Le monde de l'édition > Justice > Actualité

Suspense autour du devenir des données stockées sur MegaUpload

Réponse devant la justice américaine.

Par Victor de Sepausy,Le mercredi 25 avril 2012 à 00:04:34 - 2 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Lorsque le FBI a mis fin aux activités du site MegaUpload, ce dernier détenait, sur ses serveurs, 28 millions de gigaoctets de données. Désormais, il s'agit de trancher sur le devenir du contenu de ces énormes disques durs. Entre l'hébergeur, Carpathia Hosting, les ayants droit et la justice américaine, une belle partie s'annonce à partir de jeudi 26 avril.

 

Du côté des ayants droit, c'est clairement la conservation des données qui est exigée afin, lors du procès, de se servir de ces dernières comme preuves tout en permettant ainsi la recherche de tous les petits pirates. Mais l'hébergeur, lui, voudrait bien se séparer de ces encombrants dossiers qui lui prennent inutilement de la place et qui lui coûtent 9000 dollars par jour, selon ses dires.

 

Quant à MegaUpload, la société plaide aussi pour la conservation des données afin de pouvoir prouver sa bonne foi en montrant que ses services étaient bien aussi et surtout utilisés par les utilisateurs pour sauvegarder des données tout à fait légales.

 

Mais la tenue même d'un procès reste encore douteuse. Kim Schmitz, assigné en résidence en Nouvelle-Zélande, n'est pas près d'être extradé vers les Etats-Unis. Il n'a pas reçu d'incuplation en bonne et due forme et son entreprise était basée à Hong Kong, non au pays de l'Oncle Sam…

Sources : Le Monde

Pour approfondir



Réactions

Publié par pictoris

 

Un procès aux USA ? avec deux vices de procédures majeurs : le premier concernent les actes qui n'ont pas été effectués par le FBI AVANT les arrestations et le second vice concernent les données et la saisies de documents personnels et des données toujours sans les documents officiels, édités APRES les actions du FBI.

Au vu de l'importance du dossier, on peut se poser des questions : le FBI préparait ses actions depuis des mois en oubliant des documents de procédures ?

Un hypothèse est émise par des analystes indépendants et professionnels : MegaUpload aurait du stopper plusieurs mois ses services auprès de ses clients pour mettre à jour ses nouveaux programmes. Coût : des centaines de millions rien que pour l'hébergement. Quatre à cinq mois a permis à MegaUpload de paufiner ses nouveaux services et d'invoquer plus de sévérité (à cause du FBI bien sûr).

Une source de la CIA évoque des accords entre MegaUpload et les services américains : arrêt des serveurs en échange de pourvoir consulter par la CIA et la NSA dans le secret le contenu de certains comptes (entreprises concurrentes, terrorisme, activisme politique ...).

MegaUpload gagnant beaucoup d'argent et apparaissant "des victimes" auprès de leurs clients et la CIA, une super base de données sensibles accessibles !

Des documents et des enregistrements téléphoniques sont en cours de transfert pour une diffusion qui nous l'espérons donnera des explications plus précises. Le CIA restera impunie, des entreprises volées et les dirigeants de MegaUpload se retiront des affaires avec un "coussin" estimé à plusieurs centaine de millions (lavé par cette affaire) !

Écrit le 25/04/2012 à 04:36

Répondre | Alerter

Publié par Fabrice

 

Bonjour

Il a créé un empire de téléchargement sur la toile.
Je pense sincèrement qu'il recommencera ce genre d'entreprise, si ce n'est déjà fait.

Cordialement

Fabrice

Écrit le 26/04/2012 à 09:24

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Etats-Unis : Samsung remporte une bataille contre Apple
Malgré ses premiers échecs sur le terrain juridique aux Etats-Unis (voir notre actualitté), Samsung vient de remporter une belle bataille contre Apple et ce sur le terrain de son adversaire. En effet, la Commission américaine du commerce international (ITC) a reconnu la violation de brevets [...]

La baisse du nombre de redoublements ne redresse pas le système éducatif
Depuis près de trente ans, le nombre des redoublements pratiqués dans le système éducatif français est en baisse constante, avec une accélération très nette opérée ces dernières années. Pourtant, la fin du redoublement (sauf cas exceptionnels), présentée comme la solution miracle par [...]

Pascal Renaudineau réunit Paris et Marseille le temps d'un roman
Au sein de son premier roman, Paris, Marseille, mes amours (Editions Dédicaces, 296 pages, 7,69 € pour la version numérique), l'écrivain et journaliste Pascal Renaudineau nous amène à suivre les traces d'une jeune fille qui passe toute son enfance au cœur de Paris, sur la butte [...]

Europeana lance une application gratuite
La bibliothèque numérique Europeana, qui rassemble des millions d'œuvres européennes, vient de lancer sa première application gratuite pour iPad. En téléchargeant cet outil, vous accéderez aux collections numérisées de nombreux musées et bibliothèques de l'Europe.   Baptisée [...]

L'association BiblioPat a désormais son site
A l'origine regroupés autour d'une liste, les bibliothécaires de l'association BiblioPat viennent de lancer un site Internet. Grâce à ce nouvel outil, ils espèrent bien contribuer à développer encore davantage leur communauté afin de partager expériences et questionnements.   Le site [...]

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Etonnants Voyageurs : « Quand les écrivains redécouvrent le monde »

25 ans de voyages Ce week-end, du 23 au 25 mai, se tient le festival Étonnants voyageurs, fier d'occuper la ville de St [...]

Le totalitarisme rampant: symptômes divers

Chers lecteurs, lorsque vous irez à la Défense, regardez en l'air, vous trouverez, penchés vers vous avec la [...]

Letter Bee - tome 18 - Letter Bee T18

Livre numérique gratuit

Sondage

Prêt en bibliothèque : plutôt numérique, ou plutôt papier ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2015 - actualitté.com