Résultat de la Recherche : muriel-barbery

Une rose seule

Une rose seule

Alors qu'elle a traversé la planète pour rejoindre le Japon, une femme franchit la cloison de verre de l'altérité et entre peu à peu dans l'agencement esthétique et spirituel des jardins et des temples de Kyôto. Jour après jour, guidée par celui qui fut l'assistant de son père disparu, ces promenades sont en elle autant de motifs à résonances, chambres d'échos, révélations...

L'elegance du herisson

L'elegance du herisson

'Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis...

Pourquoi tant d'E.N. ? chroniques et polémiques

Pourquoi tant d'E.N. ? chroniques et polémiques

Amis de la « tête à clashs », du « flingueur du samedi soir » et du « bad boy de la critique », ce livre est pour vous! Suivez le guide, Éric Naulleau vous fait visiter son musée des horreurs littéraires: Frédéric Beigbeder, Virginie Despentes, Amélie Nothomb, Bernard-Henri Lévy, Michel Houellebecq, Christine Angot, Francis Lalanne, Alexandre Jardin, Charles Dantzig, Guillaume...

L'elegance du herisson

L'elegance du herisson

'Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis...

Suivez-nous

 

Désinscription