Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire

La rédaction - 11.10.2019


Des auteurs paniqués, des éditeurs mondains, des libraires déjà épuisés, des distributeurs satisfaits – les seuls actuellement... –, des représentants (peut-être) en vacances, des transporteurs en retard, un ministère avec le Culture entre deux chaises, des lecteurs perdus, des blogueurs survoltés, des Instragrameurs pour lesquels nous n’avons pas trouvé de rime, des journalistes éreintés... 
 

Et au milieu, notre rédaction heureuse, souriante et accomplie. Vous avez tout de même de la chance de nous lire.


 

Tout ce joyeux maelstrom a un nom : la rentrée littéraire. Une aberration que l’industrie du livre à travers le monde envie à notre hexagonale France [NdlR : Mais euh ! Pourquoi ?].

Comme tout le monde vous a déjà dit qu’il y avait 567 titres à venir sur cette période de deux mois et demi grosso modo, soit une quantité indigeste de 9,783333333 livres – n’imaginez pas qu’on les a tous lus ! – à engloutir quotidiennement : nous ne le répéterons pas.

 

Ah, tiens, si.

 

Nous ne vous dirons pas lesquels sont les meilleurs, lesquels se vendront le mieux, lesquels auront tel prix, lesquels passeront à la télé, lesquels nous ont fait rire tant ils étaient mauvais. Nous avons rencontré des éditeurs, leurs auteurs, des libraires, des attachées de presse qu’on avait oubliées un peu plus haut — qu’elzéhils soient bénis, pour leur patience, leur dévouement et leur abnégation.

 

Et puis... Et puis nous avons plongé. Tête baissée. Sans filet. On a lu, Lu, LU, jusqu’à plus soif, plus faim, plus dormir, plus parler, prostrés à plus savoir écrire. 

 

Pour au final ne vous parler dans ce dossier, que de ces livres qui nous ont intrigués, étonnés, esbaudis, émus, sidérés. Et parfois, peut-être, éventuellement, quand on en aura le temps, des autres. 

Mais c’est pas sûr. 

 

Car comme dirait Bartleby : « Je préférerais ne pas. » 

 

Bonne rentrée.


crédit illustration : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

La sélection des bibliothécaires pour le Prix des lecteurs corréziens 2018-2019

Depuis son lancement en 2013, le Prix des lecteurs corréziens récompense un ouvrage d'un auteur d'expression française. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un prix des lecteurs, qui choisissent leur livre favori parmi la sélection d'un comité départemental composé de onze bibliothécaires. 5 livres font partie de cette sélection. La sélection est la suivante : Changer l'eau des fleurs, de Valérie Perrin (Albin Michel) Le Courage qu'il faut aux rivières, d'Emmanuelle Favier (Albin Michel) Les Indifférents, de Julien Dufresne-Lamy (Belfond) La Nuit...

Olga Tokarczuk reçoit le Prix Jan Michalski de littérature 2018

Le Prix Jan Michalski 2018 a été décerné à Olga Tokarczuk pour son roman Księgi Jakubowe (Wydawnictwo Literackie, 2014), traduit du polonais en français par Maryla Laurent sous le titre Les livres de Jakób aux éditions Noir sur Blanc, en 2018. Le jury a salué « une œuvre d’une immense érudition, à la richesse thématique impressionnante, et traversée par un souffle épique puissant. Sous la plume acérée et poétique de l’auteure, prend vie un fascinant personnage historique, Jakób Frank, fondateur d’une secte d’hérétiques juifs dont nous suivons les...

Sufo Sufo et Stéphane Bientz, Prix des Écrivains Associés du Théâtre

Pour la première fois, les Écrivains Associés du Théâtre (E.A.T) et les éditions Espaces 34 s’associent pour mettre à l’honneur la littérature contemporaine de théâtre et les auteurs émergents à travers la création d’un nouveau prix qui récompense deux pièces, l’une tout public et l’autre jeunesse. En récompense, les deux pièces sont éditées aux éditions Espaces 34. Sufo Sufo et Stéphane Bientz   Prix des écrivains Associés du Théâtre 2018  Debout un pied de Sufo Sufo   Oméga Dream, candidat au départ, erre sur les quais...

Estelle-Sarah Bulle reçoit le Prix Eugène Dabit du roman populiste 2018

Le Prix Eugène Dabit du roman populiste 2018 a été décerné à Estelle-Sarah Bulle pour son titre Là où les chiens aboient par la queue, publié par les éditions Liana Levi. La récompense salue un livre qui « préfère les gens du peuple comme personnages et les milieux populaires comme décors à condition qu'il s'en dégage une authentique humanité ».   Estelle-Sarah Bulle (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)   Réunis le 20 novembre à l’Hôtel du Nord, à Paris, le jury du Prix Eugène Dabit du roman populiste a décerné son prix à Estelle-Sarah Bulle pour son...

FIBD 2019 : la sélection officielle complète dévoilée

FIBD 2019 - Le Festival international de la bande dessinée (FIBD) d'Angoulême, qui se déroulera du 24 au 27 janvier 2019, a dévoilé ses sélections dans les différentes catégories couvertes par ses Fauves, les récompenses du Festival. 45 albums sont en compétition au sein de cette sélection officielle, du meilleur album en passant par les sélections jeunesse et patrimoine. (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0) La sélection officielle compte 45 albums, tous listés ci-dessous. C'est au sein de cette sélection que le jury choisira le Prix du meilleur...

Pauline Delabroy-Allard, Prix du Style 2018 pour Ça raconte Sarah

Publication remarquée de cette rentrée littéraire 2018, Ça raconte Sarah, premier roman de Pauline Delabroy-Allard publié par les éditions de Minuit, a été récompensé par le Prix du Style 2018. Créé par le label littéraire Plume et Plomb, le Prix du Style a vocation à récompenser un auteur vivant, d'expression francophone, pour un livre paru dans l'année écoulée. Surprise ! C'est finalement le roman de Pauline Delabroy-Allard qui remporte le Prix du Style 2018, alors même qu'il ne faisait pas partie des sélections de la récompense.   [Chronique] La...

Adeline Dieudonné, Prix Renaudot des lycéens 2018

Les lycéens ont désigné leur Prix Renaudot, et c'est Adeline Dieudonné qui a tiré son épingle du jeu avec son premier roman, La vraie vie, publié par L'iconoclaste. L'auteure belge a déjà reçu le Prix Première Plume et le Prix du roman Fnac 2018. (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Le Prix Renaudot des lycéens a été remis à Adeline Dieudonné à Loudun, dans la Vienne, ce jeudi 15 novembre. « Sans pouvoir dévoiler les ressorts de l’intrigue, il suffira peut-être de dire l’étourdissante construction du premier roman d’Adeline Dieudonné, de la profondeur qui...

Le Goncourt des Lycéens 2018 à David Diop pour Frère d'âme

Le Prix Goncourt des Lycéens vient d'annoncer sa décision finale : c'est David Diop pour le percutant Frère d'âme, paru au Seuil pour la rentrée littéraire, qui a remporté les suffrages. Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et la Fnac, organisateurs du Prix Goncourt des Lycéens, ont réuni ce jeudi 15 novembre à Rennes, les 13 lycéens délégués nationaux pour les délibérations finales à huis clos.     « Une voix de conteur africain, aux formules répétitives, presque incantatrices, souvent poétiques. Un récit qui s’enracine dans...