Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil 2017

Le livre jeunesse représente en France 364 M€ de chi re d’affaires, sur l’année 2016, soit +5,2 % de croissance par rapport à l’an passé, et un total de 13,5 % de parts de marché, sur l’ensemble du secteur du livre. Avec 77 M d’exemplaires vendus, on en conclut qu’un livre sur 5 vendu est un livre jeunesse. Depuis 2000, la production de titres jeunesse à l’unité a doublé : 8 350 en 2000 contre 16 521 en 2016.

 

« Complice privilégié des temps de l’enfance, le livre de jeunesse, s’il est intemporel dans son rôle, se réinvente à l’envi au l des générations. Et le Salon qui porte son nom bouge avec lui, épouse et travaille ses mouvements », explique Sylvie Vassallo, directrice du salon du livre et de la presse jeunesse qui se déroule chaque année à Montreuil. 

 

L’une des spécificités de la littérature jeunesse est sans doute sa capacité à représenter, à raconter, à parler de et à l’enfance et l’adolescence, aussi bien dans les registres du réel que de l’imaginaire. Si ces représentations peuvent offrir aux enfants une vision d’eux-mêmes, une mise en abîme, un miroir, elles se nourrissent aussi des inspirations et des regards sensibles, complices, attentifs, humoristiques, d’auteurs et d’illustrateurs qui, pour beaucoup, investissent une certaine part de leur enfance.

 

« Le génie, c’est l’enfance retrouvée à volonté » disait Baudelaire. Avec ce thème, le Salon invite le public à un voyage dans les royaumes de l’enfance en empruntant les chemins tracés par les plus grands auteurs et illustrateurs de littérature jeunesse. 
 

 

IMG_1959
ActuaLitté, CC BY SA 2.0