Guillaume Apollinaire qui récite lui-même Le Pont Mirabeau, un de ses poèmes les plus célèbres, c’est sans aucun doute un enregistrement précieux. L'interprétation du poète surprendra, pourrait même en agacer certains, mais le document de 1911 est culte.

 

« Sous le pont Mirabeau coule la Seine... » : voilà les premières paroles d'un tube de la poésie française ! Publié en 1913, le recueil Alcools contient le fameux poème, qui fit sa première apparition en 1912 dans les pages de la revue Les Soirées de Paris.

 

Avant Léo Ferré, Serge Reggiani ou encore Marc Lavoine, c'est Guillaume Apollinaire qui se risque donc au délicat exercice de la lecture de son propre texte... À écouter et à relire, sans hésitation.

 

 

 

Pour approfondir

Editeur : Gallimard
Genre : poesie format poche
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782070300075

Alcools

de Guillaume Apollinaire(Auteur)

Parmi les vers que l'on garde en soi et qu'on se murmure de temps à autre, beaucoup, sans aucun doute, viennent des pages enchantées d'Apollinaire. Inventeur d'une poésie qui irradia tout au long du siècle, le découvreur des peintres nouveaux a une influence essentielle sur l'esthétique contemporaine. Même si l'amour est au coeur du recueil, et avec lui l'émotion, la mélancolie, le désir, les vibrations du monde et les couleurs des paysages de l'Est traversent également ces poèmes. Ivresse garantie.

J'achète ce livre grand format à 7.20 €