Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire

La rédaction - 11.10.2019


Des auteurs paniqués, des éditeurs mondains, des libraires déjà épuisés, des distributeurs satisfaits – les seuls actuellement... –, des représentants (peut-être) en vacances, des transporteurs en retard, un ministère avec le Culture entre deux chaises, des lecteurs perdus, des blogueurs survoltés, des Instragrameurs pour lesquels nous n’avons pas trouvé de rime, des journalistes éreintés... 
 

Et au milieu, notre rédaction heureuse, souriante et accomplie. Vous avez tout de même de la chance de nous lire.


 

Tout ce joyeux maelstrom a un nom : la rentrée littéraire. Une aberration que l’industrie du livre à travers le monde envie à notre hexagonale France [NdlR : Mais euh ! Pourquoi ?].

Comme tout le monde vous a déjà dit qu’il y avait 567 titres à venir sur cette période de deux mois et demi grosso modo, soit une quantité indigeste de 9,783333333 livres – n’imaginez pas qu’on les a tous lus ! – à engloutir quotidiennement : nous ne le répéterons pas.

 

Ah, tiens, si.

 

Nous ne vous dirons pas lesquels sont les meilleurs, lesquels se vendront le mieux, lesquels auront tel prix, lesquels passeront à la télé, lesquels nous ont fait rire tant ils étaient mauvais. Nous avons rencontré des éditeurs, leurs auteurs, des libraires, des attachées de presse qu’on avait oubliées un peu plus haut — qu’elzéhils soient bénis, pour leur patience, leur dévouement et leur abnégation.

 

Et puis... Et puis nous avons plongé. Tête baissée. Sans filet. On a lu, Lu, LU, jusqu’à plus soif, plus faim, plus dormir, plus parler, prostrés à plus savoir écrire. 

 

Pour au final ne vous parler dans ce dossier, que de ces livres qui nous ont intrigués, étonnés, esbaudis, émus, sidérés. Et parfois, peut-être, éventuellement, quand on en aura le temps, des autres. 

Mais c’est pas sûr. 

 

Car comme dirait Bartleby : « Je préférerais ne pas. » 

 

Bonne rentrée.


crédit illustration : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

La rentrée littéraire Calmann-Lévy : famille(s), je vous (h)aime

La villa Frochot accueillait, à l’invitation des éditions Calmann-Lévy, les libraires afin de leur présenter les titres de la future rentrée. Philippe Robinet, l'actuel PDG, a saisi l'occasion de réaffirmer les engagements littéraires de l’une des plus anciennes maisons d’édition françaises.     Des transformations, des réajustements, en particulier la refonte de la charte graphique des titres de littérature : autant de point que le PDG a abordé, expliquant cette volonté de « remettre l’auteur au centre » des préoccupations de l’éditeur....

La rentrée littéraire Robert Laffont : les zones grises de l'Histoire et de l'intime

C’est, comme la tradition l’exige, à l’hôtel de Massa que Cécile Boyer-Runge, PDG du groupe, accompagnée des éditeurs de la maison, accueillait les libraires pour une présentation de la future rentrée littéraire, pour les maisons Laffont, NIL et Julliard. « Riche, variée, subtile, intelligente », assure-t-on, une rentrée qui a pour point commun une « exploration de l’intime profondément ancrée dans le réel ».     En compagnie de chacun des éditeurs, Jean-Luc Barré, Antoine Caro, Emmanuelle Dugain, Glenn Tavenec et Maggie Doyle, les auteurs...

La rentrée littéraire Julliard : généalogies de la violence

Le mois dernier Bernard Barrault , PDG de la maison Julliard, et Betty Mialet, directrice, toujours enthousiastes et « amoureux de leurs auteurs », présentaient en leur compagnie les trois titres de leur rentrée. Trois romans, entre errances et violences politiques, religieuses, sociales et personnelles.   Alors qu’il s’était promis de ne plus écrire sur la violence, les événements de novembre 2015 ont fait replonger Yasmina Khadra dans l’écriture sur le sujet : « Ne pas y revenir aurait été déserter ». Alors que sa ceinture d’explosifs n‘a pas...

Six titres en compétition pour le Prix Patrimoines / BPE 2018

Le Prix Patrimoines/BPE distingue chaque année un roman de rentrée qui dit le monde tel qu’il va et porte un regard solidaire sur la société. Un roman dont le style célèbre aussi la langue française. Autant de « patrimoines » à transmettre.   Le jury du Prix Littéraire « Patrimoines » créé à l’initiative de la Banque BPE (Groupe La Banque Postale) vient d’arrêter sa sélection 2018. Elle comprend six titres parmi les romans de la rentrée :   Frères d’âme – David Diop (Seuil) La vérité sort de la bouche du cheval – Meryem Alaoui...

La rentrée littéraire Albin Michel : entre valeurs sûres et nouvelles voix

C’est dans l’un des grands salons de la Maison de l’Amérique Latine que Francis Esménard, grand patron de la maison, enthousiaste comme à son habitude, et l’ensemble des équipes Albin Michel accueillaient libraires et scouts pour la rituelle présentation de la rentrée littéraire. Au menu : 14 titres entre auteurs incontournables et primo-romanciers, pour une rentrée « tout à fait étonnante ».   Ne manquant pas d’annoncer que la rentrée ne se limitait pas aux parutions d’août et début septembre, Francis Esménard annonce ainsi les prochains...

Au-delà des décombres, le nouveau diptyque de Zerocalcare

Le chouchou des fumetti en Italie revient en France avec un projet en deux tomes. Au-delà des décombres, c’est le prochain album de Zerocalcare, la star de la BD italienne.    Zerocalcare - ActuaLitté, CC BY SA 2.0     Depuis que Zerocalcare est devenu un auteur de bande dessinée reconnu, voire adulé, son quotidien est bouleversé. Lui qui affectionnait une existence anonyme, partagée entre sorties, activités militantes et moments de création, se trouve projeté sur le devant de la scène publique.    Désormais quotidiennement sollicité, il a le...

Jul chamboule la préhistoire avec Macron et le Néolithique en marche

Les lecteurs attendaient avec impatience des nouvelles de la famille Dotcom, gentiment calfeutrée dans son Paléolithique. Elles arrivent avec le tome 8 de Silex and the City, intitulé L’Homme de Cro-Macron. Mais en deux ans, nombre de choses se sont passées...     « Johnny Habilis, le chanteur le plus populaire de l’Âge de Pierre, est mort. Le couple de Blog et Spam bat de l’aile, et Spam, en pleine crise du Quaternaire, décide d’aller voir ailleurs ! En plein mouvement Balance-ta-pierre, toutes les femmes de la vallée sont d’ailleurs déterminées à...

La bête humaine de Zola : Jacques Lantier au pays des cheminots, en BD

Depuis sa parution en 1890, La Bête humaine n’a pas fait long feu : ce 17e tome de la saga des Rougon-Maquart fait figure de plaidoyer. Certainement l’un des plus radicaux qu’Émile Zola a écrit, il s’attaque avec violence à la révolution industrielle, et les drames sur l’être humain. Avec toujours, Jacques Lantier sur les rails.       À la rentrée, les amateurs et curieux pourront retrouver l’histoire de La Bête humaine, adaptée par Dobbs et Giorgiani, ce 5 septembre. Le scénariste Dobbs reprend les codes du thriller dans une adaptation haletante...