Livres, actualités : tout sur Salman Rushdie

La rédaction - 15.10.2019

Salman Rushdie - Le Livre sur la Place 2018


Né le 19 juin 1947 en Inde, Salman Rushdie quitte le pays, accompagné par sa famille, à l'âge de 13 ans. C'est en 1975 qu'il publie son premier roman, Grimus, un récit de science-fiction qui passe pratiquement inaperçu. En 1981, Les Enfants de minuit lui permet de transformer l'essai en remportant le Prix Booker. Après La Honte, Rushdie publie en 1988 Les Versets sataniques, roman qui va déclencher l'un des scandales littéraires mondiaux les plus importants du XXe siècle.

Quelques semaines après la parution du livre, il se retrouve banni dans plusieurs pays après l'indignation d'une partie de la communauté musulmane, qui voit d'un très mauvais œil les descriptions du Prophète Mahomet dans le roman : Inde, Afrique du Sud, Pakistan, Arabie saoudite ou encore Égypte interdisent l'ouvrage de Salman Rushdie. Le 14 février 1989, l’ayatollah Rouhollah Khomeini, en Iran, prononce une fatwa contre Salman Rushdie. La tête de l'écrivain est mise à prix, et ce dernier vit depuis constamment sous surveillance et protection.

Depuis Les Versets sataniques, Salman Rushdie a notamment publié Le Dernier Soupir du Maure, en 1995, ou encore La Maison Golden, en 2018.

Photographie : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

Le top des tops : les meilleurs livres 2016 selon les rédactions

« Les meilleurs livres de 2016 », « Nos livres préférés de l'année », « Les auteurs qui ont fait 2016 »... À quelques jours de la fin de l'année, ces titres fleurissent dans les revues littéraires comme dans les titres généralistes. Oubliez la rentrée littéraire : le moment fort du livre, c'est aussi pendant la période des fêtes.   L'impitoyable compétition de fin d'année (Kari Jo Skogquist, CC BY-NC-ND 2.0)     Les tops présentent plusieurs avantages : pour les journalistes, c'est un moyen de remettre en avant des lectures appréciées...

La valise africaine de Sylvain Prudhomme aux Assises de la traduction

L’écrivain Sylvain Prudhomme a porté sa « valise africaine » jusqu’aux Assises de la traduction littéraire à Arles qui consacraient leur 33e édition aux « contre-écritures » : celles postcoloniales poussées sur les cendres des empires, mais aussi toutes celles qui croissent librement aux marges des langues dominantes (ou de domination). Nous partageons à notre tour sa bibliothèque africaine, une quinzaine de livres sélectionnés « subjectivement » par cet écrivain voyageur, également traducteur de l’essai « Décoloniser l’esprit » du kényan Ngugi wa...

Prix des libraires du Québec : roman et poésie à l'honneur

Les très attendues listes préliminaires du Prix des libraires du Québec, catégories Roman et Poésie québécoise, ont été dévoilées à la Maison des libraires lors de l’inauguration du Salon du livre de Montréal. Coordonné par l’Association des libraires du Québec (ALQ), ce prix littéraire met en lumière le rôle essentiel des libraires, celui de découvrir et partager, tout en honorant des auteurs dont les œuvres se sont imposées cette année par leur qualité littéraire et leur originalité.       Les finalistes des catégories Roman et Poésie...

Conservateurs, universitaires : portraits d'auteurs qui ont soutenu Trump

Le nouveau patron des États-Unis a encore quelques semaines pour se remettre du résultat. S’il a promis d’être le président de tous les Américains, le coup de massue n’en est pas moins sévère pour beaucoup. Non pas qu’Hilary fut mieux, simplement, Trump... Consternation. Et du côté des auteurs, un certain profil se dégage.   Gage Skidmore, CC BY SA 2.0     On sait pertinenement quels furent les écrivains de grande notoriété à apporter leur soutien à Hilary Clinton : depuis JK Rowling, en passant par Stephen King – farouchement opposé à...

George Martin a pris fait et cause pour Hilary Clinton

Il n’est pas l’unique romancier à avoir pris fait et cause pour la candidate démocrate, mais sa récente intervention a frappé les esprits. George RR Martin verrait bien Hilary Clinton sur le Trône de Fer de la Maison blanche... quoi de plus normal ?   Mike Mozart, CC BY 2.0     C’est à l’occasion d’une rencontre que l’écrivain a exprimé publiquement son soutien à Hilary, considérant que Donald Trump ne disposait pas des qualifications nécessaires pour devenir président des États-Unis. Certes.    "Hold the door!" George R.R. Martin...

Les emails de Clinton ? Salman Rushdie : “Allez, l'Amérique. Focus”

Il est vrai que l’Amérique n’est pas spécifiquement mieux lotie que la France, quand on observe les candidats qui aspirent aux charges présidentielles. Récemment, Salman Rushdie s’est essayé à une tentative d’analyse politico-pragmatique, qui ne cesse de faire le tour du net depuis.       Il fallait bien un écrivain pour recadrer les choses : c’est qu’au cours des derniers mois, Donald J. Trump a été accusé de tant de méfaits que revenir sur l’histoire des emails d’Hilary Clinton n’était pas vraiment la priorité. C’est ainsi qu’un...

L'ombre d'Andersen inspire un message de sagesse et tolérance à Murakami

Le romancier Haruki Murakami a remporté le prix Hans Christian Andersen et lors de la cérémonie, délivré un discours de prudence et de tolérance. Depuis Odense, au Danemark, l’écrivain japonais a mis en garde contre les tentatives de réécriture de l’histoire.        Pour célébrer le célèbre écrivain danois du XIXe siècle, le pays remet chaque année un prix, et cette année, la récompense allait à Haruki Murakami. Attendu que les sorties de l’écrivain sont rares, il fallait en profiter. Dans son discours, intitulé Le sens des ombres, il a pris...

Les littératures post-coloniales après Star Wars

Les Assises de la traduction du 11 au 13 novembre à Arles s’intitulent « L’Empire contre-écrit ». Santiago Artozqui, président de l’Association pour la promotion de la Traduction Littéraire qui organise ces rencontres annuelles ouvertes à tous, explique le choix de ce titre qu’il admet « cryptique » mais qui permet d’ouvrir le débat autour des littératures post-coloniales au centre de cette 33e édition.   Santiago Artozqui     À quoi fait référence ce titre qui effectivement intrigue et interroge ?   Santiago Artozqui : C’est...