Pass Culture : l'accès aux oeuvres et aux loisirs pour les jeunes

La rédaction - 03.07.2020

Books - London Book Fair 2018
 

Proposition culturelle centrale du programme culturel du candidat Emmanuel Macron au cours de la campagne de 2017, le Pass Culture se présentait comme l'opportunité, pour les jeunes de 18 ans, de se saisir de leur citoyenneté et de leur liberté pour découvrir la richesse culturelle de leur territoire, ainsi que la diversité de la production culturelle. Ce sont ainsi 500 € qui seront « offerts » à chaque jeune, le jour de ses 18 ans, et qu'il pourra utiliser à travers une application conçue sur mesure pour le Pass Culture.

Cette application géolocalisera le bénéficiaire et lui proposera une liste des activités culturelles, mais aussi des biens physiques ou dématérialisés, livres compris, qu'il lui sera possible de s'offrir grâce à ce crédit. L'utilisateur sélectionnera les différentes offres, selon ses centres d'intérêt, et pourra ainsi se rendre dans les lieux correspondants pour retirer l'œuvre qu'il s'est offerte ou assister au spectacle correspondant, après vérification de son identité.

Après des phases d'expérimentation, le Pass Culture est censé s'adresser à tous les Français, à partir de leur 18 ans. L'idée provient à l'origine d'Italie, où des chèques-cadeaux avaient été mis en place. Saluée par certains, l'idée avait toutefois connu un revers lorsque des bénéficiaires avaient commencé à revendre leurs crédits pour de l'argent liquide. Une problématique que l'application française est censée éviter...

Photographie : illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Projet de loi de finances 2018 : budget inchangé pour la Culture

Comme tous ses prédécesseurs, Emmanuel Macron met en avant un budget renforcé pour la Culture, ce qui ne mange pas de pain lorsque c'est inscrit dans le Projet de loi de finances 2018. « Le Président de la République a tenu son engagement : le budget du ministère pour 2018 est préservé, et même conforté » se félicite Françoise Nyssen, ministre de la Culture, à la tête d'un budget de 10 milliards €.  Françoise Nyssen et Erik Orsenna (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)   Le Projet de loi de finances est toujours l'occasion de se féliciter de telle ou telle...

Emmanuel Macron : “Quand on oublie de lire, on se trompe”

L’entretien-fleuve du président Emmanuel Macron accordé au Point vient rompre le silence entretenu par l’Élysée. Au cours de cette interview exclusive, le chef de l’État a pris le temps de rappeler combien le livre et la lecture sont des points importants pour lui. Et quotidiens, d’ailleurs.   domaine public     Le candidat Macron avait été l’un des rares à envisager une politique culturelle lors de la campagne – avec le fameux Pass de 500 € pour les jeunes de 18 ans. Et régulièrement, le candidat évoquait les sujets culturels, liés au livre....

Le “Pass Culture” pour la jeunesse mis en place dès 2018

Pour l'instant la principale mesure en faveur de l'éducation artistique et culturelle du gouvernement d'Édouard Philippe, le fameux « pass culture » promis par Emmanuel Macron au cours de sa campagne, pour offrir aux jeunes de 18 ans 500 € de dépenses culturelles, focalise l'attention. Lors de la session des questions au gouvernement de l'Assemblée nationale, Françoise Nyssen a indiqué qu'il sera mis en place dès 2018. Françoise Nyssen, ministre de la Culture, à l'Assemblée nationale, le 9 août 2017   Invitée à s'exprimer en réponse aux questions...

La jeunesse “première victime du chômage, du terrorisme, du défi climatique”

La ministre de la Culture Françoise Nyssen passait aujourd'hui le grand oral des ministres, avec une audition devant la Commission des Affaires culturelles et de l'Éducation de l'Assemblée nationale, désormais présidée par Bruno Studer, député LREM de la 3e circonscription du Bas-Rhin. L'occasion d'évoquer les politiques générales, le budget de la culture ou encore l'ouverture des bibliothèques. Françoise Nyssen devant la commission culturelle de l'Assemblée nationale (capture d'écran)   « J'ai regardé les discours de mes prédécesseurs pour préparer cette...

Édouard Philippe : “Nous voulons rester, redevenir peut-être, une nation de lecteurs”

À l’occasion de son discours de politique générale, prononcé devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre Édouard Philippe a présenté les grandes lignes qui dirigeront son action. « La France doit être de nouveau conquérante », lance-t-il devant les députés.    Confiant à l’égard de l’école publique, revendiquant son héritage d’enfant d’enseignants, le Premier ministre a docilement repris le programme du candidat Emmanuel Macron. Non sans faire quelques détours pour mieux encore porter son message.    Si les terroristes haïssent...

Françoise Nyssen face aux libraires aux Rencontres nationales de la librairie

La ministre de la Culture Françoise Nyssen poursuit ses présentations avec un monde du livre qu'elle connaît déjà très bien. Après avoir rendu visite aux bibliothécaires il y a quelques jours, la ministre était présente à La Rochelle pour un discours aux Rencontres nationales de la librairie. La Charte de bonne conduite signée par Amazon et d'autres plateformes de vente de livres en ligne était attendue, mais d'autres chantiers ont été annoncés par la ministre. Françoise Nyssen aux Rencontres nationales de la librairie (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Françoise...

Montpellier sans Sauramps “n’est même pas envisageable” (Françoise Nyssen)

Il était inenvisageable que Françoise Nyssen, ministre de la Culture en déplacement à Montpellier, n’ait pas un mot sur la situation des librairies Sauramps, actuellement en redressement judiciaire. Et en effet, cela n’a pas manqué, mais il a fallu provoquer le sujet. D'ailleurs, aucune rencontre officielle n’a été programmée, mais la ministre a tout de même fait un geste.  ActuaLitté, CC BY SA 2.0   En marge de son déplacement officiel, elle a répondu à un journaliste de France Bleu. Le dossier Sauramps « me touche énormément et je pense qu’il...

Au ministère de la Culture, On Marche aux allers-retours public-privé

Du plateau de Vanves à la rue de Valois, en passant par l’Élysée, on s’observe en silence. Le dernier recrutement qu’a annoncé le groupe Hachette Livre – goutte d’eau dans un vaste étang – a semé le trouble. L’un de ces doutes qui font l'actualité quotidienne depuis des mois. Et à tirer la ficelle, on sent bien la bobinette non loin de choir.       L’échiquier politique se compose et avec lui, son lot de découvertes. Fabrice Bakhouche devient ainsi directeur de la stratégie du groupe Hachette – assurément un très judicieux choix pour...