Street art, fresques, tags : des livres au détour des rues

La rédaction - 18.06.2019


 

Porté par des figures désormais internationales, comme Banksy, et bien d’autres, le Street Art, ou Art Urbain ne date pas d’hier. 

On considère qu’il fit ses premiers pas dans les années 60 avec les premières peintures de Gérard Zlotykamien, plasticien français. Avec Daniel Buren et Ernest Pignon-Esrnest, il incarne l’un des précurseurs de cette expression artistique urbaine.

Et depuis... les styles ont pris toutes les formes possibles et imaginables : aménageant les espaces publics pour les intégrer à leurs créations, ou s’appuyant sur des murs, bouches à incendie, panneaux de signalisation, les artistes collent, dessinent, peignent, recouvrent... 

Avec la créativité pour seule limite. Dans l’édition, le street art s’est taillé une part significative, donnant lieu à la parution de beaux livres, ou encore d’agendas, plus consensuels. Mais toujours spectaculaires. Dans ce dossier, retreouvez tous les articles, entretiens et rencontres autour de cette redéfinition des lieux et des bâtiments.


photo ActuaLitté, CC BY SA 2.0


 

MONA STREET volume 1, L’Arrivée

La reine de Leone Frollo a été Betty Boop, la pulpeuse ingénue de Max Fleischer qui venait du music-hall américain où son sosie Helen Kane chantait un refrain à faire rougir les débardeurs. Mona Street ressemble à Betty Boop. D'ailleurs, elle est l'innocence même. Leone Frollo la promène adolescente, encore pensionnaire dans un jardin anglo-saxon où la morale coercitive a fait de l’érotisme un interdit, donc un exaltant péché. Un érotisme des plus suaves qui donne la définition entière de l'art de Leone Frollo : fragilité perfide à la Klimt, humour à la Beardsley,...

Google Art Project, un regard GPS des musées du monde

Google Art Project, la version Street View des musées du monde, a provoqué son petit lot de réaction. Cette numérisation des établissements que l'on n'aura peut-être pas le temps d'aller voir au cours de sa vie, comme tous les développements de Google, ne manque pas d'audace... Bienfait ou non, le Art Project permet de visiter depuis son écran d'ordinateur 17 musées en tout, qui ont été numérisés, et dont on peut s'offrir la visite à bas coût. Certes intéressant, mais pas absolument réussi. On ne compte pas le nombre de clichés qui soient surexposés à Versailles,...

Google Art Project, visiter Versailles de chez soi

Après Street View, qui permet de se promener virtuellement dans les rues du monde entier, Google a développé le même concept dans les musées, afin de diffuser massivement le patrimoine artistique mondial. Ce sont pour le moment dix-sept grands musées internationaux, dont le Tate Britain à Londres, et le MoMa à New York, qui collaborent à l’opération. En France, c’est le château de Versailles qui figure sur la liste. D’aucuns auraient attendu le Louvre, mais les discussions entre Google et ce dernier n’ont pas abouties. Voir le site de Art Project. Toutefois,...

700 bouquins à la rentrée littéraire, c'est n'importe quoi !

Située au 100, faubourg Saint Honoré, dans le VIIIe arrondissement parisien, la librairie Lardanchet, propose aux amateurs des ouvrages anciens et modernes. Plutôt pour connaisseurs et spécialistes. Mais voilà : Thierry Meaudre voit poindre une nouvelle menace à l'horizon, menaçant son commerce : le livre numérique... À 50 ans, le libraire interrogé par le Wall Street Journal est en pleine angoisse : « Ce n'est pas seulement à l'horizon. C'est en train de devenir une réalité. » Or, ce qui pourrait le sauver, c'est cette fameuse loi sur le prix unique du livre...

La preuve de faiblesse d'Apple ? Imiter le bruit d'une page qui se tourne

 Dès l'extérieur, on le sent. Cette librairie est "borderline", comprenez marginale. Une fois la porte franchie, c'est certain : le visiteur est accueilli, à froid, par des riffs de guitare lancinants. Puis dans la foulée, par un petit bout de femme, Isabelle Bérenger, qui nous fait découvrir la librairie, et ses positions. La boutique se scinde en deux parties. Les disques, vinyles et CD d'un côté, les livres de l'autre, pour un catalogue trié sur le volet. La librairie est indépendante, jusqu'au bout des ongles : « Nous choisissons chaque livre qui rentre chez...

La narration des jeux vidéo, bientôt sauvée par l'édition ?

Pour capter l'attention de la jeunesse décadente, l'éditeur Random House s'était associé avec la société Komixx Entertainement, apprenait-on le 14 janvier dernier. L'idée soutenant le projet s'axait autour de la création de contenu pour le cinéma, la télévision, mais également des produits types jouets ou jeux vidéo. Dans ce dernier domaine, deux projets sont déjà sur les rails et n'attendent plus qu'un acheteur : le premier est une aventure fantastique et l'autre un thriller option horreur. Mais manifestement, Komixx n'est pas de la partie. En revanche, la maison a...

Mix'Art au Grand Palais : BD et société

Ce lundi se tenait à Paris – au Grand palais, s’il vous plaît – une manifestation d’un genre particulier. Organisée par l’association Ariana, ce Mix’art a réuni une trentaine d’auteurs de bandes dessinées (Batem, Cestac, Boucq, Margerin etc.) presque autant d’artistes urbains (Alexone, Mesnager etc.) et quelques pipoles autour d’un thème tellement beau qu’on a envie de chialer : la diversité culturelle ! La soirée était organisée autour de quelques temps forts avec pour commencer la réalisation d’une fresque de dix mètres de long par Speedy Graphito,...

USA : Scandale des Bienveillantes, Littell est-il Britney Spears ?

Il n'a pas fini d'agiter les États-Unis, Jonathan Littell, avec la sortie la semaine passée des Bienveillantes, publié sous le titre The Kindly Ones. Étrillé par le New York Times pour sa perversité déguisée en art, salué par d'autres, les reproches sont multiples autour du livre, à commencer par son prix. En effet, vendu 29,99 $ par HarperCollins qui en a acheté les droits, en pleine crise économique, même chez Barnes & Noble on est étonné. On doit se pourlécher les babines d'avance chez l'éditeur. Sauf que justement, l'achat des droits aurait coûté 1 million $, et...