Pass Culture : l'accès aux oeuvres et aux loisirs pour les jeunes

La rédaction - 03.07.2020

Books - London Book Fair 2018
 

Proposition culturelle centrale du programme culturel du candidat Emmanuel Macron au cours de la campagne de 2017, le Pass Culture se présentait comme l'opportunité, pour les jeunes de 18 ans, de se saisir de leur citoyenneté et de leur liberté pour découvrir la richesse culturelle de leur territoire, ainsi que la diversité de la production culturelle. Ce sont ainsi 500 € qui seront « offerts » à chaque jeune, le jour de ses 18 ans, et qu'il pourra utiliser à travers une application conçue sur mesure pour le Pass Culture.

Cette application géolocalisera le bénéficiaire et lui proposera une liste des activités culturelles, mais aussi des biens physiques ou dématérialisés, livres compris, qu'il lui sera possible de s'offrir grâce à ce crédit. L'utilisateur sélectionnera les différentes offres, selon ses centres d'intérêt, et pourra ainsi se rendre dans les lieux correspondants pour retirer l'œuvre qu'il s'est offerte ou assister au spectacle correspondant, après vérification de son identité.

Après des phases d'expérimentation, le Pass Culture est censé s'adresser à tous les Français, à partir de leur 18 ans. L'idée provient à l'origine d'Italie, où des chèques-cadeaux avaient été mis en place. Saluée par certains, l'idée avait toutefois connu un revers lorsque des bénéficiaires avaient commencé à revendre leurs crédits pour de l'argent liquide. Une problématique que l'application française est censée éviter...

Photographie : illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Culture : Franck Riester, ministre sous les auspices d'Astérix et Pavese

Au terme d’un discours « interminable », commentera un membre de l’assistance, Françoise Nyssen aura donc laissé ce jour sa place à Franck Riester. La locataire de la rue de Valois quitte les salons après 517 jours. Et des derniers mois particulièrement chaotiques.   © Ministère de la Culture   « Le plus dramatique », reconnaît un observateur, « c’est que l’on ne croise pas grand monde de l’édition pour le départ de Françoise [Nyssen] ». Ce qui n’aura pas empêché l’ex-ministre, « heureuse et fière d'avoir porté des combats...

Politique du livre au Québec : les candidates en campagne

Ce 17 septembre, les quatre candidates aux élections générales provinciales 2018 des principaux partis politiques québécois avaient été convoquées. Ou invités à s’exprimer, à Montréal, dans le cadre de Livres Québec 2018, organisé par sept associations professionnelles.   crédit : François Couture   Répondant tant aux questions du public – un parterre de professionnels du livre – que des représentants des organisations, se sont ainsi retrouvées autour de la table des discussions :    • Marie Montpetit – Parti libéral du Québec,...

Pass Culture : des retraits de livres en librairies pour exclure Amazon

Ce 4 septembre, au ministère de la Culture, Françoise Nyssen présidait le troisième comité d’orientation du Pass Culture, principale mesure culturelle du candidat Macron. Alors que l'expérimentation dans 5 régions approche, de nouveaux détails ont été révélés sur le dispositif. Notamment le moyen trouvé pour contourner des diffuseurs culturels que le gouvernement ne souhaite pas soutenir. Amazon au salon Livre Paris 2018 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)   500 € à dépenser pour les jeunes de 18 ans, afin d'ouvrir leur horizon culturel : dès les premières...

Livres numériques, covoiturage : le Pass Culture se précise

Principale mesure culturelle du candidat Macron, le Pass Culture se définit encore, tandis que plusieurs expérimentations du dispositif seront menées cet automne dans 5 départements. Les jeunes du Bas-Rhin, de la Guyane, de l'Hérault, du Finistère et de Seine-Saint-Denis feront partie des premiers à tester la plateforme de médiation culturelle, dont les contours se précisent... (Till Westermayer, CC BY-SA 2.0)   Répondant à une question du député de Charente-Maritime, Raphaël Gérard (La République en Marche), le ministère de la Culture a révélé quelques...

Pass Culture : cet obscur objet (d’administration) du désir…

500 euros à dépenser pour tous les jeunes de 18 ans dans des biens et services culturels. C’était une des promesses de campagne du candidat Macron qui va commencer à se concrétiser en septembre avec une expérimentation dans quatre départements. Beaucoup de flou entoure encore la mise en œuvre de cette mesure, mais on sait déjà que ce Pass Culture prendra la forme d’une application mobile décrite comme un « GPS culturel ».    par Laura Aufrère (CEPN – Université Paris 13) et Lionel Maurel, conservateur de bibliothèques, auteur du blog S.I.Lex. HWY:...

Pass Culture : le modèle économique en cours de négociation

Pour près de 500 millions €, le gouvernement va donc mettre en place le Pass Culture, dont 80 % du financement sera assuré par le secteur privé. Ainsi, l’un des volets culturels du candidat Macron sera bien mis en place.  Daniel Wehner, CC BY 2.0     Concrètement, le Pass représente 500 € offerts à des jeunes de 18 ans, pour s’offrir des biens culturels – physiques ou numériques, souligne la ministre de la Culture. Mais pas simplement : des cours seront également proposés, ainsi que des activités touristiques, ou des abonnements à la presse, à la...

Le Bonus Cultura sera préservé en Italie pour deux ans encore

Malgré ses réticences premières, le ministre italien Alberto Bonisoli a finalement confirmé que le Bonus Cultura serait reconduit. Cette mesure offrant 500 € à jeunes de 18 ans était en ballottage, le nouveau gouvernement considérant qu’il était possible de faire mieux avec cet argent. ActuaLitté, CC BY SA 2.0   « Nous devons poser la question : comment rendre curieux les jeunes, et je ne suis pas certain que les instruments à notre disposition soient justes. Je ne pense pas que donner de l’argent aux jeunes pour acheter de la musique et des livres serve...

Poursuivre ou arrêter le Bonus Cultura : l'Italie s'interroge

Le principe du Bonus Cultura, proposé en Italie, et devenu Pass Culture durant la candidature d’Emmanuel Macron, est mis en doute. Après deux années, le pays se demande en effet si ce chèque de 500 € est nécessaire. Le ministre des Biens culturels, Alberto Bonisoli, sème le doute, et récolte rapidement... ActuaLitté, CC BY SA 2.0     Interrogé en marge d’un festival de musique, Alberto Bonisoli a en effet expliqué avoir besoin de prendre en compte ce que pensent les opérateurs de la culture. L’agence Ansa l’interrogeait sur les mesures et réformes à...