Christine Angot : ma mère et moi

Videos > Reportage

Cécile Mazin - 24.08.2015

- Christine Angot - roman rentrée - amour impossible

De passage ce matin sur Europe 1, Christine Angot compte dans les stars très attendues de la rentrée littéraire 2015. C’est dans l’émission de Caroline Roux, L’interview découverte, que la romancière est venue parler de son dernier ouvrage, Un amour impossible. 

 

 

Christine Angot a été propulsée sur le devant de la scène littéraire en 1999 avec la publication du sulfureux L’Inceste, alors écoulé à 50.000 exemplaires. Dans son dernier livre, Un amour impossible, l’écrivain s’intéresse à sa mère. L’amour impossible, c’est celui de ses parents, qui se sont rencontrés peu avant sa naissance, à Châteauroux, à la fin des années 1950. Tout les sépare. Lui, Pierre, Parisien cultivé, elle, sa mère, jeune femme de Châteauroux employée à la Sécurité sociale. Mais surtout, Christine Angot raconte comment elle pardonne à sa mère de n’avoir rien dit, rien vu, rien fait, de l’inceste dont elle a été victime. 

 

Éloignée de l’autofiction, Christine ? La vie est sa matière première, affirme-t-elle : « Est-ce que chacun, dans notre propre vie, on n’est pas, et heureusement, en train de creuser toujours la même chose ? »

 

 


Angot : "Ecrire c'est remélanger toutes les... par Europe1fr

 

Pour approfondir

Editeur : Flammarion
Genre : litterature...
Total pages : 224
Traducteur :
ISBN : 9782081289178

Un amour impossible

de Christine Angot

« – Les gens veulent l’amour conjugal, Rachel, parce qu’il leur apporte un bien-être, une certaine paix. C’est un amour prévisible puisqu’ils l’attendent, qu’ils l’attendent pour des raisons précises. Un peu ennuyeux, comme tout ce qui est prévisible. La passion amoureuse, elle, est liée au surgissement. Elle brouille l’ordre, elle surprend. Il y a une troisième catégorie. Moins connue, que j’appellerai… la rencontre inévitable. – Pour toi, notre rencontre, elle appartient à quelle catégorie? »Pierre et Rachel vivent une liaison courte mais intense à Châteauroux à la fin des années 1950. Pierre, érudit, issu d’une famille bourgeoise, fascine Rachel, employée à la Sécurité sociale. Il refuse de l’épouser, mais ils font un enfant. L’amour maternel devient pour Rachel et Christine le socle d’une vie heureuse. Pierre voit sa fille épisodiquement. Des années plus tard, Rachel apprend qu’il la viole. Le choc est immense. Un sentiment de culpabilité s’immisce progressivement entre la mère et la fille. Christine Angot entreprend ici de mettre à nu une relation des plus complexes, entre amour inconditionnel pour la mère et ressentiment, dépeignant sans concession une guerre sociale amoureuse et le parcours d’une femme, détruite par son péché originel: la passion vouée à l’homme qui aura finalement anéanti tous les repères qu’elle s’était construits.

J'achète ce livre grand format à 18 €

J'achète ce livre numérique à 14.99 €