Liquidation, prudence, salariés : les librairies Gibert Joseph en question

La rédaction - 24.06.2020

Gibert Joseph Clermont-Ferrand
 
Figure toute particulière de la librairie et du disque, le réseau Gibert réunissait 31 établissements sur le territoire français. Jusqu’à ce que la direction annonce, brutalement, son choix de mettre en liquidation judiciaire trois d’entre eux. Suite au rachat de Gibert Jeune en novembre 2017, la famille était réunie après un siècle de discorde. Mais entre temps, la pandémie est passée par là.


Coup dur pour les salariés, communication hasardeuse de la direction, et une certaine violence sociale exercée contre les employés des trois établissements concernés. L’annonce de la liquidation judiciaire a semé le trouble. En l’espace d’une dizaine de jours, toute l’enseigne s’est mise à trembler, sans comprendre véritablement d’où venait le coup.

Les deux mois de confinement lié au Covid-19 auront-ils accéléré la chute de librairies déjà très – trop, estimait la direction – fragilisées ? Ou un problème plus profond sape les fondations de ce groupe depuis un moment ? 

À l’heure de la reprise de l’activité, post-11 mai, les autres établissements se voyaient interdire l’achat de nouveautés, pas de commandes de livres. Bilan : des clients perdus, des libraires désarmés et peu informés. Dans ce dossier, se retrouvent ainsi les différents articles traitant de l'enseigne. 


photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

La Bourse aux Livres, nouvel acteur dans la vente de livres d’occasion

Jeune start-up française, La Bourse aux Livres se présente comme une alternative écologique et économique à l’achat de livres neufs. D’abord, à travers une application qui permet à tout un chacun de vendre ses livres d’occasion sous le modèle du dépôt-vente. Puis prochainement, avec sa boutique en ligne. Annoncée pour le 1er juillet 2020, cette initiative marque l'entrée de la société dans le secteur de la vente de livres. L’objectif : revaloriser le plus grand nombre possible d’ouvrages d’occasion en proposant un service simple et...

Liquidation autorisée pour la librairie Gibert Joseph à Clermont-Ferrand

Au terme d’une audience où les dirigeants se sont entendus reprocher des solutions radicales, le juge du tribunal de commerce a renvoyé les parties au 3 juin pour son verdict. Pour les 14 salariés de la librairie Gibert Joseph, troisième établissement que le groupe voulait placer en liquidation judiciaire, c’est la consternation.   Pour les 14 salariés de la librairie, l’annonce d’une mise en liquidation judiciaire faisait l’effet d’une claque. Les deux autres commerces du groupe à Aubergenville et Chalon-sur-Saône avaient obtenu leur jugement le 28 mai. Pour...

Gibert Joseph : pour la librairie de Clermont-Ferrand, verdict le 3 juin

Dernier des trois établissements placés en liquidation judiciaire par le groupe Gibert, la librairie de Clermont devait être fixée sur son sort à 15 h ce 2 juin. Une audience attendue, non seulement pour les 14 salariés de la structure, mais également par d’autres libraires ailleurs en France. « Cela pourrait avoir un impact sur notre avenir », nous indiquait une salariée de la région parisienne. Après la liquidation prononcée de la librairie d’Aubergenville et le délai d’un mois, reconductible, obtenu par celle de Chalon-sur-Saône, la librairie de...

Gibert Joseph : le chaos de la reprise, sur fond de liquidation de librairies

Ce 23 mai, ActuaLitté apprenait la mise en liquidation judiciaire de trois librairies Gibert Joseph. Et les salariés des 28 autres établissements de même. Depuis, la librairie d’Aubergenville a connu un verdict définitif, liquidation immédiate, quand celui de Chalon-sur-Saône bénéficiera d’un sursis d'un mois. Reste alors le sort de Clermont-Ferrand, fixé ce 2 juin.    Le sentiment de jouer dans Les dix petits nègres d’Agatha Christie a été immédiat. Toulouse, Lyon, Marseille, Poitiers, Évreux, Villeurbanne, et d'autres — la liste est longue. Les...

Gibert Joseph : un sursis pour la librairie de Chalon, liquidation d'Aubergenville

Depuis l’annonce par ActuaLitté de la fermeture programmée de trois magasins, la direction était restée muette. Alors que ce 28 mai, deux tribunaux doivent se prononcer sur la demande de liquidation judiciaire, voici que Gibert Joseph se réveille. Et l'on apprend dans le même temps que les plans ne seront pas tout à fait ceux originellement envisagés.   Ce 23 mai, nous apprenions que trois établissements de province, Aubergenville, Chalon-sur-Saône, et Clermont-Ferrand, allaient être présentés devant le tribunal de commerce. Une demande sèche de liquidation...

Les libraires de Gibert Joseph : “Nous ressentons tous un sentiment d’abandon”

Coup de tonnerre durant le week-end : trois librairies du groupe Gibert Joseph allaient être mises en liquidation judiciaire, apprenait ActuaLitté. Une trentaine de salariés, sur les villes d’Aubergenville, Chalon-sur-Saône, et Clermont-Ferrand, était concernée.  Ces derniers nous adressent un courrier collectif, — près de 400 années d’expérience cumulées — qui a été envoyé au DRH. Il est ici reproduit dans son intégralité.     Lettre ouverte à notre DRH Nous avons appris la fermeture de nos trois magasins depuis plus d’une semaine maintenant....

Gibert Joseph ferme trois librairies : vers “un démantèlement” du groupe ?

Selon les informations obtenues par ActuaLitté, la direction de Gibert Joseph a décidé la fermeture de trois librairies. Un processus enclenché qui préoccupe désormais les salariés. Présente dans une vingtaine de villes en France, l’enseigne a en effet semé le doute sur l’avenir d’autres établissements.   Chez Gibert « on cultive le secret », nous glisse un salarié. La direction, que ActuaLitté n’est pas parvenue à joindre, n’y est pourtant pas allée par quatre chemins. « Au cours de la semaine, trois établissements ont été visités par la DRH....

Après deux ans, la faillite de Borders frappe encore l'édition américaine

Depuis la liquidation de Borders en 2011, la situation financière des maisons ne s'est toujours pas assainie. Et même après que le deuxième acteur de la vente de livres aux Etats-Unis a fermé ses portes, il reste une source de problèmes pour les maisons et leur trésorerie, rapporte Publishers Weekly, qui pointe des créances de 241 millions $, en février 2011, pour les 20 plus importants créanciers.     Ancienne boutique Borders, aéroport de Détroit brewbooks (CC BY-SA 2.0)     La situation est complexe : pour Penguin Putman, 41 millions $ étaient dus, mais seuls...