Gerard Guix (1975, vic) est dramaturge et auteur de plusieurs romans comme Tot el que hauries de saber abans d’estimar-me (2011) ou la trilogie de genre fantastique jeunesse El prodigi, L’enginy et El talent (2012). Parmi ses pièces marquantes : Gènesi 3.0, qui deviendra El cementiri, son premier roman traduit en français, et deux spectacles trilingues, U, Due, Três et Arca, qu’il a mis en scène.
 

Dans un futur où la catastrophe climatique et nucléaire a réduit les espaces habitables, la surpopulation met en péril la vie. Il est devenu obligatoire d’incinérer les morts sous peine de châtiment pour ceux qui tenteraient de les faire enterrer. Isobel, jeune femme rebelle qui veut enterrer sa mère, va s’éprendre de Travis, le gardien du cimetière, qui n’est peut-être pas ce qu’il prétend être…
 

« Les contacts avec la famille, les amis, et même le sexe, passent la plupart du temps, par la réalité virtuelle. Cela fait tellement d’années qu’ils contrôlent notre vie à travers elle : pourquoi ne contrôleraient-ils pas notre mort ? »

En langue originale : « El contacte amb la família, els amics o fins i tot el sexe es fa, la majoria de vegades, de forma virtual. Si fa tants anys que controlem la nostra vida a través de la realitat virtual, per què no hauríem de fer el mateix amb la mort ? » Extraits interprétés par Morgane Lombard (Comédienne)


Présenté par l’Institut Ramon Llull, dans le cadre de La nuit de la lecture 2020 en vidéos, par le FICEP.



 


Gerard Guix, trad. Carol Fillière –Le cimetière – Aux forges de Vulcain – 9782373050493 – 18 €

Dossier - La nuit de la littérature 2020 : Paris ouvert aux auteurs