La douleur : Emmanuel Finkiel adapte le roman de Marguerite Duras

Videos > Bande annonce

Antoine Oury - 24.01.2018

- La douleur film - La douleur Marguerite Duras - Marguerite Duras film

L'histoire entre Marguerite Duras et le cinéma n'est pas près de s'arrêter : le réalisateur Emmanuel Finkiel adapte ainsi La Douleur, livre publié en 1985 aux éditions P.O.L. Devant la caméra, Mélanie Thierry, Benoît Magimel ou encore Benjamin Biolay.

 

Le réalisateur a pris garde à ne pas laisser la figure de Duras auteure dominer le film : « Le cahier des charges au cinéma, par le fait même que tu incarnes, t’oblige à te positionner, à présupposer des choses. Mais je l’ai fait plutôt en amenant Marguerite au niveau de ce qu’est un être humain et qui réagit comme un être humain, pas comme un écrivain. Moi, je ne connais pas d’écrivain, je connais des gens qui écrivent. Le personnage de l’écrivain est un concept et je voulais d’emblée évacuer la figure de Duras — son récit lui-même me l’autorisait puisqu’on ne peut pas dire que c’est une véritable autobiographie », explique Emmanuel Finkiel.

 

Juin 1944, la France est toujours sous l’Occupation allemande. L’écrivain Robert Antelme, figure majeure de la Résistance, est arrêté et déporté. Sa jeune épouse Marguerite, écrivain et résistante, est tiraillée par l'angoisse de ne pas avoir de ses nouvelles et sa liaison secrète avec son camarade Dyonis. Elle rencontre un agent français de la Gestapo, Rabier, et, prête à tout pour retrouver son mari, se met à l’épreuve d’une relation ambiguë avec cet homme trouble, seul à pouvoir l’aider. La fin de la guerre et le retour des camps annoncent à Marguerite le début d’une insoutenable attente, une agonie lente et silencieuse au milieu du chaos de la Libération de Paris.