Livres, actualités : tout sur Virginia Woolf

La rédaction - 27.06.2019


 

Née Adeline Virginia Alexandra Stephen en 1882, Virginia Woolf grandit dans une famille aisée, où elle dispose d'un accès facilité à l'art et à la culture de son époque. Les disparitions de sa mère, en 1895, de sa demi-sœur puis de son père fragilisent toutefois son état émotionnel : elle devient sujette aux dépressions nerveuses. En 1915, elle publie son premier roman, The Voyage Out, après quelques années d'activité au sein du supplément littéraire du Times. 

Les œuvres de Woolf sont intimement liées à sa vie privée : épouse de l'écrivain Leonard Woolf, Virginia Woolf développe une relation avec l'auteure Vita Sackville-West, une des plus passionnées de la littérature. Il en nait Orlando, biographie fictive publiée en 1928 et parmi les titres les plus célèbres de Woolf. Virginia Woolf a aussi publié Mrs Dalloway (1925) et The Waves (1931), deux ouvrages devenus des classiques de la littérature britannique.

Virginia Woolf se suicide le 28 mars 1941, expliquant à son mari qu'elle pressent une nouvelle crise de folie dont elle était régulièrement la victime.

Photographie : Virginia Woolf, vers 1927, auteur inconnu, domaine public


 

Découvrez des enregistrements rares des plus grands écrivains

Datant du siècle dernier, pas si lointain, évidemment, de rares enregistrements d'écrivains vont être mis à disposition du public. L'unique exemplaire de Virginia Woolf, un entretien avec Arthur Conan Doyle, les critiques de Tennessee Williams ou une récitation de F. Scott Fitzerald, ces trésors de la littérature sont autant de témoignages précieux. En tout, 30 auteurs britanniques et 27 étatsuniens enregistrés, sont publiés sous couvert de la respectueuse British Library. Une manière d'accéder mieux encore à l'oeuvre des auteurs, estime le responsable des archives...

Alabama Song, Gilles Leroy

Je n’avais pas encore lu le dernier Goncourt. Il était temps ! Déjà les nouveaux concurrents sont entrés en lice pour une nouvelle bataille littéraire, ou éditoriale plutôt. À ce jeu-là, d’ailleurs, on aimerait que d’autres maisons d’édition y prennent place : Verdier, Laurence Teper, Phébus, L’olivier…   J’aime assez à lire chaque année le lauréat ; comme une hygiène personnelle, un baromètre de la vie littéraire. Je sais bien que la récompense suprême n’est pas la garantie d’un bon livre, qu’importe ! (et quand je dis ‘bon’ je veux...

Portrait de Virginia Woolf : du rêve à la vie

Stock l'avait remise à l'honneur en publiant ses journaux personnels, et aujourd'hui c'est au tour de Télérama d'offrir un portrait de l'écrivaine anglaise. « La romancière Virginia Woolf se sentait hors du monde, mais savait dévoiler les errements de l'intime et partager son vague à l'âme. Celui d'une femme toujours attirée par ses propres extrêmes, idéaliste et lucide, rêveuse et acharnée, jusqu'à la mort. » Le portrait de Virginia Woolf, c'est tout de suite...

La British Library envahie par des adolescents peu respectueux

Cette vieille et ô combien vénérable institution qu'est la British Library voit sa quiétude sévèrement perturbée par une horde d'adolescents qui n'ont que faire des règles de bonne conduite en bibliothèque. Un déménagement de mauvaise augure Tout a peut-être commencé lorsque la bibliothèque a déménagé dans un bâtiment moderne en briques rouges en 1998. Adieu ces locaux luxueux empreints d'histoire, dont les sièges avaient été usés par des auteurs aussi célèbres que Virginia Woolf, Karl Marx ou encore W.B. Yeats. Étaient-ce les prémices d'une nouvelle ère...

Le Stock fait sortir Virginia Woolf de sa tanière

Deux livres consacrés à l'auteure britannique paraissent en effet aujourd'hui chez Stock. Consacrés, mais surtout consacrant son oeuvre et son travail puisqu'il s'agit de Journal d'adolescence, retraçant les années 1897 à 1909 (504 pages, 26 €). « Je m’efforcerai d’être un serviteur honnête, soucieux de rassembler la matière susceptible d’être utile, par la suite, à une main plus experte – ou bien d’évoquer des tableaux plus achevés », y écrit-elle avec sérieux. Le second fera un bond dans le temps pour nous plonger dans le Journal intégral 1915-1941...