Rentrée d'hiver 2019 : une nouvelle année littéraire lancée

La rédaction - 11.10.2019

Benched
 

La rentrée littéraire d’hiver va s’avancer avec la nouvelle année. Dès ce 3 janvier, les premières parutions prendront place dans les librairies avec, d’ores et déjà, quelques grosses pointures attendues. Une armée de 493 romans sortira – avec 336 d’auteurs français. 


Alors, évidemment, Michel Houellebecq accapare toute l’attention des médias, buzz oblige : sa Sérotonine fait manifestement de l’effet. Mais il y aura bien des découvertes à faire. Comme un inédit de Steinbeck – eh oui, il faut fouiller un peu pour trouver les délicates perles.

On parlera également de Young Adult avec Florence Hinckel ou Stefen Carriere, deux ouvrages à ne pas manquer. Mais également Damien Aubel, qui revisite le règne de l’empereur Claude, avec une lange incroyable. 

Et puis, quelques étrangers, dont Elena Ferrante, qui nous gratifie d’une bien étrange autobiographie. Et Erri de Luca, autre italien, autre napolitain, dans un dialogue imaginaire avec un fils tout aussi imaginaire. Et bien d'autres...

Bien entendu, bandes dessinées et mangas ne manqueront pas : ne soyons pas sectaires : une rentrée littéraire ne saurait exclure un pan des livres qui sortent, sous prétexte qu’il y a des images dedans... 


photo Michael Pardo CC BY 2.0


 

Le Cartographe des Indes boréales d'Olivier Truc : l'ebook enrichi d'un voyage

Le Cartographe des Indes boréales est un époustouflant roman d’aventures. La version numérique EPUB ne le sera pas moins. Pour la première fois aux éditions Métailié, c’est un ebook enrichi qui sera proposé. Avec pour projet de faire voyager le lecteur entre les cartes et suivre les déplacements du personnage.    L’enrichissement du roman d’Olivier Truc plonge le lecteur dans l’univers d’Izko du Cap Saint Vincent, tout au Sud de l’Europe, au Spitzberg, dans le Grand Nord. Les cartes introduites dans la version numérique permettent de se repérer et des...

Fuir hors d’haleine loin du mensonge

ROMAN FRANCOPHONE - Avec ce roman à l’os, sobre et singulier, Eric Plamondon nous offre l'histoire d'Oyana, une histoire de fuite contrariée, une histoire de mensonges et d’oubli impossible, d'où le passé émerge avec la violence d’une baleine surgie de la mer.   Oyana, installée à Montréal, est née à 6.000 km de là, sur la côte basque, le jour-même de l’attentat de l’ETA qui a tué en 1973 le bras droit de Franco, Carrero Blanco. Quarante-cinq ans après, sa vie bascule avec l’autodissolution de l’organisation basque. On suit à bout de souffle sa...

Face à l'horreur, se murer dans le silence

THRILLER ÉTRANGER —  Des coups de feu ont été entendus au domicile des Berenson, un couple d’artistes. À son arrivée, la police découvre une femme, Alicia, tétanisée, pétrifiée. Un couteau est à ses pieds, ses poignets présentent de profondes coupures. Gabriel, le mari, semble assis sur une chaise ; ligoté avec du fil de fer, son visage n’en est plus un. Dès lors Alicia, coupable idéale, reste enfermée dans un mutisme total.   Six ans plus tard, Théo Faber, un psychothérapeute, va intégrer l’établissement médical où se trouve Alicia et va enquêter...

Marseille, années 60, sévit un terrible gang des pickpockets

ROMAN ADO - Fils de dignitaire américain, voilà une fonction assez enviable – en apparence. Sauf que Charlie Fisher est un garçon finalement assez solitaire, qui côtoie surtout ses enseignants. Dans les années 60, à Marseille, ce jeune garçon de 12 ans a vécu de pays en pays, ballotté par ses parents.  Fils du consul général américain n’a en réalité rien d’une sinécure : sa mère, originaire d’Allemagne, et héritière d’une singulière fortune, a décidé que le rôle de maman, c’était fini. Surtout à passer de pays en pays, au gré des mutations...

De la “femme idéale” aux robots sexuels

Lubie de constructeurs en mal de nouveaux produits ? Folie machiste ? Les femmes robots ont connu une fameuse embellie ces dernières années. Dans Cannibale lecteur, Pascal Vandenberghe croque quelques morceaux de la littérature. Et les passerelles avec notre monde contemporain ne manquent pas.  JD Hancock, CC BY 2.0   Publié en 1886, L’Ève future, de Villiers de L’Isle-Adam, a été souvent qualifié – abusivement – d’ouvrage fondateur de la science-fiction. Quoi qu’il en soit, à l’heure du transhumanisme et des robots, l’androïde imaginé au XIXe...

Nous qui n'étions rien, laissons les traces de nos luttes

ROMAN ETRANGER - Il est des romans-monde où l’on se laisse d’emblée aspirer pour rêver, pleurer, aimer, trembler, penser aussi, page à page. Des Cent Fleurs à Tien’anmen en passant par le Grand bond en avant et la Révolution culturelle, Nous qui n’étions rien, le cinquième livre de la Canadienne Madeleine Thien, finaliste du Man Booker Prize 2016, traduit en français deux ans après sa parution, nous emporte dans le souffle de l’histoire, celle de la Chine depuis les années 1930. Pourtant, ce roman magnifique ne raconte aucunement l’Histoire. Il nous conte...

Radical Wars : le Côté Obscur du Jihad

BANDE DESSINEE — À l’heure où les États-Unis annoncent pour la deuxième fois avoir évincé les dernières poches de résistance de l’État Islamique et que la France se pose de sérieuses questions sur le meilleur traitement à réserver à ses ressortissants partis faire la guerre au nom du Califat en Syrie et ailleurs, une bande dessinée se propose d’attaquer le mal par la racine et d’aborder la radicalisation par l’angle le plus étonnant qui soit : celui du second degré. Un pari ambitieux que « Radical Wars » semble bien parti pour réussir.   Sur...

Mes vies secrètes : de l'élégance de l'art biographique

AUTOBIOGRAPHIE - Stefan Zweig, Romain Gary, André Maurois, ou Gala, Berthe Morisot, Clara Malraux, Jeanne Loviton, Colette mais aussi des fratries peu communes - les soeurs Rouart, Paul et Camille Claudel, les trois filles du poète José-Maria de Heredia … Autant de figures convoquées par Dominique Bona pour élucider le mystère : les raisons qui l’ont attirée vers celles et ceux dont elle a écrit les biographies, dont Mes vies secrètes se fait l’écho tout en élégance.   Car il y a certes l’amour de la littérature et de l’art, mais aussi, et surtout...