Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire

La rédaction - 11.10.2019


Des auteurs paniqués, des éditeurs mondains, des libraires déjà épuisés, des distributeurs satisfaits – les seuls actuellement... –, des représentants (peut-être) en vacances, des transporteurs en retard, un ministère avec le Culture entre deux chaises, des lecteurs perdus, des blogueurs survoltés, des Instragrameurs pour lesquels nous n’avons pas trouvé de rime, des journalistes éreintés... 
 

Et au milieu, notre rédaction heureuse, souriante et accomplie. Vous avez tout de même de la chance de nous lire.


 

Tout ce joyeux maelstrom a un nom : la rentrée littéraire. Une aberration que l’industrie du livre à travers le monde envie à notre hexagonale France [NdlR : Mais euh ! Pourquoi ?].

Comme tout le monde vous a déjà dit qu’il y avait 567 titres à venir sur cette période de deux mois et demi grosso modo, soit une quantité indigeste de 9,783333333 livres – n’imaginez pas qu’on les a tous lus ! – à engloutir quotidiennement : nous ne le répéterons pas.

 

Ah, tiens, si.

 

Nous ne vous dirons pas lesquels sont les meilleurs, lesquels se vendront le mieux, lesquels auront tel prix, lesquels passeront à la télé, lesquels nous ont fait rire tant ils étaient mauvais. Nous avons rencontré des éditeurs, leurs auteurs, des libraires, des attachées de presse qu’on avait oubliées un peu plus haut — qu’elzéhils soient bénis, pour leur patience, leur dévouement et leur abnégation.

 

Et puis... Et puis nous avons plongé. Tête baissée. Sans filet. On a lu, Lu, LU, jusqu’à plus soif, plus faim, plus dormir, plus parler, prostrés à plus savoir écrire. 

 

Pour au final ne vous parler dans ce dossier, que de ces livres qui nous ont intrigués, étonnés, esbaudis, émus, sidérés. Et parfois, peut-être, éventuellement, quand on en aura le temps, des autres. 

Mais c’est pas sûr. 

 

Car comme dirait Bartleby : « Je préférerais ne pas. » 

 

Bonne rentrée.


crédit illustration : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

Pierre Wat est le lauréat du Prix Pierre Daix 2018

Le Prix Pierre Daix a été attribué en cette année 2018 à Pérégrinations. Paysages entre nature et histoire, de Pierre Wat, publié par les éditions Hazan. Le prix a été remis à l'auteur du livre, historien de l’art, par François Pinault, ce lundi 3 décembre au Musée national Picasso–Paris, à l'invitation de Laurent Le Bon, président du musée.     Le prix Pierre Daix a été créé par François Pinault en 2015, en hommage à la mémoire de son ami écrivain et historien de l’art français, décédé en 2014. Ce prix doté de 10.000 € distingue,...

Stefano Massini et Eduardo Halfon, Prix du Meilleur Livre Étranger Sofitel

Sous l'égide des Escales Littéraires Sofitel, le Prix du Meilleur Livre Étranger Sofitel a été attribué, dans la catégorie essai, à l’Italien Stéphano Massini pour Les frères Lehman (Globe), traduit par Nathalie Bauer, et, dans la catégorie roman, au Guatémaltèque Eduardo Halfon pour Deuils (La Table ronde), traduit par David Fauquemberg. La remise du Prix du Meilleur Livre Étranger Sofitel, dans les catégories Roman et Essai, a eu lieu au sein du prestigieux Sofitel Paris Le Faubourg, en présence de personnalités reconnues du monde littéraire et de...

L’humeur de Chereau : cuisine éditoriale, la recette pour écrire épicé

Tous les chefs, des premières pousses aux plus confirmés ont affronté la terrible question : que faire avec le croupion ? décemment, propose-t-on à la carte, ou en plat du jour, un morceau qui prête aux allusions les plus graveleuses ? La raie, passe encore, mais le croupion ?   Maître Chereau, qui a tout appris à Gordon Ramsay, Cyril Lignac ou encore Philippe Etchebest, sait combien la question ne manque pas de piquant. Il est vrai que, dans l’univers du livre, on s’interroge moins sur les méthodes qui font recette : c’est souvent dans les vieilles marmites que...

Un hacker à confesse : un prêtre dans les enfers du dark web

ROMAN FRANÇAIS – Dans un village reculé de la vallée de Chantebrie, dont Pierre Raufast raffole tant, le père Francis vaque à ses monacales occupations. Messes, enterrements, prêches, et confessions dont la platitude rivalise avec l’âge de ses ouailles. Jusqu’à ce que débarque un étrange pénitent.       C’est peu dire que si les DDoS attack, Buffer overflow et autres Backdoor vous sont étrangers, ils n’ont rien de commun avec la liturgie d’un prêtre de campagne. Toutes ces pratiques de pirate informatique sont aussi éloignées de la parole...

Damien Luce reçoit le prix Folire 2018 pour Claire de plume

Damien Luce  vient de remporter le prix Folire 2018 pour Claire de plume (Héloïse d’Ormesson). Le prix lui sera remis le 14 décembre au Centre hospitalier de Thuir, dans les Pyrénées-Orientales, lors d’une cérémonie présidée par le chanteur et romancier Cali, parrain de cette huitième édition du prix Folire et auteur d’un premier roman, Seuls les enfants savent aimer (Editions du Cherche-Midi)    Dans Claire de plume , Damien Luce  raconte l’histoire d’une petite fille (sa sœur) née avec six doigts à chaque main et qui, selon les médecins, n’avait...

L’humeur de Chereau : Black Friday, de la grange à la remise

C’est l’heure des remises, des prix fracassés et des opérations de solde, avant l’heure : le Black Friday, importé des États-Unis, a débarqué voilà quelques années en Europe. Et les marchands s’en donnent à cœur joie, bien avant les fêtes, pour attirer le chaland.    Maître Chereau, Docteur ÈS marketing et communication digitale, connaît les vertus de la vente en ligne. Grand vaudou du Customer Relation Management online, il connaît les 19 postures du Vendeur Stellaire – rare formation prodiguée une fois tous les siècles. D’ailleurs, c’est lui qui...

Jean Hatzfeld lauréat du Prix Jules Rimet 2018

Le septième Prix Jules Rimet a été remis ce jeudi 22 novembre 2018 à Jean Hatzfeld pour son ouvrage Deux mètres dix, publié par les éditions Gallimard. Le Prix Jules Rimet propose de célébrer chaque année les noces du sport et de la littérature, française ou étrangère, et sous toutes ses formes : roman, chronique, nouvelle, document... Crédit photo : François Griers     Le jury a remis au lauréat du prix Jules Rimet 2018 un chèque de 5000 €, dotation de la Fondation Jean-Luc Lagardère, et un maillot du Red Star portant le n° 7, en écho à cette 7e...

Javier Cercas, premier lauréat du Prix André Malraux

Pour sa première édition, le Prix André Malraux 2018 a été décerné, au titre du roman engagé, à l’écrivain espagnol Javier Cercas pour Le monarque des ombres aux éditions Actes Sud, traduit par Aleksandar Grujicic et Karine Louesdon. Et dans la catégorie essai sur l’art, à Georges Roque pour Quand la lumière devient couleur aux éditions Gallimard.      En racontant le parcours de son grand-oncle, mort à dix-neuf ans, après s’être engagé dans la phalange au côté de l’armée franquiste, Javier Cercas a décidé de regarder en face le passé de...