Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire

La rédaction - 11.10.2019


Des auteurs paniqués, des éditeurs mondains, des libraires déjà épuisés, des distributeurs satisfaits – les seuls actuellement... –, des représentants (peut-être) en vacances, des transporteurs en retard, un ministère avec le Culture entre deux chaises, des lecteurs perdus, des blogueurs survoltés, des Instragrameurs pour lesquels nous n’avons pas trouvé de rime, des journalistes éreintés... 
 

Et au milieu, notre rédaction heureuse, souriante et accomplie. Vous avez tout de même de la chance de nous lire.


 

Tout ce joyeux maelstrom a un nom : la rentrée littéraire. Une aberration que l’industrie du livre à travers le monde envie à notre hexagonale France [NdlR : Mais euh ! Pourquoi ?].

Comme tout le monde vous a déjà dit qu’il y avait 567 titres à venir sur cette période de deux mois et demi grosso modo, soit une quantité indigeste de 9,783333333 livres – n’imaginez pas qu’on les a tous lus ! – à engloutir quotidiennement : nous ne le répéterons pas.

 

Ah, tiens, si.

 

Nous ne vous dirons pas lesquels sont les meilleurs, lesquels se vendront le mieux, lesquels auront tel prix, lesquels passeront à la télé, lesquels nous ont fait rire tant ils étaient mauvais. Nous avons rencontré des éditeurs, leurs auteurs, des libraires, des attachées de presse qu’on avait oubliées un peu plus haut — qu’elzéhils soient bénis, pour leur patience, leur dévouement et leur abnégation.

 

Et puis... Et puis nous avons plongé. Tête baissée. Sans filet. On a lu, Lu, LU, jusqu’à plus soif, plus faim, plus dormir, plus parler, prostrés à plus savoir écrire. 

 

Pour au final ne vous parler dans ce dossier, que de ces livres qui nous ont intrigués, étonnés, esbaudis, émus, sidérés. Et parfois, peut-être, éventuellement, quand on en aura le temps, des autres. 

Mais c’est pas sûr. 

 

Car comme dirait Bartleby : « Je préférerais ne pas. » 

 

Bonne rentrée.


crédit illustration : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

La Rentrée littéraire 2018 en chiffres : Amélie Nothomb, spectaculaire

À compter de ce 5 novembre, les traditionnels prix de la rentrée littéraire vont s’enchaîner. Le Fémina ouvrira le bal, suivi du polémique Médicis avant que le Goncourt et le Renaudot n’interviennent. Etc. Mais en attendant, voici quelques données sur la période, fournies par le cabinet d’étude GfK.   Améllie Nothomb - ActuaLitté, CC BY SA 2.0     Appréhender la rentrée littéraire à travers quelques données chiffrées permet de mieux mesurer combien ce moment est cruciale pour les ventes. En effet, 3,3 millions d’exemplaires de livres ont été...

Quatre livres encore dans la course pour le Prix Goncourt 2018

Les membres de l'Académie Goncourt se sont une nouvelle fois réunis ce mardi 30 octobre pour dévoiler les titres des quatres ouvrages encore en lice pour le Prix Goncourt 2018. L'ultime récompense de la rentrée littéraire doit être décernée le mercredi 7 novembre.   Les 4 ouvrages finalistes sont les suivants : David Diop - Frère d'âme - Seuil Paul Greveillac - Maîtres et esclaves - Gallimard Nicolas Mathieu - Leurs enfants après eux - Actes Sud Thomas Reverdy - L’hiver du mécontentement - Flammarion On notera la disparition de l'autre premier roman...

Toulouse Polars du Sud : Carlos Salem reçoit le Prix Violeta Negra

Organisé les 12,13 et 14 octobre 2018, le festival Toulouse Polars du Sud fêtait ses 10 ans en 2018, sous le parrainage de Pierre Lemaitre. Les rencontres, débats et nombreuses animations ont séduit les lecteurs venus en nombre pendant toute la semaine du festival qui a connu une affluence record avec 15.000 visiteurs, selon l'organisation. Plusieurs prix littéraires ont aussi été décernés.   Le prix Violeta Negra qui met en lumière un roman noir ou policier traduit d’une langue du Sud a été attribué à Carlos Salem pour Attends‐moi au ciel (Actes Sud), traduit...

L'humeur de Chereau : succès de profundis ou l'hommage posthume

C’est connu, il suffit parfois de mourir pour connaître un succès auquel jamais, de son vivant, on n’aurait pu accéder. Rance est la rançon du succès, comme le clamait le chanteur, qui continue pourtant de remplir bien des salles, de son vivant. Mais que voulez-vous, ma bonne dame, on fait ce qu’on peut.     Maître Chereau, depuis les nues olympiennes, sait combien est vaine l’attente de la reconnaissance de ses contemporains. Certes oui, il faut bien vivre, car l’enthousiasme post-mortem ne rendra pas la dernière demeure plus douillette. C’est d’ailleurs...

L'Académie nationale de médecine couronne Philippe Lançon

Le Prix Jean Bernard 2018 de l'Académie nationale de médecine a été décerné à Philippe Lançon pour son roman Le lambeau paru aux éditions Gallimard en avril 2018. Le prix Jean Bernard a été créé à l'initiative de l'Académie nationale de médecine pour récompenser l'œuvre d'un écrivain qui illustre le lien entre médecine et littérature et est fidèle aux valeurs humaines prônées par le célèbre hématologue décédé en 2001, premier président du comité d'éthique. Philippe Lançon, journaliste à Libération et Charlie Hebdo, raconte l'attaque de Charlie...

Arthur Macua, Grand Prix de la 6e Journée du Manuscrit Francophone

Pour sa sixième édition, la Journée du Manuscrit Francophone avait ouvert les portes du théâtre du Gymnase Marie-Bell. Plus de 500 invités sont venus assister à une remise des prix, orchestrée par Aurélien Ventura. Sur scène, humour, chanson, théâtre, émotion. Et six auteurs récompensés.    Le grand prix Arthur Macua pour son livre   Ils étaient six artistes, venus pour remettre les différents prix : Fabienne Thibeault, pour le Roman, Denis Maréchal, pour le Policier, Smaïn, pour le Témoignage, Firmine Richard pour l’Essai, Hervé Vilard pour la...

Le Grand Prix de l'Académie Française attribué à Camille Pascal

La commission du Grand Prix de l'Académie Française vient de dévoiler le nom du lauréat pour cette édition 2018. C'est le livre de Camille Pascal, L'été des quatre rois, paru chez Plon qui remporte finalement l'adhésion des jurés.     « Ça me place dans une généalogie littéraire extraordinaire et stupéfiante, me donne de nouveaux ancêtres, sous les auspices de l’Académie Française qui est là pour défendre la langue française », soulignait Camille Pascal dans son discours.   Et d’ajouter : « J’ai voulu rentrer dans un événement que...

MacBeth par Jo Nesbo : une ville dévastée, entre crime et pauvreté

ROMAN NOIR – Après des années d’emprise autoritaire et corrompue du préfet de police Kenneth sur la ville, l’arrivée du nouveau préfet Duncan est une lueur d’espoir.   Celui-ci veut redonner à cette ville son lustre d’antan, son attrait pour les investisseurs industriels qui l’ont progressivement fuie, du travail pour ces quantités de gens qui l’ont perdu au fil des ans, de même qu’ils ont perdu la sécurité dans les rues que se partagent les Norse Riders d’un côté et Hécate de l’autre, lesquels les ont inondées de drogues diverses, de violence, de...