Livres, BD, actualités : tout sur Joann Sfar

La rédaction - 29.05.2020

Joann Sfar - Le Livre sur la Place
 

Né le 28 août 1971 à Nice, Joann Sfar a fait ses armes au sein de la maison d'édition L'Association, puis dans différents ateliers qui lui permettent de côtoyer des collègues auteurs comme Riad Sattouf, Marjane Satrapi, ou encore Christophe Blain. Il se fait connaitre rapidement, aussi bien pour son travail destiné à la jeunesse (Petit Vampire et Sardine de l'espace) qu'à travers ses bandes dessinées destinées au grand public, Le chat du rabbin en tête.

En 2010, il s'essaye à la réalisation à l'occasion d'un long-métrage consacré à Serge Gainsbourg, intitulé Gainbourg, vie héroïque, salué par un César du meilleur premier film : après ce succès, il réalise l'année suivante l'adaptation en long-métrage d'animation de sa série de bandes dessinées Le chat du rabbin

Depuis quelques années, Joann Sfar est également romancier : en 2013, il publie L'Éternel chez Albin Michel, puis Comment tu parles de ton père en 2016 et Modèle vivant en 2018, entre autres.

Photographie : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

Affaire Sfar : “Les carences de la représentation collective des auteurs”

En regard des multiples réactions suite à ce qui est désormais « l’affaire Sfar », les agents littéraires de l’AALF ont décidé de prendre la parole. Dans un bref communiqué adressé à ActuaLitté, ils souhaitent apporter tout leur soutien à l’auteur, accusé de diffamation.   Le message de l'AALF est reproduit ci-dessous :  L’Alliance des Agents littéraires français (l’AALF) apporte tout son soutien à l’auteur Joann SFAR pour que la SGDL renonce à la plainte qu’elle entend porter contre lui. Par cette menace de plainte à l’encontre d’un...

Auteurs : le procès intenté à Joann Sfar rappelle l'urgence du Rapport Racine

À situation inédite, réactions inédites. Alors que la SGDL a menacé le dessinateur Joann Sfar d’une plainte en diffamation, les réactions se multiplient. La Charte vient de communiquer à ActuaLitté un texte de soutien, qui prend également de la hauteur. L’affaire Sfar renvoie à la nécessité d’élections professionnelles, préconisées par le rapport Racine — et toujours en attente.   Le texte de la Charte est ici reproduit dans son intégralité :    La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse apporte son soutien à Joann Sfar En ces temps...

Soutien à Joann Sfar : “Nous ne nous tairons pas.”

Après une intervention radiophonique remarquée, le dessinateur Joann Sfar a reçu un coup de bambou. Accusé de diffamation et menacé d’un recours en justice, l’auteur n’en a pas démordu. « Qu’ils en arrivent à me faire un procès, cela relève selon moi de l’indignité. Et c’est une honte pour une association qui prétend être au service des auteurs », ajoutait-il.    Un événement sans précédent, qui agite le Landerneau au lendemain du déconfinement. Joann Sfar sur France Inter affirme que la SGDL représente mal les auteurs, et perçoit de...

“Aujourd’hui, je rends ma carte d’adhérente de la Société des Gens de Lettres.”

J’ai longtemps réfléchi avant d’écrire ce texte. Un besoin de m’exprimer en tant qu’autrice. Car après toutes ces années, je viens de décider de rendre ma carte d’adhérente de la Société des Gens de Lettres. Cette adhésion, je la conservais par solidarité pour cette institution dont l’origine au XIXe siècle était la reconnaissance du travail des auteurs et la défense de leur liberté d’expression. Il me paraît donc nécessaire de parler et d’être transparente sur les constats qui me poussent à cet acte loin d’être anodin.   par Samantha...

Joann Sfar accusé de diffamation : “Ce procès est une honte”

Il fallait s’y attendre, et bien qu’il lui ait été manifestement recommandé de se taire, Joann Sfar n’a pas hésité. Accusé de diffamation par la Société des gens de lettres, l’auteur a choisi de parler. « Peut-être est-ce l’objectif de cette plainte, d’ailleurs, qu’on se taise. »   Mea culpa ? Ce serait mal connaître le franc-parler de Sfar. « J’ai eu tort de dire que cette institution représentait bien mal les auteurs », explique-t-il, avant de détailler les faits d’armes de l’association.    C’est vrai, on n’a pas entendu...

Joann Sfar, la SGDL et l'effet Streisand : la contusion des sentiments

Il reviendra au procureur de la République d’examiner la plainte pour diffamation que la SGDL entend déposer. Outrée qu’un auteur puisse lui reprocher de ne pas exécuter correctement sa mission, l’organisation a décidé de saisir les tribunaux. Grand bien lui en a pris…   Depuis 2003, la sociologie dispose d’un nouveau concept d’analyse comportementale des masses : l’effet Streisand. La chanteuse et actrice avait poursuivi en justice l’auteur d’une photographie, légèrement compromettante. Or, en tentant de faire disparaître le cliché, Barbra Streisand...

Quand la parole d'un auteur déplait, attaquer en diffamation

De mémoire de juriste, c’est du rarement vu. Et cela fait doucement rire, sous cape — personne ne voudrait être vexant. La Société des Gens de Lettres vient pourtant de créer un précédent inattendu : porter plainte pour diffamation contre un auteur — la profession qu’elle a à cœur de défendre. Et pas n’importe qui : Joann Sfar.    « La Société des Gens de Lettres (SGDL) dénonce les propos tenus par M. Joann SFAR, président d’honneur de la “Ligue des auteurs professionnels”, à l’antenne de France Inter le 23 mai 2020, et indique qu’elle va...

La SGDL accuse Joann Sfar de diffamation, et porte plainte

Invité de France Inter, dans l’émission On n’arrête pas l’éco, Joann Sfar a eu des propos très forts. Évoquant la situation des auteurs en pleine crise Covid-19, le président d’honneur de la Ligue des auteurs professionnels a littéralement emplafonné la Société des Gens de Lettres. Laquelle réagit, avec une plainte pour diffamation. Alexandra Bensaid n’imaginait certainement pas le franc-parler de Sfar, quand elle lui demandait d’expliquer la situation des auteurs. Dans un sérieux coup de gueule, le dessinateur du Chat du rabbin expliquait :...