Culture, Arts et Lettres > Expositions > Actualité

La Ville de Paris lance l'appel à projets Paris Jeunes 2011

Même pour les graffitis?

Par Raphaël Tillet ,Le lundi 22 novembre 2010 à 13:26:25 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

L'initiative est à mettre au crédit de Bruno Julliard, adjoint chargé de la jeunesse. Le but est de favoriser les initiatives des jeunes Parisiens, et de les aider à réaliser leurs projets.

L'offre s'adresse à tous les jeunes de 13 à 30 ans, qui souhaitent réaliser un projet dans le domaine des arts (musique, spectacle vivant ou arts plastiques), de l’aventure ou de la solidarité. Les dossiers de candidature sont téléchargeables dès maintenant ici. Ceux-ci doivent être rendus avant le 1er février 2011 à minuit.


Les lauréats seront désignés en juin prochain par un jury présidé par Bruno Julliard et composé par les parrains et professionnels en fonction des différents domaines proposés. Le nom des lauréats sera annoncé lors de la Nuit Paris jeunes le 29 juin 2011.

Trois domaines, trois concours.

Les artistes en herbe concourront pour les Prix Paris Jeunes Talents. Les vainqueurs peuvent empocher une aide de 6.600 € maximum. De plus, des professionnels les accompagneront dans la réalisation de leur projet. Un parrain de poids pour ce concours 2011, le groupe Moriarty, lauréat de l'édition 2005. Une bonne manière de prouver que l'aide apportée n'est pas vaine.

Pour les voyageurs, reporters, photographes et autres vagabonds, le prix Paris Jeunes Aventures. Si vous avez de 16 à 30 ans, que vous voulez réaliser une expédition avec un objectif culturel, sportif, environnemental, scientifique ou lié au codéveloppement ou aux cultures du monde, vous pouvez toucher une aide allant de 500 à 5.000 €.

À noter, l'expédition peut se dérouler à l'étranger comme en France. L'étude sociétale du monde de la nuit à Saint Tropez n'est donc pas exclue. Le parrain du concours est le fondateur de l'agence Keep Shooting, Grégoire Deniau.

Enfin, pour les braves âmes qui ont décidé d'aider leur prochain (mais pourquoi ?), une aide allant de 500 à 1.500 € et à gagner. Un parrain de luxe, Jean Marc Borello, président du groupe SOS. Notons que de nos jours, il est préférable d'être saltimbanque qu'humanitaire, c'est apparemment mieux rémunéré.

L'année dernière, près de 200 jeunes ont reçu des aides pour réaliser leur projet, pour un total de 700 dossiers de candidatures déposés.

Sources : , , ,

Pour approfondir

Mots clés :
aventures - expédition - culturel - art



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Je suis un dragon, Martin Page

Présentation de l'éditeur :   « On s'habitue à être surhumain, et très vite on comprend que ce n'est [...]

Notes de voyages de Laurent Jouannaud: « La Bâtarde » de Violette Leduc (1907-1972), autofiction

Mon cher Hervé, un bouquiniste vendait pour un euro La Bâtarde, de Violette Leduc, avec préface de Simone de Beauvoir, dans la [...]

Pourquoi écrivez-vous, Hafed Benotman ?

. Hafed Benotman, écrivain, romancier, polardeux, noveliste, poète, parolier, auteur de pièces de théâtre et de scénarios [...]

Livre numérique gratuit

Sondage

Prêt en bibliothèque : plutôt numérique, ou plutôt papier ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2015 - actualitté.com