Octobre, mois de l'Imaginaire, la littérature de demain

La rédaction - 22.08.2018

Near the National Radio Astronomy Observatory

 

Octobre 2017 marque le premier rendez-vous pour les littératures de l’Imaginaire. 44 éditeurs se sont retrouvés pour célébrer leurs collections, leurs auteurs, leurs romans... Le Mois de l’Imaginaire est une manifestation festive dédiée à la promotion des littératures de l’imaginaire : science-fiction, fantasy, fantastique. 

 

Sa création est issue d’un constat largement partagé par des acteurs professionnels : la sous-représentation de ces genres, pourtant très populaires, dans l’espace public francophone. 

 

Il s’agit d’une initiative collective, initiée par des maisons d’édition, et ouverte à tous les acteurs passionnés ou curieux des littératures de l’imaginaire : auteurs, libraires, lecteurs, journalistes, blogueurs, bibliothécaires, éditeurs, traducteurs, etc. Son déroulement est prévu chaque année au mois d’octobre ; la première édition a lieu en octobre 2017.

 

En décidant de communiquer ensemble, les éditeurs de l’Imaginaire soulignent l’importance du genre Imaginaire, présent depuis toujours, dans la littérature française. 

 

Qui n’a pas voyagé avec un roman de Jules Verne, n’a pas frémi en suivant les aventures de Bilbo le Hobbit ou été ému par le destin d’Eléa, héroïne de la Nuit des Temps de Barjavel ? Au fil des décennies, combien d’écrivains dit du genre Imaginaire ont anticipé notre monde actuel et combien anticipent déjà notre futur. 

 

L’écologie, les défenses des libertés individuelles, la montée en puissance des machines et des robots, la lutte des classes… tant de thèmes récurrents dans la littérature dite Imaginaire et tellement actuels. 

 

De même, communiquer ensemble, c’est aussi affirmer la nécessité de ce genre de littéraire, qui inspire de plus en plus les écrivains contemporains. Si pour les 15-30 ans, la littérature de l’Imaginaire est leur genre principal, pourquoi semble-t-elle si peu visible pour le grand public ?

photo Dunnie Nunley, CC BY 2.0

 

Jean-Laurent Del Socorro, Prix Imaginales des bibliothécaires

Le lauréat du Prix Imaginales des bibliothécaires est Jean-Laurent Del Socorro pour son roman Boudicca, publié chez ActuSF. L’auteur le recevra officiellement samedi 26 mai prochain. Organisé par les Imaginales, en partenariat avec Premier Chapitre, le Prix a été lancé le 4 octobre dernier à l’occasion d'un colloque animé par le Centre d’Études et de Recherches des Littératures de l’imaginaire (CERLI).   Le résumé de Bouddica par l'éditeur :    Angleterre, an I. Après la Gaule, l’Empire romain entend se rendre maître de l’île de...

Les Imaginales à Épinal, cité d'Image-inaire et de fantasy

Du 24 au 27 mai prochain se déroulera la 17e édition des Imaginales. Comme tous les ans depuis 2002, la ville d’Épinal se changera en cité de légende, pour quatre jours de festival dédié aux mondes imaginaires. Pour cette nouvelle édition, c’est tout le bestiaire fantastique qui prendra possession des lieux autour du thème des créatures. Au programme entre autres, des rencontres, des expositions, des conférences, des tables rondes, des animations et la remise de 10 prix littéraires…   Les Imaginales proposent chaque année aux férus de science-fiction, de...

Amazon ouvre une maison d'édition : de courts récits à lire dans le bus

De courts récits, vendus peu chers, voici la thématique de la nouvelle maison qu’Amazon Original Stories proposera. On y retrouvera de la fiction et non fiction – bien évidemment gratuites pour les membres de Prime et Kindle Unlimited. La filiale axe surtout sa communication sur des textes à lire en un très court moment.     Pour qui aura une trentaine de minutes dans le métro ou dans le bus, les textes d’AOS seront parfaits, explique Julia Sommerfeld, directrice de la filiale. Les premiers gros titres arriveront début 2018, avec nouvelles et essais,...

Béatrice Duval : “L’Imaginaire, en littérature, c’est presque une incongruité”

Le Mois de l’Imaginaire touche à sa fin, et avec lui, le projet emporté par une cinquantaine d’éditeurs : fédérer les actions, et ensemble, présenter une autre vision des littératures de l’imaginaire. Science-fiction, fantasy, horreur (ou fantastique), Béatrice Duval, directrice éditoriale des éditions Denoël revient avec nous sur la vie de ces genres. Le mois de l'imaginaire - collection Lunes d'encre   Toute la difficulté reste de capter l’attention des lecteurs – quel que soit le genre littéraire. « Quand il entre en librairie, le lecteur...

Mois de l'Imaginaire : “La littérature, c’est le plaisir de la lecture et de l’évasion”

Après une quinzaine de jours, le Mois des littératures de l’Imaginaire porte quelques-uns de ses fruits : les grandes ambitions se sont heurtées à des réalités inattendues, mais, d’ores et déjà, les éditeurs engagés semblent satisfaits. Manuel Soufflard, chef de groupe chargé de la non-fiction, du policier et thriller, et de l’imaginaire chez J’ai lu, a participé à coordonner les opérations. Et 44 acteurs à réunir, c’est un peu la Communauté de l’Anneau... Aventures garanties.   ActuaLitté, CC BY SA 2.0   C’est tout un collectif qui s’est...

Pas de littérature sans auteurs, pas plus que de mois de l'imaginaire

Un mois d’octobre consacré à l’imaginaire et ses littératures : l’occasion pour tous les éditeurs de mettre en avant leurs catalogues, souvent peu visibles. Une belle fenêtre de tir, dont les auteurs de l’imaginaire entendent également profiter. Un courrier est adressé à l’ensemble des maisons engagées dans ce fameux mois de l’Imaginaire, accompagné de quelques revendications.   Pour que l’octobre des littératures ne se change pas en octobre rouge, probablement...   Nicola Preti, CC BY 2.0     Lettre ouverte aux éditeurs de...

Le Peuple de Mü devient Mü Editions, “un territoire à reconquérir”

Depuis septembre 2013, Le Peuple de Mü s’est efforcé de trouver, dans les mondes de l’imaginaire, les plumes de demain. Et un place en tant que maison d'édition. En ce mois de l’Imaginaire, Davy Authuil, le fondateur, officialise la fin du Peuple de Mü, et la création de Mü Editions. Un renouveau et un prolongement, avec la perspective de rester « découvreurs de talents, pépinière d’auteurs et incubateur d’expérimentations » en matière de littératures.       Mu Editions s’appuiera sur trois collections, toujours à la recherche de textes...

Comics, labels, jeux de société : 2018 sonne la révolution chez Bragelonne

L’année 2018 portera son lot de changements : d’abord dans la logistique, avec un changement de diffusion/distribution. Ensuite, dans sa ligne éditoriale, avec un repositionnement annoncé des labels et des collections. Et dans le même temps, l’apparition de deux nouvelles approches : d’abord un retour au comics, ensuite... des choses plus ludiques.     Le premier grand changement, comme nous l’avions dévoilé la semaine passée, c’est le changement de diffusion/distribution : Milady, jusqu’à lors pris en charge par Média Diffusion, basculera donc...