Extrait

Le sourire de Mandela
de John Carlin

Le 28/02/2015 à 13:41

Auteur : John Carlin
Editeur : Seuil
Genre : histoire faits de societe, temoignages contemporains, actualite
Date de parution :
ISBN : 9782021155730
Total pages :
Prix : 16 €
chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version grand format

 

illustration

ISBN : 9782021155730

Editeur : Seuil

Prix grand format : 16 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Version numérique

 

illustration

ISBN : 9782021155754

Editeur : Seuil

Prix grand format : 11.99 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
John Carlin, Le sourire de MandelaTraduit de l’anglais par Marc Saint-UpéryMandela. Plus qu’un combattant, un héros, un leader, un génie politique. Un homme au-dessus des hommes. Après vingt-sept ans d’emprisonnement, d’autres auraient abandonné la lutte. Mais lui, le combattant inlassable en faveur des droits de l’homme, futur prix Nobel de la Paix, a su puiser en lui des forces insoupçonnées pour résister et triompher. Il a pardonné à ceux qui l’avaient privé de liberté. Il a su trouver les mots pour pacifier une nation à feu et à sang. Par son exemple, il a fait taire la violence, il a imposé à tous les conditions d’une société multiraciale vivant en paix. Madiba. Son nom tribal inspire l’admiration et l’affection. Tous ceux qui l’ont côtoyé sont tombés sous son charme. Ses ennemis d’hier sont souvent devenus ses amis. John Carlin, qui a fréquenté Mandela pendant vingt ans, est l’auteur d’Invictus et l’ancien correspondant en Afrique du Sud du Guardian et d’El Païs. Il est l’un des rares à pouvoir raconter Mandela et Madiba, l’homme public et l’homme privé. A l’aide d’anecdotes, d’interviews et de témoignages, il tisse ici le portrait intime de celui qui a su convertir tous ceux qui l’ont approché à la paix.

 

Premier chapitre

 

 

 

 

 

 

Avant-propos

 

 

Le Sourire de Mandela est un petit livre sur un grand homme que j’ai eu la chance de connaître personnellement : Nelson Mandela. L’histoire se concentre sur la période la plus héroïque de son existence, entre 1990 et 1995, lorsqu’il dut faire face aux pires obstacles. C’est aussi l’époque de ses plus grands triomphes, et le moment où il a manifesté la pleine mesure de son génie politique.

Correspondant en Afrique du Sud du quotidien britannique The Independent, j’ai passé ces cinq années à suivre les exploits, les épreuves et les tribulations de Mandela. De ce fait, je suis un des rares journalistes étrangers à s’être trouvés sur place pour couvrir à la fois sa sortie de prison, le 11 février 1990, et son accès à la présidence quatre ans plus tard. J’ai été suffisamment proche de Mandela tout au long de cette période décisive de l’histoire du pays pour observer l’homme d’aussi près que possible compte tenu de ma position. Je ne prétendrai pas avoir été son « ami », mais je peux affirmer que non seulement il savait fort bien qui j’étais, mais qu’il avait lu certains de mes articles sur lui, ce qui est pour moi un motif de fierté.

Après avoir quitté l’Afrique du Sud pour Washington en 1995, j’ai continué à étudier Mandela, et à réfléchir à son parcours. J’ai réalisé de nombreux entretiens avec ses proches pour plusieurs films documentaires et pour mon précédent livre, Déjouer l’ennemi. Nelson Mandela et le jeu qui a sauvé une nation, dont Clint Eastwood a tiré un film intitulé Invictus. Le livre décrit le zénith de la trajectoire politique de Mandela sous les dehors d’un simple match de rugby. C’est ainsi que j’ai accumulé une énorme masse d’informations et de nombreuses anecdotes révélatrices qui ont façonné ma perception du personnage public, mais aussi de l’homme privé.

Si grande soit la renommée mondiale de Mandela, je crois qu’il reste encore beaucoup à dire sur l’homme, sur la qualité de son engagement, et l’héritage qu’il a laissé au monde. J’espère qu’au moment de refermer ce livre, mes lecteurs auront une compréhension plus profonde de son héros lui-même, et de ce qui en fait la figure morale et politique dominante de notre époque. Pourtant, Mandela était aussi un être humain avec tous ses défauts et ses angoisses, un héros meurtri dont le triomphe sur la scène politique n’a été acquis qu’au prix de bien des malheurs, solitudes et de déceptions personnelles. Il n’était ni un surhomme ni un saint, ce qui rend plus admirable encore l’œuvre accomplie. Il occupe sa place au panthéon de l’histoire aux côtés d’une poignée d’hommes comme Abraham Lincoln, Gandhi et Martin Luther King.

Le général Alan Brooke, chef de l’état-major impérial britannique pendant la Seconde Guerre mondiale, a un jour décrit Winston Churchill comme suit : « C’est sans doute l’homme le plus extraordinaire que j’aie jamais rencontré, et l’étude de sa vie est une source inépuisable d’intérêt. Elle nous permet aussi de comprendre que, de temps à autre, des êtres humains de cette trempe font leur apparition sur la terre et se distinguent de tous les autres par leur stature incomparable. »

 

Suivez-nous

 

Désinscription

16

1

le-sourire-de-mandela-john-carlin

5958