Turin : 2018, année exceptionnelle pour le Salon du livre

La rédaction - 22.08.2018

Ambiance Turin

 

La 31e édition du Salon du livre de Turin s’ouvrait sur un thème étonnant, résolument tourné vers l’avenir, Un giorno, tutto questo... Un jour, tout cela... comme un appel à l’uchronie, à la littérature du futur, à regarder vers demain, ce qui se passera, ou qui pourra se passer. 

 

Après cinq jours intenses, ce sont plus de 170.000 personnes qui ont pris part à l’événement, que ce soit dans l’enceinte du Lingotto, ou dans les multiples activités hors les murs. Car durant le Salon, c’est toute la ville de Turin qui vibre au rythme du livre, de la lecture et des auteurs.

 

Si la dimension internationale manque encore à l’appel, le Salone del libro di Torino a définitivement démontré qu’il était le rendez-vous incontournable pour l’Italie, ses éditeurs, et les lecteurs. 

 

La littérature française avait cette année une place de choix, avec Edgar Morin, entre autres invités. Mais également Herta Müller, prix Nobel de littérature. Diversité et enthousiasme, que ce soit chez les programmateurs, ou auprès du public...

 

Retour sur cinq jours de reportages, de rencontres et de découvertes – l’édition italienne, dans ce qu’elle a de plus généreux à proposer. On peut également retrouver les photos à cette adresse, licence CC BY SA 2.0.

 

 

Libraires et éditeurs espèrent aboutir à une remise de 5 % pour les livres

#SalTo18 – L’Italie vit actuellement une période politique complexe : l’accord passé entre le mouvement 5 Stelle et le Lega Nord pour établir un gouvernement a été long à venir. Et pour les professionnels du livre, cela retarde d'autant plus le bon fonctionnement des institutions.   Paolo Ambrosini     Le président de l’Associazione Librai Italiani, Paolo Ambrosini, avait inauguré la 74e Assemblée nationale par un discours portant sur le métier même. La librairie, en Italie, a connu dernièrement un soutien par le crédit fiscal vécu comme « un...

2018, année de la maturité pour Turin, frappé par la géométrie euclidienne

#SalTo18 – Le bilan du Salon du livre de Turin ne se mesure pas simplement à l’aune de ses visiteurs, venus par dizaines de milliers. Pour son commissaire général, Nicola Lagioia, 2018 marque avant tout l'âge de la maturité.  ActuaLitté, CC BY SA 2.0     « Le Salon du livre à Turin est un bien commun », assurait Massimo Bray, président de la manifestation. Alors que la fréquentation dans le Lingotto et hors les murs a dépassé les 170.000 visiteurs, Turin vibre au rythme de ce qui est devenu « un grand projet culturel, un laboratoire d’idées et de...

BookCrossing à l'aéroport de Turin, avec l'historique librairie Luxembourg

SalTo18 – Le plaisir de découvrir un bouquin alors que plusieurs heures de voyage en avion se profilent, l’idée est charmante. L’aéroport de Turin travaille de concert avec la librairie Luxembourg pour un BookCrossing aérien.     Fondée en 1872, la librairie internationale Luxembourg est installée non loin de la Piazza Castello. Elle réunit une offre véritablement diversifiée, et principalement axée sur la fiction anglo-américaine. Elle compte parmi les établissements indépendants historiques de la ville.   Si Turin ne dispose pas d’un aéroport...

Le salon du livre génère 30 millions € dans l'économie de Turin

#salTo18 – L’édition 2017 du Salon du livre de Turin aura généré 14,2 millions € d’impact économique direct. Et si l’on ajoute les retombées indirectes, les sommes tournent autour de 29,5 millions €. Une activité devenue essentielle dans le dynamisme de la ville, mais qui s’inscrit plus encore dans une collaboration à l’année avec les différents acteurs du livre et d’ailleurs. ActuaLitté, CC BY SA 2.0     « Le fait que 60 % du public nous soit fidèle implique que le Salon a une valeur économique significative, et nous essayons de...

Kaouther Adimi reçoit le Prix Goncourt - Choix de l'Italie, 2018

#SalTo18 – L'institut Français d'Italie organise pour la 5eme année consécutive le prix Goncourt — le choix de l’Italie. Imaginé par l’Institut français et réalisé avec les membres du jury de l’Academie Goncourt, c’était un événement phare du focus #MaggipFrancesce au Salone del Libro.    crédit Institut français   Pour la 5e édition, s’est donc opérée la remise du prix Goncourt —Le choix de l’Italie. Les élèves venant de toute l’Italie pour assister à l’événement avaient lu depuis octobre 2017 une sélection d’ouvrages de la...

Le Salon du livre de Turin 2018 s'achève avec un record de fréquentation

#SalTo18 – La clôture du salon s’est faite en beauté, avec des résultats de fréquentation plus impressionnants encore que l’année passée. La 31e édition, achevée sous les applaudissements des journalistes réunis. La maire de Turin, Chiara Appendino, saluant le travail des équipes, a laissé à Massimo Bray, le soin de dévoiler le chiffre tant attendu.   Nicola Lagioia, directeur éditorial du salon, Massimo Bray, Président, Chiara Appendino, maire de Turin, Antonella Parigi, responsable culture de la région Piémont     Avec 144 386 visiteurs...

Bookstock Village : le lien entre livres et enfants, au coeur de tout

#SalTo18 — Immense espace de quelque 5000 m2, le Bookstock Village est la fierté du salon. Aucune maison d’édition n’y est strictement présente, et pourtant des centaines de livres sont vendus, chaque jour. Ce lieu assez unique en son genre est un passage obligatoire pour les familles, et privilégié pour les enseignants. Rencontre avec Maria-Giulia Brizio, qui le fait vivre depuis trois ans maintenant.     Le Bookstock Village est un espace consacré à la jeunesse : on y trouve exposition, laboratoires littéraires d’expérimentations diverses et variées,...

Fernando Aramburu, prix Strega Europeo 2018 pour Patria, livre sur l'ETA

#SalTo18 – Le Prix Strega, ou Premio Strega, est l’équivalent en Italie du prix Goncourt en France. Depuis cinq ans maintenant, une nouvelle corde a été ajoutée à cet arc de récompenses : il Premio Strega Europeo. Ce dernier a été remis lors du Salon du livre de Turin.  Fernando Aramburu, au micro – crédit Salon del libro     C’est l’auteur espagnol Fernando Aramburu qui a été primé, pour son roman Patria, traduit par Bruno Arpaia. C’est en 2014, alors que l’Italie occupait la présidence du Conseil de l’Europe, que le prix a été créé. Il...