Livres, actualités : tout sur Salman Rushdie

La rédaction - 16.10.2020

Salman Rushdie - Le Livre sur la Place 2018


Né le 19 juin 1947 en Inde, Salman Rushdie quitte le pays, accompagné par sa famille, à l'âge de 13 ans. C'est en 1975 qu'il publie son premier roman, Grimus, un récit de science-fiction qui passe pratiquement inaperçu. En 1981, Les Enfants de minuit lui permet de transformer l'essai en remportant le Prix Booker. Après La Honte, Rushdie publie en 1988 Les Versets sataniques, roman qui va déclencher l'un des scandales littéraires mondiaux les plus importants du XXe siècle.

Quelques semaines après la parution du livre, il se retrouve banni dans plusieurs pays après l'indignation d'une partie de la communauté musulmane, qui voit d'un très mauvais œil les descriptions du Prophète Mahomet dans le roman : Inde, Afrique du Sud, Pakistan, Arabie saoudite ou encore Égypte interdisent l'ouvrage de Salman Rushdie. Le 14 février 1989, l’ayatollah Rouhollah Khomeini, en Iran, prononce une fatwa contre Salman Rushdie. La tête de l'écrivain est mise à prix, et ce dernier vit depuis constamment sous surveillance et protection.

Depuis Les Versets sataniques, Salman Rushdie a notamment publié Le Dernier Soupir du Maure, en 1995, ou encore La Maison Golden, en 2018.

Photographie : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

Sur Twitter, Salman Rushdie tente un grand ménage de printemps

Depuis ses premiers pas sur le réseau de microblogging, Salman Rushdie est confronté à des utilisateurs se servant son nom. Une usurpation d’identité, qui parfois est allée un peu loin, et l’un des comptes s’est d’ailleurs fait connaître pour ses saillies humoristiques. RushdieExplains ne faisait pas de mal, mais le romancier n’en pouvait plus...       C’était un professeur américain, qui s’est pris de passion pour Twitter, et s’est lancé avec le nom RushdieExplains dans un compte humoristique. Un anonymat plaisant, et qui lui donnait toute...
  • Le président du Conseil supérieur Islamique limogé pour avoir voulu censurer une émission

    Le président du Conseil Supérieur Islamique (CSI), Abdallah Loussif, a été limogé, samedi, pour avoir critiqué le philosophe Youssef Seddik. Ce dernier s'occupe d'une émission de radio tunisienne, « 'Ial Allah » (Famille de dieu). Selon Allafrica, Abdallah Loussif aurait accusé le penseur d’hérésie comparant son style à Salman Rushdie, l’auteur du roman Les versets sataniques.      Youssef Seddik (Emna Mizouni, CC BY-SA 4.0)     Selon Maghrebemergent, un communiqué publié par Dhafer Neji, conseiller auprès de la Présidence du gouvernement...

    Baudelaire, Rushdie, Hemingway : galerie d'écrivains, haute en couleur

    L’artiste chilien, illustrateur et cinéaste, Alvaro Tapia Hidalgo s’est lancé dans une série de portraits d’écrivains d’hier et d’aujourd’hui, avec une méthode toute particulière. Quelque chose qui leur confère un grain de folie et une autre profondeur. Et puis, des couleurs travaillées, qui rehaussent l’ensemble...   Elvis, comme jamais - ou rarement en tout cas...    Edagard Allan Poe, ou Salman Rushdie, Ginsberg ou encore Baudelaire, les dessins sont souvent parus dans la presse, accompagnant des articles, pour le Washington Post, The New...

    Une auteure américaine regrette de s'être opposée au prix PEN remis à Charlie Hebdo

    Le 6 mai dernier, Gérard Biard, le rédacteur en chef de Charlie Hebdo, et Jean-Baptiste Thoret se rendaient à New York pour recevoir le prix PEN, déclenchant une polémique parmi les auteurs anglo-saxons. Jennifer Cody Epstein faisait partie des 204 auteurs à avoir signé la lettre ouverte d'opposition à la remise du prix Courage et liberté d'expression à Charlie Hebdo.    Salman Rushdie, Gérard Biard et Jean-Baptiste Thoret lors du gala annuel du PEN American Center (PEN American Center CC BY 2.0)   L'annonce de la remise d'un Prix au journal satirique avait...

    Bangladesh : les meurtres de blogueurs provoquent l'indignation

    Les meurtres de blogueurs perpétrés au Bangladesh trahissent une insécurité et un fanatisme qui atteint des proportions effrayantes. Ainsi, 150 auteurs ont signé une lettre adressée au gouvernement bangladais, réclamant que des mesures fortes soient prises. Protéger la liberté d'expression, et traduire les assassins en justice seraient des premiers pas essentiels.     Future victime de la liberté d'expression ? Labib Ittihadul, CC BY 2.0     On compte Margaret Atwood, Salman Rushdie ou encore Yann Martel et bien d'autres, qui ont ajouté leur nom au...

    Malgré l'absence d'auteurs, le PEN American a bien été Charlie

    Charlie Hebdo aura finalement reçu son prix, au gala annuel du PEN American Center, hier soir. L'annonce de la remise d'un Prix au journal satirique avait déclenché des réactions radicalement opposées : certains, comme Salman Rushdie et Neil Gaiman, y voyaient un soutien incontournable à la liberté de la presse, quand d'autres, Peter Carey, Michael Ondaatje, ou Joyce Carol Oates, déploraient le côté peu respectueux du journal, et la célébration consensuelle.     Photo d'un débat organisé au PEN American Center en février 2015 (PEN American Center, CC BY...

    Les écrivains américains et Charlie Hebdo : liberté "malentendue" d'expression

    Voilà maintenant plus d'une semaine que les troupes sont divisées, au sein des auteurs membres du PEN America : d'un côté, ceux qui récompenseront Charlie Hebdo, pour leur combat dans la liberté d'expression, de l'autre ceux qui s'interrogent quant à la nécessité de couronner ces gus, certes joyeux, mais provocateurs, et arrogants. Deux visions du monde, et un véritable cas d'école pour tout professeur de philosophie.     ActuaLitté CC BY SA 2.0     Le dîner de gala de l'organisation PEN American Center, prévu ce mardi, prend des allures de conflit diplomatique...