En 1989, Nina Berberova est l'invitée de Bernard Pivot dans Apostrophes

Videos > Reportage

Antoine Oury - 08.08.2017

- Nina Berberova - Nina Berberova Apostrophes - Nina Berberova interview

En 1989, Nina Berberova publie chez Actes Sud son autobiographie, C'est moi qui souligne, traduit par Anne et René Misslin : invitée dans l'émission Apostrophes de Bernard Pivot, elle revient sur son existence, faite d'exils, de guerres et de révolutions.

 

« Je n'aime pas la vie facile, c'est sans doute la lecture de Nietzsche quand j'étais adolescente qui m'a donné ce goût et je l'ai gardé toute ma vie. J'aime avoir à résoudre des problèmes et à surmonter des obstacles, bref j'aime la destinée humaine dans ce qu'elle a de complexe, et de “sportif” », écrit Nina Berberova dans la France de 1940, ce qui donne une idée de son opiniâtreté...

 

Cela dit, et comme le souligne Bernard Pivot, Berberova se décrit comme un fleuve, « parce que je bouge », explique-t-elle. « Non seulement géographiquement, mais aussi intérieurement ». 




Nina Berberova - C'est moi qui souligne - J'ai Lu - 9782290302026 - 8 €

 

Pour approfondir

Editeur : J'Ai Lu
Genre :
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782290302026

C'est moi qui souligne

de Nina Berberova(Auteur)

A sa naissance, Nina Berberova reçoit, comme un cadeau du destin, le privilège d'avoir deux origines, l'une nordique et russe, l'autre méridionale et arménienne. Est-ce le secret qui la conduit à mener une existence libre en dépit des vicissitudes du sort ?

J'achète ce livre grand format à 4.99 €