Extrait

Ils ont tué Ravaillac
de Bourcy, Thierry ; Soulie, Francois-Henri

Le 19/04/2018 à 10:33

Auteur : Bourcy, Thierry ; Soulie, Francois-Henri
Editeur : 10/18
Genre :
Date de parution : 15/03/2018
ISBN : 9782264071774
Total pages : 286
Prix : 7.50 €
chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version grand format

 

illustration

ISBN : 9782264071774

Editeur : 10/18

Prix grand format : 7.50 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Version numérique

 

illustration

ISBN : 9782823860603

Editeur : Univers poche

Prix grand format : 7,50 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
Paris, 1611. Dans les rues de la ville, le souvenir du sang versé d'Henri IV est vif. Nul ne s'émeut du sort de Ravaillac, l'assassin du roi, qui meurt en emportant ses secrets.

Outre-Manche, le lieutenant de la garde Mattheus Kassov est convoqué par Jacques Ier d'Angleterre : une espionne de la Couronne britannique a disparu lors d'une mission en France. Mattheus est envoyé sur ses traces. Le jeune homme, qui connaît bien l'espionne et sa nature déloyale, sait que son enquête le mène en territoire périlleux. Le jeu de piste sera jonché de cadavres. D'invisibles ennemis, aussi puissants que féroces, entendent bien laisser dans l'ombre les preuves de leur funeste machination.

 

Premier chapitre

 

 

Voyageant un jour, mon frere sieur de la Brousse et moy, durant noz guerres civiles, nous rencontrasmes un gentilhomme de bonne façon : il estoit du party contraire au nostre, mais je n’en sçavois rien, car il se contrefaisoit autre : Et le pis de ces guerres, c’est que les chartes sont si meslées, vostre ennemy n’estant distingué d’avec vous d’aucune marque apparente, ny de langage, ny de port, nourry en mesmes loix, mœurs et mesme air, qu’il est mal-aisé d’y eviter confusion et desordre.

Michel de MONTAIGNE

Essais, livre II

 

 

Liste des personnages principaux

 

La famille KASSOV :

MATTHEUS : lieutenant de la garde royale britannique, au service de Jacques Ier d’Angleterre.

(MATTHIEU QUASSOY : nom d’emprunt de Mattheus sur le sol français.)

JOSEF : oncle de Mattheus, capitaine à la cour impériale de Prague.

HELEN : femme de Mattheus, mère de William et Kathy.

 

La famille PRASLIN :

ANTOINE : artisan drapier et prévôt des marchands de Paris qui accueille Mattheus en sa demeure.

JACOLINE : femme d’Antoine Praslin.

MICHEL : fils d’Antoine et de Jacoline.

 

LORD DAWSON : ami et mentor de Mattheus.

LADY MARGARET DORCHESTER : ancienne dame de cour et espionne au service d’Élisabeth Ire.

COLIN VAILLY : le pailleux qui, avec son chariot de foin, bloqua le passage au carrosse d’Henri IV.

GUILLAUME DE VERDUN : successeur de Sully au poste de gouverneur de la Bastille, aux ordres du duc d’Épernon.

LE CAPITAINE PIERRE LAGARDE : soldat emprisonné à la Bastille, détenteur des aveux de François Ravaillac.

CHARLOTTE LORIOT : servante à l’auberge Au cœur royal, témoin de l’assassinat d’Henri IV, et premier amour de Michel Praslin.

EMILIA : comédienne italienne.

 

 

Personnages historiques

 

MARIE DE MÉDICIS : régente de France après l’assassinat du roi Henri IV et mère de Louis XIII.

CONCINO CONCINI : maréchal de France et favori de Marie de Médicis.

LEONORA GALIGAÏ : épouse de Concini et confidente de Marie de Médicis.

LE DUC D’ÉPERNON : colonel général de l’infanterie, conseiller de Marie de Médicis.

HENRIETTE D’ENTRAGUES, MARQUISE DE VERNEUIL : ancienne favorite du roi Henri IV. On lui prête une liaison avec le duc d’Épernon.

M. DE LUYNES : futur duc de Luynes, marquis d’Albret et favori de Louis XIII.

MME D’ESCOMAN : ancienne maîtresse du duc d’Épernon, emprisonnée à la Conciergerie pour abandon d’enfant puis pour avoir accusé la marquise de Verneuil et le duc d’Épernon de complot à l’encontre du roi Henri IV.

LE DUC DE SULLY : ancien ministre des Finances, gouverneur de la Bastille.

ACHILLE DE HARLAY : juge et président du Parlement de Paris, opposant notoire de Concino Concini.

 

 

Prologue


1611

 

Tel un galion fantastique sortant de la nuit, la cathédrale Notre-Dame de Paris se dégageait des brumes de l’aube et présentait au promeneur solitaire les mystères de son architecture frappée en plein par le soleil d’est. Déjà, sur le fleuve en contrebas, des barges déchargeaient leurs marchandises dans le grincement des poulies et les cris des bateliers. L’homme à la silhouette mince enveloppée dans une longue cape de couleur sombre, le visage dissimulé sous un chapeau, se laissa distraire un moment par le spectacle qu’offrait la Seine en ce petit matin d’été. Qui aurait pu croire que, quarante années auparavant, le plus terrible des massacres avait ensanglanté la ville et plongé dans le chaos le royaume qui, miné par les factions, se remettait mal ? L’assassinat récent du roi Henri le Quatrième en était la preuve.

 

Suivez-nous

 

Désinscription

16

1

ils-ont-tue-ravaillac-bourcy-thierry-soulie-francois-henri

6778