Livres, actualités : tout sur Michel Houellebecq

La rédaction - 21.08.2020

Mosaïque de Michel Houellebecq


Révélé avec Extension du domaine de la lutte, publié en 1994 par les Éditions Maurice Nadeau, Michel Houellebecq, né Michel Thomas en 1956 ou 1958 selon ses propres dires, a cultivé le mystère tout au long de sa carrière : après ce premier roman remarqué, il publie Les Particules élémentaires (1998), puis Plateforme (2001), alors qu'il vient de s'exiler en Irlande.

Après La Possibilité d'une île, en 2005, il revient en fanfare pour La Carte et le Territoire, en 2010, qui lui vaudra un Prix Goncourt et une reconnaissance encore un peu plus grande. S'il publie toujours, parallèlement à ses romans, des romans et des recueils de poésie, son livre suivant, Soumission, publié en 2015, lance un vaste débat dans la société française : il y évoque la victoire aux élections présidentielles d'un candidat ouvertement musulman. Le roman est publié le 7 janvier 2015 par les éditions Flammarion, le jour même d'un attentat islamiste contre Charlie Hebdo, ce qui alimente un peu plus la polémique.

Romancier, poète, Michel Houellebecq est également acteur, à l'occasion, dans des films de Gustave Kervern et Benoît Delépine et de Guillaume Nicloux.

Photo : Mosaïque de Clément Mitéran (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Retrospective 2007 : Des pages, des caractères

La fin d'une année est toujours propice à une sorte de bilan. En ce lundi 31 décembre, alors que certaines s'affairent autour des petits fours qui constitueront les prémisses d'un repas pantagruélique, d'autres ont déballé les cartons d'archives pour se remémorer les mois passés. En littérature, si le marasme des prix littéraires s'est poursuivi, rendant encore plus controversée leur existence même, les auteurs, disparus, émergents ou déjà bien installés n'ont pas manqué. On ne gardera en mémoire que le Prix Renaudot et le Médicis : romans ou essais, les ouvrages de...

Jerôme Garcin, Nouvelles mythologies

Quel est le point commun entre le speed-dating et le SMS ? Qu’est-ce qui peut, au Bon Dieu, rapprocher Michel Houellebecq de Google, ou encore du Botox ? Que partagent le 11 septembre 2001, les OGM et les bobos ? De prime abord, n’importe quel sondé répondrait à bon droit : « Ben, j’en sais rien, moi… » Et l’on ne saurait lui enlever cette pertinence caractéristique de l’ignorance consentie. La réponse figure pourtant dans un simple livre où 57 farfelus ont récidivé là où Barthes avait innové : la recherche des sens quotidiens. Pas la banale quête d’un sens...

Gavin Bowd, traducteur de Houellebecq

La Possibilité d’une île, quatrième roman de Michel Houellebecq, publié en 2005 aux éditions Fayard a été traduit de façon assez exceptionnelle par Gavin Bowd, spécialiste en la matière. La version anglaise, The Possibility of an Island, est parue en mai 2007 et il faut saluer le travail accompli par le traducteur pour arriver à rendre la musicalité de l’œuvre originale. Poète communiste (auteur notamment d’une biographie intitulée Adrien Lejeune le dernier communard publiée chez L’Harmattan au prix de 17€), Gavin Bowd s’est attelé à la tâche peu aisée...