Etats généraux du livre : les auteurs à la recherche d'un meilleur avenir


Crédit Denis Bajram


 

Le 22 mai se tiendront les États généraux du livre. Parce que les auteurs ont cruellement besoin d’être entendus. Des réformes sociales pointent le bout de leur nez, et, au pays de l’exception culturelle, les artistes auteurs ne sont ici que quantité négligeable.

 

Depuis #PayeTonAuteur, le réseau Twitter est devenu le porte-voix de toute une profession, fermement résolue à ne plus apparaître comme divisée. L’union fait la force, et désormais, les auteurs apprennent à réagir comme une corporation à part entière. 

 

#AuteursEnColère succède à #PayeTonAuteur, pour dire combien la situation devient intenable. Retraite, cotisations, CSG, prélèvement à la source dès le premier euro : autant de dossiers techniques, et pourtant cruciaux pour les créateurs.

 

Dans ce grand dossier, nous avons réuni l’ensemble des publications qui permettront d’éclairer tant les enjeux que les problématiques. Et toujours en donnant aux auteurs la parole qui leur revient, pour raconter, cette fois, des histoires qui font peur – parce que sans auteurs, pas de livres.