Livres, actualités : tout sur Salman Rushdie

La rédaction - 15.10.2019

Salman Rushdie - Le Livre sur la Place 2018


Né le 19 juin 1947 en Inde, Salman Rushdie quitte le pays, accompagné par sa famille, à l'âge de 13 ans. C'est en 1975 qu'il publie son premier roman, Grimus, un récit de science-fiction qui passe pratiquement inaperçu. En 1981, Les Enfants de minuit lui permet de transformer l'essai en remportant le Prix Booker. Après La Honte, Rushdie publie en 1988 Les Versets sataniques, roman qui va déclencher l'un des scandales littéraires mondiaux les plus importants du XXe siècle.

Quelques semaines après la parution du livre, il se retrouve banni dans plusieurs pays après l'indignation d'une partie de la communauté musulmane, qui voit d'un très mauvais œil les descriptions du Prophète Mahomet dans le roman : Inde, Afrique du Sud, Pakistan, Arabie saoudite ou encore Égypte interdisent l'ouvrage de Salman Rushdie. Le 14 février 1989, l’ayatollah Rouhollah Khomeini, en Iran, prononce une fatwa contre Salman Rushdie. La tête de l'écrivain est mise à prix, et ce dernier vit depuis constamment sous surveillance et protection.

Depuis Les Versets sataniques, Salman Rushdie a notamment publié Le Dernier Soupir du Maure, en 1995, ou encore La Maison Golden, en 2018.

Photographie : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

Le Best of Booker Prize de Londres commence

En 1993, c’est Salman Rushdie qui s’était vu décerner le titre de Booker of Bookers, à l’occasion du 25e anniversaire. Cette année, ce sera le quarantième anniversaire de la création de ce prix et finalement, chaque année ou presque semble l’occasion d’une célébration. Charge aux juges de déterminer une liste de six livres parmi lesquels le public élira le sien. Le gagnant du  Best of Booker Prize sera révélé en juillet prochain, lors du festival de littérature de Londres. Le site Man Booker recueillera les votes des lecteurs bien décidés à ce que...

Nouveau livre de Salman Rushdie le 3 juin prochain

Roman historique, pour lequel Salman aura travaillé sept ans, accentuant ses recherches pour rendre la Florence de la Renaissance et la cour perse de l'Empire moghol, The enchanteress of Florence, (la sorcière ou l'enchanteresse ?) sera publié en juin prochain, le 3, par Random House, la maison américaine. Ce sera aussi le troisième livre édité, depuis l'arrangement passé en 1999 avec Ann Godoff (qui travaille désormais chez Penguin) impliquant que Random publiera quatre romans et essais de Rushdie. La version traduite des versets sataniques, en roumain, a dernièrement...

Décès de Christian Bourgois : l'édition est en deuil

Crédits: AFP Christian Bourgois un des plus grands éditeurs de France est décédé dans la nuit de mercredi 19 à jeudi 20 décembre, à l'hôpital Saint-Antoine à Paris des suites d’un cancer. Il avait 74 ans. Un hommage lui a été rendu par la ministre de la Culture. Elle a salué la mémoire d’un « seigneur de l'édition, [...] un homme de goût, classique dans son allure, dans son tempérament, mais aussi résolument moderne dans ses choix et ses intuitions...

Les versets sataniques traduits en roumain, l'Église émue

Salman Rushdie peut se réjouir, ses Versets sataniques attirent de nouveau sur eux la polémique depuis leur traduction en roumain. L'Église orthodoxe profite alors de l'occasion pour exprimer son désaveu, en précisant qu'elle désapprouve cette initiative. Premiers touchés, selon le patriarcat ? La communauté musulmane de Roumanie. Les Versets de Rushdie deviennent alors une manifestation « qui porte atteinte aux symboles religieux ». Ce que l'Église ne peut manquer de condamner « quelle que soit la religion à laquelle ils appartiennent » ! Pourtant, leur positionnement...

40 écrivains chinois en prison : mobilisation des auteurs

Autour de Salman Rushdie, des auteurs de renom ont envoyé une lettre au président Hu Hintao, pour souligner que la détention des écrivains prisonniers sera une source de critiques pour le pays. Lancée par l'organisme PEN (NdR : comme un stylo en anglais...) dans une campagne d'affirmation de la liberté d'expression, cette initiative a été commentée par Salman Rusdhie. « Quarante de nos collègues sont en prison en Chine, alors qu'ils ne devraient pas y être. Cela embarrassera la Chine si l'un d'entre eux est encore détenu avant le début des Jeux en août. Il n'y a qu'un...