Maud Simonnot : raconter “un enfant contemplatif et hypersensible et qui étouffe”

Videos > Reportage

Victor De Sepausy - 23.09.2020

- Maud Simonot roman - rentrée littéraire 2020 - librairies Maud Simmonot

La rentrée littéraire conçue par les libraires du réseau Librest avec LaLibrairie.com se poursuit, avec une invitée toute en douceur. Avec L’enfant céleste, paru aux éditions de l'Observatoire, Maud Simonot nous plonge dans les rêveries et les aventures de l’enfance.


Célian a probablement trop d’imagination pour le milieu scolaire, et sa mère s’en rend bien compte. Sortant d’une rupture sentimentale, elle décide d’emporter son fils dans un voyage vers une légendaire île située dans la Baltique. Un endroit d’où l’on observe mieux que nulle part ailleurs les étoiles…

« Plus qu’un enfant surdoué, ça m’intéressait de mettre en scène un enfant qui subit des contraintes dans une vie à la fois extrêmement rythmée, du matin au soir, et urbaine. Alors qu’il a pour seule passion la nature. Et qui est un enfant essentiellement contemplatif et hypersensible. […] Et lui, il étouffe. »

Entretien mené par Azélie Carré du Comptoir des lettres (Paris Ve).


Dossier – Les romans de la rentrée littéraire : 2020, l'année inédite


Dossier - Douze auteurs, douze romans de la rentrée littéraire 2020