Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire

La rédaction - 15.11.2018


Des auteurs paniqués, des éditeurs mondains, des libraires déjà épuisés, des distributeurs satisfaits – les seuls actuellement... –, des représentants (peut-être) en vacances, des transporteurs en retard, un ministère avec le Culture entre deux chaises, des lecteurs perdus, des blogueurs survoltés, des Instragrameurs pour lesquels nous n’avons pas trouvé de rime, des journalistes éreintés... 
 

Et au milieu, notre rédaction heureuse, souriante et accomplie. Vous avez tout de même de la chance de nous lire.


 

Tout ce joyeux maelstrom a un nom : la rentrée littéraire. Une aberration que l’industrie du livre à travers le monde envie à notre hexagonale France [NdlR : Mais euh ! Pourquoi ?].

Comme tout le monde vous a déjà dit qu’il y avait 567 titres à venir sur cette période de deux mois et demi grosso modo, soit une quantité indigeste de 9,783333333 livres – n’imaginez pas qu’on les a tous lus ! – à engloutir quotidiennement : nous ne le répéterons pas.

 

Ah, tiens, si.

 

Nous ne vous dirons pas lesquels sont les meilleurs, lesquels se vendront le mieux, lesquels auront tel prix, lesquels passeront à la télé, lesquels nous ont fait rire tant ils étaient mauvais. Nous avons rencontré des éditeurs, leurs auteurs, des libraires, des attachées de presse qu’on avait oubliées un peu plus haut — qu’elzéhils soient bénis, pour leur patience, leur dévouement et leur abnégation.

 

Et puis... Et puis nous avons plongé. Tête baissée. Sans filet. On a lu, Lu, LU, jusqu’à plus soif, plus faim, plus dormir, plus parler, prostrés à plus savoir écrire. 

 

Pour au final ne vous parler dans ce dossier, que de ces livres qui nous ont intrigués, étonnés, esbaudis, émus, sidérés. Et parfois, peut-être, éventuellement, quand on en aura le temps, des autres. 

Mais c’est pas sûr. 

 

Car comme dirait Bartleby : « Je préférerais ne pas. » 

 

Bonne rentrée.


crédit illustration : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

Le Goncourt des Lycéens 2018 à David Diop pour Frère d'âme

Le Prix Goncourt des Lycéens vient d'annoncer sa décision finale : c'est David Diop pour le percutant Frère d'âme, paru au Seuil pour la rentrée littéraire, qui a remporté les suffrages. Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et la Fnac, organisateurs du Prix Goncourt des Lycéens, ont réuni ce jeudi 15 novembre à Rennes, les 13 lycéens délégués nationaux pour les délibérations finales à huis clos.     « Une voix de conteur africain, aux formules répétitives, presque incantatrices, souvent poétiques. Un récit qui s’enracine dans...

Thomas B. Reverdy, Prix Interallié 2018 pour L'Hiver du mécontentement

L'écrivain Thomas B. Reverdy a reçu aujourd'hui le Prix Interallié 2018 pour son roman L'Hiver du mécontentement, publié par les éditions Flammarion. Déjà sélectionné pour le Goncourt, lauréat du Prix des libraires en 2016, l'auteur, dont les livres sont très appréciés, se voit cette fois récompensé par un prix de la rentrée.     Thomas B. Reverdy faisait face à Laurence Cossé, Paul Gréveillac, Stéphane Hoffmann, Philippe Lançon ou encore Camille Pascal dans les sélections du jury du Prix Interallié.   [Prix Interallié 2018] "L'Hiver du...

Peter Stamm reçoit le Prix suisse du livre 2018

Le Prix suisse du livre 2018 a été remis au cours du festival littéraire BuchBasel, organisé à Bâle du 9 au 11 novembre 2018. L'auteur alémanique Peter Stamm a été distingué pour son livre Die sanfte Gleichgültigkeit der Welt, publié par la maison d'édition S. Fischer. Son livre a été traduit par Pierre Deshusses et publié par Christian Bourgois sous le titre La Douce Indifférence du monde.   Peter Stamm a reçu le Prix suisse du livre 2018, ainsi qu'un chèque de 30.000 francs suisses, tandis que les quatre autres auteurs sélectionnés pour la récompense...

Agnès Verdier-Molinié, Prix de littérature politique Edgar Faure 2018

Agnès Verdier-Molinié a reçu le Prix de littérature politique Edgar Faure 2018 pour son livre En marche vers l'immobilisme, publié par les éditions Albin Michel, a annoncé l'association Edgar Faure dans un communiqué. Créé en 2007, le Prix de littérature politique Edgar Faure a récompensé d'autres ouvrages. Le résumé de l'éditeur pour En marche vers l'immobilisme :   Tout devait changer : allègement des normes, baisse des dépenses et des impôts... Mais, dix-huit mois plus tard, la réalité est bien différente. Le décalage, pour ne pas dire le fossé, se...

Nathalie Léger et Bertrand Schefer, Prix Wepler-Fondation La Poste 2018

Le Prix Wepler-Fondation La Poste 2018 a été décerné ce lundi 12 novembre 2018 à Nathalie Léger pour La Robe blanche, publié par les éditions P.O.L. La mention spéciale du jury a, elle, salué Bertrand Schefer pour Série noire, également publié chez P.O.L.   Depuis vingt-et-un ans, le souhait le plus ardent du Prix Wepler Fondation La Poste, est de soutenir treize écrivains sélectionnés afin qu’ils existent sur la scène littéraire automnale. Le jury tournant du prix, constitué d’une détenue, d’un libraire, d’un postier, de deux critiques...

5 livres finalistes pour le Prix Goncourt des lycéens 2018

Le dernier tour des délibérations du jury du Prix Goncourt des lycéens approche : l'un des prix littéraires les plus convoités et les plus suivis de la rentrée littéraire dévoilera son lauréat ou sa lauréate le 15 novembre prochain. De 15 titres dans la dernière liste, on passe à 5 finalistes, avec des livres qui se sont tous fait remarquer en cette rentrée littéraire, et uniquement des premiers romans, ou presque. Les délibérations régionales du Prix Goncourt des Lycéens, créé et organisé par la Fnac et le ministère de l’Éducation nationale et de la...

Milton Hatoum, Philippe Lançon et Jean-Christophe Bailly, Prix Roger Caillois

La Maison de l’Amérique latine, la Société des Amis et Lecteurs de Roger Caillois et le PEN Club Français dévoilent aujourd'hui les lauréats des Prix Roger Caillois, dans les catégories littérature latino-américaine, littérature française et essai. Il s'agit, respectivement, de Milton Hatoum, Philippe Lançon et Jean-Christophe Bailly.   Le prix Roger Caillois est un prix littéraire annuel, crée en 1991 par la Société des lecteurs et Amis de Roger Caillois et la Maison de l’Amérique latine, en partenariat avec le PEN Club Français. Il récompense un...

Une deuxième sélection pour le Prix Eugène Dabit du roman populiste 2018

Créée en 1931 par Antonine Coullet-Tessier pour récompenser une œuvre romanesque qui « préfère les gens du peuple comme personnages et les milieux populaires comme décors à condition qu'il s'en dégage une authentique humanité », le Prix Eugène Dabit a désormais sa deuxième sélection, en attendant le nom du lauréat ou de la lauréate le 20 novembre et la remise du prix, le 5 décembre 2018. Dans leur deuxième sélection, les jurés du Prix Eugène Dabit du roman populiste ont retenu le 12 novembre six romans : Guy Boley, Quand Dieu boxait en amateur,...