Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire

La rédaction - 11.10.2019


Des auteurs paniqués, des éditeurs mondains, des libraires déjà épuisés, des distributeurs satisfaits – les seuls actuellement... –, des représentants (peut-être) en vacances, des transporteurs en retard, un ministère avec le Culture entre deux chaises, des lecteurs perdus, des blogueurs survoltés, des Instragrameurs pour lesquels nous n’avons pas trouvé de rime, des journalistes éreintés... 
 

Et au milieu, notre rédaction heureuse, souriante et accomplie. Vous avez tout de même de la chance de nous lire.


 

Tout ce joyeux maelstrom a un nom : la rentrée littéraire. Une aberration que l’industrie du livre à travers le monde envie à notre hexagonale France [NdlR : Mais euh ! Pourquoi ?].

Comme tout le monde vous a déjà dit qu’il y avait 567 titres à venir sur cette période de deux mois et demi grosso modo, soit une quantité indigeste de 9,783333333 livres – n’imaginez pas qu’on les a tous lus ! – à engloutir quotidiennement : nous ne le répéterons pas.

 

Ah, tiens, si.

 

Nous ne vous dirons pas lesquels sont les meilleurs, lesquels se vendront le mieux, lesquels auront tel prix, lesquels passeront à la télé, lesquels nous ont fait rire tant ils étaient mauvais. Nous avons rencontré des éditeurs, leurs auteurs, des libraires, des attachées de presse qu’on avait oubliées un peu plus haut — qu’elzéhils soient bénis, pour leur patience, leur dévouement et leur abnégation.

 

Et puis... Et puis nous avons plongé. Tête baissée. Sans filet. On a lu, Lu, LU, jusqu’à plus soif, plus faim, plus dormir, plus parler, prostrés à plus savoir écrire. 

 

Pour au final ne vous parler dans ce dossier, que de ces livres qui nous ont intrigués, étonnés, esbaudis, émus, sidérés. Et parfois, peut-être, éventuellement, quand on en aura le temps, des autres. 

Mais c’est pas sûr. 

 

Car comme dirait Bartleby : « Je préférerais ne pas. » 

 

Bonne rentrée.


crédit illustration : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

Le Prix Femina dévoile ses finalistes : romans français, étrangers et essais

Le Prix Femina a dévoilé aujourd'hui même les finalistes dans ses trois catégories, à savoir les romans, français et étrangers, et les essais. Le jury exclusivement féminin décernera ses récompenses le 5 novembre prochain. 22 livres sont encore dans la course.     Romans français : Emmanuelle Bayamack-Tam, Arcadie (P.O.L) Yves Bichet, Trois enfants du tumulte (Mercure de France) David Diop, Frère d'âme (Seuil) Michaël Ferrier, François, portrait d'un absent (Gallimard) Pierre Guyotat, Idiotie (Grasset) Philippe Lançon, Le...

Un dieu dans la machine : l'épidémie de l'esprit

ROMAN FRANCOPHONE - Il revient avec panache dans une société qui l'avait mis de côté. Il travaille dans une entreprise dont il doit tout taire. Il aime sa fille à en risquer sa vie encore et encore. Pourquoi ? Pour qui ? Un roman de science-fiction, un roman d'aventure, un roman contemporain. Peut-être. Ou pas. Alexis Brocas construit un univers où tout se questionne, d'aujourd'hui jusqu'à l'infiniment grand.   Avec Un dieu dans la machine, l'on peut s'imaginer tant de choses. Et l'on aura raison d'imaginer ce roman prendre tant de chemins divers. Quel dieu ? Pour...

Six auteurs récompensés par la Journée du Manuscrit Francophone

Ce 24 octobre, la Journée du Manuscrit Francophone remettra ses prix au cours d’une grande cérémonie du Théatre du Gymnase Marie-Bell. Six catégories verront six auteurs récompensés, et l’un d’entre eux deviendra Grand prix.      Pour 2018, la liste des auteurs nominés pour les Prix Littéraires de la 6e Journée du Manuscrit Francophone est :    Roman/littérature : Code 2018, de Ousmane Dia La mélancolie de l’iguane, de Filip Forgeau Edelweiss, mon amour ou la fleur de la révolte, de Md Amokrane Tighilt La chambre des pas perdus,...

Jean-Baptiste Malet Prix Albert-Londres 2018 : L'Empire de l'or rouge

L’enquête sur l’industrie de la tomate réalisée par Jean-Baptiste Malet, vient de recevoir le Prix Albert Londres. L'empire de l'or rouge. Enquête mondiale sur la tomate d'industrie., publié par Fayard, vient de recevoir la récompense créée par la fille du célèbre auteur, Florise Martinet-Londres.        L’or rouge ? C’est la tomate d’industrie. Elle est partout dans nos assiettes, de la pizza au ketchup. Transformées en usine, conditionnées en baril, les tomates d’industrie circulent d’un continent à l’autre. Où, comment et par qui...

Sur le toit de l'enfer : un meurtrier au-delà de la raison

THRILLER ÉTRANGER – Quelque chose s’est passé entre ces montagnes. Quelque chose qui va nécessiter que Teresa Battaglia déploie des trésors de compétences, profilage et investigation. Un tueur en série est à l’œuvre, elle en est convaincue. Bienvenue sur Le toit de l’enfer.     Un corps, allongé sur le dos, mort comme il se doit. Couvert de givre, il est nu et la blancheur du corps contraste avec les cheveux, les poils pubiens, d’un noir profond. L’odeur de la montagne et de la forêt se confond, brossant un étrange tableau de nature morte –...

Une deuxième sélection pour le Prix André Malraux, romans et essais

En attendant le 23 novembre, date de remise du premier Prix André Malraux, le jury de cette récompense tout juste créée dévoile une seconde sélection. Quatre romans et trois essais sont encore en lice, avec une dotation de 1933 € à la clé pour chacun des lauréats.   Les sélections sont les suivantes :   Romans  Javier Cercas, Le monarque des ombres, traduit par Aleksandar Grujicic, Karine Louesdon, Actes Sud Aurélie Filippetti, Les idéaux, Fayard Alain Mabanckou, Les cigognes sont immortelles, Seuil Roberto Saviano, Piranhas, traduit par Vincent Raynaud,...

L'humeur de Chereau : les premiers pas de l'écrivain

Ah, les frémissements de l’inspiration, quand la plume frétille et que les premiers mots jaillissent. Sûr, certain, ce sera le best-seller de l’année qui est en train de naître. Cependant, un bon ouvrier a toujours ses outils : encore faut-il donc disposer des siens.     Maître Chereau modèle les nuages par la seule force de la pensée quand il se sent l’âme d’un sculpteur. Si, d’un coup, il entend le vent bruisser, de son regard d’acier, il composera une élégie faisant alors vibrer les feuilles des plus hautes frondaisons.    Avec pour seules...

Une deuxième liste pour le Prix de Flore : 4 livres dans la course

Le jury du Prix de Flore vient de dévoiler sa seconde sélection pour la cuvée 2018 : 4 livres sont encore en lice sur les 10 romans présentés en septembre dernier. Le Prix de Flore sera décerné au mois de novembre avec, à la clé, le fameux verre de Pouilly gravé au nom du lauréat ou de la lauréate... La deuxième sélection est la suivante : Arcadie d’Emmanuelle Bayamak-Tam (P.O.L) Babylone Express de Mathilde-Marie de Malfilâtre (Le Dilettante) Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu (Actes Sud) Anatomie de l’amant de ma femme de Raphaël Rupert...