8 ans,...

Publication d'une pièce inédite de James Baldwin, Blues pour l’homme blanc

AVANT-PARUTION — Les éditions La Découverte annoncent la traduction et la parution d'une pièce de James Baldwin restée inédite en français, Blues pour l’homme blanc. Les éditions Zones publieront le texte le 27 août prochain, traduit et préfacé par Gérard Cogez, professeur de littérature à l’Université de Lille.   James Baldwin a écrit cette pièce (la seconde après Le Coin des “Amen”) comme un cri de révolte en réaction à l’assassinat de son ami Medgar Evers (1925-1963), militant des droits civiques, abattu devant son domicile de Mound Bayou,...